menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


L’amitié entre mères

Ce n’est une surprise pour personne, le reconfinement qui vient avec la deuxième vague est difficile sur plusieurs plans, dont la vie sociale.

 

On le sait, l’humain est un être social qui a besoin d’interactions, de contacts physiques, d’échanges, de discussions, de rires, de confidences, de moments agréables partagés ENSEMBLE.

 

Récemment, j’ai vu passer un article dans le journal qui disait à quel point les parents étaient essoufflés –particulièrement les mères, qui sont souvent les porteuses de la fameuse charge mentale. Et, disons que cette charge mentale s’est accrue avec la pandémie.

 

En toute franchise, je fais partie de ce groupe de parents – de mères – essoufflés.

 

À notre charge mentale habituelle s’ajoute l’inquiétude dès que notre enfant éternue/a le nez qui coule/semble un peu plus grognon que d’habitude. Et si c’était la fièvre? A-t-il d’autres symptômes? A-t-il attrapé la COVID à la garderie? Vite! Je vais faire le questionnaire d’autoévaluation des symptômes pour savoir si je dois ou non le faire tester. Et si je le fais tester, est-ce qu’on attendra longtemps? Est-ce que mon enfant aura mal? Combien de temps attendrons-nous pour obtenir les résultats, moment durant lequel mon enfant devra rester à la maison avec moi qui tenterai de continuer de travailler? Ce ne sont là que quelques-unes des questions que cela provoque.

 

Pour ma part, j’avoue que je sens parfois que je n’existe plus ailleurs que dans mon rôle professionnel et mon rôle familial. Eh non, je ne vois pas mes copines, ne vaque pas à mes passetemps habituels qui nécessitent que je fréquente des endroits publics « non essentiels », ne rends pas visite à ma mère…  alouette!

 

Oh! Je sais que je suis privilégiée de pouvoir me permettre de petits bonheurs dans la « vie normale » - peu importe ce que cela signifie maintenant. Et j’en suis EXTRÊMEMENT reconnaissante, si vous saviez!

 

Mais, dans tout ça, ce qui me manque vraiment, c’est le contact avec d’autres personnes que ma cellule familiale, même si j’aime chacune d’entre elles de tout mon cœur.

 

J’ai l’impression que dernièrement, mes discussions avec mon amoureux ne tournent qu’autour des soins des enfants et de notre planification familiale (oui, plus que d’habitude).

 

Et lorsque je trouve le temps de discuter brièvement avec mes copines au téléphone, on fait un rapide tour d’horizon de ce qui se passe, on partage nos émotions face à la situation actuelle et on se laisse pour reprendre le boulot.

 

Comme les discussions « d’avant » me manquent…

Il y a quelques semaines, une maman dont la fille fréquente le même groupe à la garderie que la mienne m’a parlé longuement dans le stationnement, après qu’on soit toutes les deux allées porter nos filles dans leur local.

 

De fil en aiguille, on a poursuivi cette discussion un peu chaque jour puis on l’a transportée au parc jouxtant la garderie, pendant que nos enfants jouent ensemble dans les modules en fin d’après-midi.

 

Nous sommes devenues amies sur les réseaux sociaux, nous nous écrivons parfois en privé, nous commentons nos actualités…

 

Mais surtout, on parle d’autres choses que de la pandémie! On jase séries télé, Harry Potter (nous sommes toutes deux de grandes « fans »!), magasinage, apprentissage de la propreté, etc.

 

Et je vais vous dire : ça fait un bien fou.

 

Durant ces moments, même si je surveille ma fille qui se balade dans les modules du parc, je suis autre chose que « juste » sa maman : je suis une femme, une « fan », une amie.

 

Et ça, c’est précieux.

 

Stéphanie Deslauriers

 


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Stéphanie DeslauriersStéphanie Deslauriers

 

Psychoéducatrice, Stéphanie Deslauriers a créé le blogue à succès Ensemble, maintenant en septembre 2010.

Elle collabore régulièrement à divers médias, soit la presse, le Web, la télévision et la radio afin d’aborder des sujets en lien avec sa profession. Elle est collaboratrice à l’émission Format Familial depuis la première saison. Elle a remporté le Grand Prix de littérature adulte de la Montérégie pour son premier roman, L'Éphémère, paru en 2014, et a été nominée à deux reprises pour ses ouvrages pédagogiques.

Elle est fascinée par l’être humain et passionnée de la communication sous toutes ses formes. Elle tente de transmettre ceci à ses étudiants de l’Université de Montréal ainsi qu’aux participants qui assistent à ses formations et conférences.



Vidéos associées

Brrr...il fait froid Brrr...il fait froid
Comptines animées avec les paroles qui défilent à l'écran....


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top