menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Une problématique bien réelle : Mois de la prévention des fugues 

Montréal, le 5 novembre 2012 - Novembre est le Mois de la prévention des fugues. Avec plus de 5 000 signalements par année, la fugue représente le motif de disparition le plus fréquent chez les adolescents québécois. Bien que le nombre de signalements de fugue soit en baisse dans les autres provinces canadiennes depuis quelques années, il est demeuré constant au Québec.

 

Dans les deux dernières années, l’équipe d’Enfant-Retour Québec a ouvert 103 nouveaux dossiers de fugue impliquant 93 adolescents (10 étaient des récidivistes). Le profil des fugueurs était le suivant :

  • 2 % étaient âgés de 12 ans et moins;
  • 7 % étaient âgés de 13 ans;
  • 17 % étaient âgés de 14 ans;
  • 20 % étaient âgés de 15 ans;
  • 33 % étaient âgés de 16 ans;
  • 21 % étaient âgés de 17 ans.

De ce nombre :

  • 76 % étaient des filles;
  • 46 % ont fugué du domicile familial;
  • 54 % ont fugué sous alors qu’ils étaient sous l’autorité de la DPJ, d’un centre jeunesse ou d’une famille d’accueil (20 % d’entre eux étaient en visite chez leur famille pour le week-end et ne sont pas retournés).

Une problématique peu banale

 

Considérant le nombre, la fréquence et le profil des jeunes impliqués, la tendance est malheureusement à la banalisation de ce type de disparition. Pourtant, dès qu’ils quittent la maison, les jeunes fugueurs sont vulnérables. « Comme ils doivent subvenir à leurs besoins, ils représentent des cibles de choix pour les prédateurs qui leur offrent un toit, de la nourriture ou des vêtements. Une fois le lien de confiance établi, ils peuvent ensuite les entraîner facilement dans des activités criminelles tels la prostitution, le vol ou la vente de drogue.» a souligné Mme Pina Arcamone, directrice générale d’Enfant-Retour Québec.

 

Les jeunes fugueuses sont particulièrement susceptibles de devenir victimes d’exploitation sexuelle. Parmi les dossiers de fugueuses ouverts par l’organisme :

  • 70 % ne semblaient avoir aucun lien avec l’exploitation sexuelle;
  • 13 % auraient peut-être été exposées à la problématique;
  • 17 % ont réellement été victimes d’exploitation sexuelle.

L’équipe d’Enfant-Retour Québec répond annuellement à plus de 1 600 appels de prévention. Parmi ces appels, 12 % proviennent de parents qui craignent que leur enfant fugue ou qui ont des questions sur l’attitude à adopter avec leur enfant suite à son retour à la maison après une fugue. L’organisme propose également une gamme de publications à l’intention des parents, dont un numéro de l’Info-Prévention sur le sujet, ainsi que le guide Fugues Trucs et conseils pour les parents.

 

À propos d’Enfant-Retour Québec

Fondé en 1985, Enfant-Retour Québec est le seul organisme québécois qui s’est donné pour mission d’assister les familles dans la recherche de leur enfant porté disparu et de contribuer, par l’éducation du public, à la diminution des disparitions d’enfants grâce à un programme de prévention unique et novateur.

 

Enfant-Retour Québec travaille en étroite collaboration avec les agences d’application de la loi du Québec, est fier partenaire du programme Nos enfants disparus et est aussi membre de l’Association of Missing and Exploited Children’s Organizations (AMECO).

 

-30-

 

Source :            Isabel Léger

                        Agente de communications

                        Enfant-Retour Québec

                        514 843-4968 poste 224

 

 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Enfant - Retour QuébecEnfant - Retour Québec

Depuis 1985, Enfant-Retour Québec offre des services de première ligne aux familles dont un enfant est porté disparu. L’organisme accompagne, appuie et conseille ces familles, en plus de collaborer étroitement avec les corps policiers, les autres organisations vouées à la recherche d’enfants disparus et les médias.

Fort de son expertise en matière de recherche d’enfants disparus, Enfant-Retour Québec a mis sur pied un programme de prévention novateur destiné aux enfants, aux parents et aux professionnels, en plus de collaborer à l’élaboration de différents outils de recherche et de prévention.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top