menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Les allergies

Il y a les allergies respiratoires, les allergies cutanées et les allergies alimentaires. Quelles allergies sont les plus courantes? Quelles allergies sont les plus dangereuses?

 

Les allergies cutanées :

 

Les allergies cutanées touchent 15 % de la population. Elles sont le résultat d’une réaction anormale de la peau au contact d’une substance chimique. Elles se manifestent par des démangeaisons, de l’urticaire, des rougeurs ou de l’eczéma. Dans les substances souvent associées aux allergies cutanées, on trouve le latex, certains cosmétiques, des détergents ainsi que certains métaux et produits industriels, mais également certaines plantes (herbe à puce).

 

Il est important de garder à l’esprit qu’une réaction allergique de la peau peut être la manifestation d’une allergie alimentaire. La dermatite atopique se manifeste par une sècheresse de la peau. Elle est en progression constante chez les nourrissons (12 %) et trouve souvent son origine dans une allergie alimentaire.

 

En plus, évidemment, d’éviter tout contact avec les allergènes identifiés, il est conseillé de nourrir la peau avec des crèmes très grasses et d’éviter les frottements sur la peau ainsi que les contacts prolongés avec l’eau.

 

Les réactions allergiques aux piqures d’insectes (guêpes) peuvent être violentes et induire rapidement un choc anaphylactique sévère exigeant un traitement urgent (administration d’épinéphrine).

 

Les allergies respiratoires

 

Les allergies respiratoires touchent plus de 25 % de la population. Elles sont le résultat d’une réaction excessive du système immunitaire à l’inhalation d’une substance allergène dont la plus connue est le pollen (rhume des foins). Toutefois, de nombreuses personnes souffrent d’allergies plus ou moins prononcées aux acariens, aux moisissures et aux phanères d’animaux (plumes, poils de chats ou chiens). Les manifestations allergiques prennent généralement la forme d’éternuements, d’obstruction et d’écoulement nasal ainsi que de rhinites. Cependant, ces manifestations peuvent provoquer des difficultés respiratoires et des crises d’asthme. Ici également, il faut garder à l’esprit qu’une réaction allergique respiratoire peut être le symptôme d’une allergie alimentaire.

 

Les allergies alimentaires

 

Les allergies alimentaires touchent près de 8 % des enfants de moins de trois ans, mais seulement 2 % des adultes. L’allergie aux protéines du lait de vache et l’allergie aux œufs sont les plus courantes chez les nourrissons. Elles peuvent se manifester très tôt, mais disparaissent généralement avant l’âge scolaire.

 

Une allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire à un aliment. Elle est à différencier de l’intolérance alimentaire qui, elle, implique une réaction métabolique de l’organisme et non du système immunitaire. L’intolérance au gluten en est un bon exemple. Les allergènes les plus communs sont certains fruits, les légumes secs, les œufs, les crustacés, les poissons, les graines de sésame, de moutarde ou de pavot et, évidemment, les noix, tout particulièrement l’arachide. Les personnes multiallergiques ne sont pas rares.

 

Les manifestations cliniques de l’allergie alimentaire se produisent dans les premières heures, voire les premières minutes. Elles peuvent prendre la forme de rougeurs, d’éruptions cutanées, d’urticaire ou d’eczéma au niveau cutané, de toux, de congestion nasale et de crises d’asthme au niveau respiratoire, de crampes abdominales, de nausées, de vomissements ou de diarrhée au niveau digestif, mais également d’enflure des lèvres et de la langue. Cette enflure, si elle se propage à la gorge, peut causer un étouffement. Dans sa forme grave, un choc anaphylactique peut se produire, amenant un risque élevé de décès si une intervention appropriée n’est pas entreprise rapidement.

 

Comment réagir face aux allergies? Il faut être un observateur attentif aux réactions possiblement allergiques, surtout chez les jeunes enfants. Une fois une allergie potentielle suspectée, il est conseillé de consulter un allergologue pour confirmer les soupçons et identifier d’autres allergies potentielles. Un suivi médical est généralement de mise : désensibilisation, médicaments pouvant aller jusqu’à l’utilisation d’épinéphrine (auto-injecteur EpiPEN). À partir du moment où une allergie sévère a été identifiée, il est primordial d’éliminer au maximum de l’environnement immédiat et d’être attentif à la présence de la substance allergène et ce, particulièrement chez les enfants, car les conséquences peuvent être très sérieuses. Selon la sévérité de la réaction allergique, il faut également s’assurer de la présence  d’un auto-injecteur EpiPEN (injecteur d’épinéphrine) et de personnes aptes l’administrer.

 

Le site Web de l’AQAA (Association québécoise des allergies alimentaires) représente une source d’information précieuse sur le sujet.

 

 

 

logo-santinel  L'équipe de Santinel 

sentinel


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Santinel incSantinel inc

logo-santinelSantinel inc., en affaires depuis plus de 30 ans, est un organisme formateur pour la CSST depuis plus de vingt ans. Au fil de ces années, il est devenu le plus important organisme de formation de secourisme au Québec. Santinel inc. forme plus de 2 500 secouristes par mois, sans parler des nombreuses autres formations dans le domaine de la santé et sécurité au travail qu’il offre.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top