menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


L’appel au 9-1-1

Même les enfants d’âge préscolaire peuvent vous venir en aide ou venir en aide à leurs parents à la maison en faisant un geste simple que vous avez appris dans vos formations de premiers secours : l’appel au 9-1-1.

 

La meilleure façon de faire comprendre aux enfants comment et quand appeler le 9-1-1 est de concevoir des situations concrètes que les enfants pourront résoudre avec vous. Nous allons donc vous soumettre des exercices pratiques à faire avec les enfants dans les prochaines parutions pour vous permettre de pratiquer avec eux de façon continue.

 

Voici plusieurs choses importantes que chaque enfant doit comprendre :

  • Je dois être à un endroit sécuritaire avant de téléphoner.
  • Je peux téléphoner gratuitement d’une cabine téléphonique.
  • Je dois rester calme et répondre aux questions que l’on me pose.
  • Il ne faut pas téléphoner au 9-1-1 pour s’amuser.

Il est aussi avantageux pour les enfants de connaitre leur numéro de téléphone et leur adresse pour mieux guider les intervenants.

 

Lorsque vous montrez aux enfants les chiffres à composer sur le téléphone, il est important de les séparer d’un tiret (9-1-1), sinon les enfants pourraient trouver le 9 sans difficulté mais ne pas comprendre qu’ils doivent composer deux fois le 1 par la suite. Les tirets aident donc les enfants à comprendre la série de chiffres à composer.

 

Pour débuter, téléchargez le téléphone à colorier  avec les enfants. Il vous sera utile durant les exercices!

 

Nous vous déconseillons d’utiliser un téléphone cellulaire durant les pratiques, car même si ce dernier n’est pas connecté à un réseau, il peut tout de même communiquer avec le service de répartition d’urgence.

 

Plusieurs éducatrices disent ne pas vouloir apprendre l’appel à l’aide aux enfants, car elles craignent de voir les techniciens ambulanciers/paramédics et la police arriver au service de garde après qu’un enfant a composé le numéro pour rien.  

 

Selon mon expérience comme paramédic, cela arrive quelques fois par année. La plupart du temps, nous expliquons gentiment à l’enfant l’importance du geste et il ne le répète pas inutilement.

 

Si ce n’est pas fait de façon abusive et volontaire, le service de police ne vous exigera aucuns frais. Après tout, ils n’ont aucun avantage à le faire.

 

En tant qu’intervenants, nous préférons recevoir quelques appels inutiles par année que de manquer un appel urgent lorsque la vie d’une personne est en danger.

 

Il est fortement recommandé d’aviser les parents que vous allez faire ces exercices afin qu’ils puissent poursuivre l’apprentissage avec leur enfant à la maison.

 

Vincent Bélanger

Président de FormaSecours Plus

Maitre instructeur certifié FMCQ


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Vincent BélangerVincent Bélanger

Vincent Bélanger, président de formasecoursplus.ca,  est maitre instructeur certifié par la Fondation des maladies du coeur du Québec et technicien ambulancier/paramédic en soins primaires depuis 2009. Il nous présente ses chroniques-conseils sur la prévention des  accidents afin de diminuer les risques d’accident dans vos milieux de vie.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top