menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


« Finis ton assiette pour avoir un dessert. »

Je ne sais pas si c’est votre cas, mais personnellement, j’ai grandi dans une culture où, lors des repas, on devait terminer notre assiette pour avoir droit à un dessert. Chez nous, cela a toujours bien fonctionné. On était tous de « bons gourmands » et finir notre assiette n’a jamais été un problème, même que l’on demandait une autre portion. En devenant moi-même maman, j’ai à mon tour utilisé cette tactique afin de faire manger mes enfants, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu. En plus de faire face à un grand difficile qui mange peu et a des haut-le-cœur pour certaines textures, les repas étaient devenus chaotiques et l’ambiance était négative. Il y avait beaucoup plus de chicanes que de plaisir. J’en suis donc venue à détester tout ce qui entourait les repas.

 

J’ai dû revoir tout ce que j’avais toujours cru bon de faire autour des repas : le partage des responsabilités, le pouvoir que les enfants détiennent et surtout, l’ambiance. J’ai choisi de miser sur ces aspects plutôt que la quantité de nourriture mangée. En quelque temps, j’ai vu de réels changements positifs. Tranquillement, mon grand garçon a appris à reconnaitre ses signaux de satiété, mais surtout, il a compris que les repas peuvent être agréables et positifs. Quelle victoire!

 

Cela dit, l’approche que l’on utilise avec les enfants lors des repas peut avoir des impacts sur eux et le rapport qu’ils ont avec la nourriture. Il est donc important d’être consciencieuse et de ne pas minimiser le tout. Les repas sont aussi importants au niveau des apprentissages que n’importe quelle autre situation. En plus de travailler certaines habiletés en lien avec l’autonomie, si on laisse les enfants prendre leur place, ils apprennent à se connaitre, à reconnaitre leurs signaux, à exprimer leurs gouts et leurs limites. Dans tous ces apprentissages, les enfants comprennent rapidement qu’ils possèdent un énorme pouvoir : celui de décider de la quantité de nourriture qu’ils consomment. C’est une excellente nouvelle, mais cela peut devenir un réel combat. Le pouvoir, la prise de décisions et l’affirmation sont de réels besoins pour les enfants. Si, dans leur quotidien, on ne comble pas ceux-ci, ils prendront ce pouvoir d’affirmation là où on ne le souhaite peut-être pas, par exemple lors des repas. C’est là que les repas peuvent alors devenir de réels combats entre les enfants et vous. Vous pouvez être tentée de faire appel à des phrases telles que : « Prends une autre bouchée. » ou « Termine ton assiette. »

 

Alors, que devons-nous faire? Laissons le pouvoir aux enfants de manger la quantité de nourriture qu’ils veulent, et ce, sans faire aucun commentaire. Chez nous, cette approche fut magique avec mon garçon. Maintenant, tout est au centre de la table, chacun se sert la quantité désirée des différents aliments et chacun mange selon son appétit et non selon ce que je juge approprié. L’appétit des enfants est variable. S’ils mangent moins au diner, ils mangeront plus au souper ou vice versa. Et que fait-on avec les desserts? On les offre quand même, même si les enfants n’ont pas mangé toute la nourriture qui était dans leur assiette. Notez qu’un dessert n’a pas nécessairement besoin d’être une grosse sucrerie. Il peut être santé et représenter une partie nutritive du repas. Tout compte fait, tout s’équilibrera.

 

Cela vous parle? Pour notre famille, cette approche a vraiment tout changé… elle mérite d’être explorée.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout et tient le blogue l'ABC des sorties sur zoneparents.com



Vidéos associées

La valise de connaissance de soi La valise de connaissance de soi
Vous rêvez d’une solution sur mesure pour soutenir la connaissance de soi chez les tout-petits?...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top