menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Prévention des maux de dos

La diversité des activités d’une garderie nécessite des aménagements particuliers pour chaque poste de travail. Les postures contraignantes, comme le dos penché ou en torsion, une position accroupie ou à genoux, le travail à bout de bras et en position assise inconfortable représentent des défis quotidiens pour les employés dans le secteur des garderies. La taille des enfants ainsi que la hauteur des plans de travail sont à l’origine de mauvaises postures et de maux de dos.

 

Un bon aménagement des lieux et de bonnes méthodes de travail sont de très bonnes alternatives. Voici des conseils précieux à appliquer de façon générale pour une prise de charge :

 

1. Encadrer la charge en adoptant la position des pieds en équerre. Cela permet de se rapprocher le plus possible de la charge.

 

Prévention des maux de dos-1                       

 

 

Dans le cas d’une charge de faible dimension, les pieds peuvent être disposés parallèlement, de part et d’autre de la charge.

 

2. Maintenir les courbures naturelles de la colonne en ayant une courbure lombaire vers l’avant (lordose lombaire). Cela permet de mieux répartir les pressions sur les disques intervertébraux. De plus, le fait de se positionner face à la charge évite l’effet de cisaillement dû à la rotation. On rappelle les trois courbures suivantes :

 

Prévention des maux de dos-2

 

3. Fléchir les genoux lorsque la charge est posée au sol ou plus bas que la hauteur des mains et plier les genoux pour éviter de trop incliner le tronc vers l’avant. Cette flexion des genoux ne doit pas être complète et, autant que possible, elle ne doit pas dépasser 90 °.

 

Prévention des maux de dos-3 

 

4. L’appui de la main libre lors de la manutention d’une charge avec une poignée contribue à diminuer la pression sur la colonne vertébrale lombaire et facilite le redressement.

 

De plus, les principes de manutention doivent être respectés avec plus de précautions étant donné la présence d’un enfant :

  1. Soulever un enfant à partir du sol en se plaçant en position du « chevalier servant » et approcher directement l’enfant de son tronc ou le déposer d’abord sur la cuisse. Une autre possibilité pour soulever un enfant plus grand est de le saisir en combinant la flexion des genoux et le maintien du dos cambré.
  2. Pour porter un enfant, on le tiendra le plus près de son corps possible. Dans le cas d’un bébé, l’utilisation d’un porte-bébé « kangourou » peut s’avérer très utile. Dans le cas d’un enfant plus âgé, l’enfant doit avoir une attitude active en s’agrippant à l’adulte à l’aide de ses jambes. Le placer en appui sur le ventre ou sur une hanche et alterner régulièrement.
  3. Pour soulever un enfant de sa chaise haute, se rapprocher de la chaise, fléchir les genoux et tout en maintenant le dos cambré, ramener l’enfant vers son tronc.
  4. La présence de barreaux rend difficile une flexion suffisante des genoux pour soulever un enfant à partir d’un lit. Il faut donc privilégier le maintien de la cambrure lombaire naturelle.

Pour les  tâches effectuées sans charge, on devrait prendre les précautions suivantes :

  1. La tendance spontanée à se pencher, dos rond, pour se rapprocher ou saisir un objet situé plus bas que les mains est mauvaise pour le dos. La flexion des genoux remplace avantageusement ce geste. Le tronc reste vertical et la colonne est soumise à moins de contraintes.
  2. Maintenir la lordose naturelle, car dans certaines situations, la flexion des genoux n’est pas possible ou reste insuffisante en raison de l’accès difficile à l’objet et il faut malgré tout incliner le tronc vers l’avant. L’alternative à ce « dos rond » consiste à maintenir la courbure naturelle lombaire (lordose). La flexion du tronc vers l’avant s’effectue à partir des hanches. Le maintien de cette lordose lombaire répartit la pression sur une plus grande surface et élimine le pincement antérieur du disque.
  3. Utiliser un appui antérieur, comme poser une main sur un support placé en avant du tronc (table, chaise, etc.). L’appui antérieur peut également s’effectuer sur la jambe avant fléchie à l’aide de la main ou du coude. Cette façon de faire permet de réduire nettement la pression sur la colonne vertébrale. Le maintien de la lordose naturelle répartit les pressions sur tout le disque; cela est recommandé pour répartir la pression sur l’ensemble du disque intervertébral.
  4. Varier les positions en évitant de rester trop longtemps dans la même position; les disques ont absolument besoin du mouvement pour se nourrir et éliminer les toxines. Des exercices d’assouplissement réalisés périodiquement maintiennent la musculature souple, mais restaurent également la nutrition des tissus qui est entravée par les positions statiques.

Voici quelques exemples et défis présents en milieu de grade qui pourraient aider les éducateurs et éducatrices dans l’accomplissement de leurs tâches :

  1. Pour habiller un tout-petit, il faut veiller à ce que la table à langer soit disposée à une hauteur adaptée à l’adulte (au niveau du bassin) et à se rapprocher le plus possible pour éviter tout effet de bras de levier entre le tronc et l’enfant.
  2. Tous les habits nécessaires doivent être rapprochés pour éviter des déplacements inutiles en dehors d’une certaine zone de confort. Si un objet se trouve vraiment trop loin, avoir recours à l’appui antérieur d’une main pour saisir celui-ci. Avec les plus grands, en l’absence de rehausseur, adopter la position du « chevalier servant ».
  3. Les positions à adopter pour jouer au sol avec un enfant sont souvent vite pénibles. Ainsi, la variation régulière des positions ou encore le maintien de la cambrure lombaire sont importants, par exemple en position assise au sol ou à genoux.

Les positions maintenues longtemps, notamment la position assise, sont défavorables au point de vue « nutrition du disque ». En effet, les changements de pression au niveau de la colonne vertébrale provoquent un va-et-vient liquidien, tout comme dans une éponge. Il convient dès lors de varier autant que possible ses positions et de maintenir une bonne condition par le biais d’’activité physique régulière.

 

 logo-santinel  L'équipe de Santinel

 

sentinel


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Santinel incSantinel inc

logo-santinelSantinel inc., en affaires depuis plus de 30 ans, est un organisme formateur pour la CSST depuis plus de vingt ans. Au fil de ces années, il est devenu le plus important organisme de formation de secourisme au Québec. Santinel inc. forme plus de 2 500 secouristes par mois, sans parler des nombreuses autres formations dans le domaine de la santé et sécurité au travail qu’il offre.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top