menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




« Laisser pleurer » pour s’endormir, bon ou mauvais?

Ah! Voilà la question que se posent des centaines d’éducatrices lorsque vient le temps de la sieste.

 

Pourquoi certains enfants s’endorment-ils quasi ipso facto dès qu’ils se retrouvent allongés sur leur matelas, tandis que d’autres doivent passer par un épisode de pleurs? Ici, on ne parle pas des bébés ou des enfants en intégration, mais bien de ceux qui sont déjà familiers avec votre milieu de garde.

 

En fait, c’est le niveau de fatigue et la tolérance à cette fatigue qui font la différence. Certains enfants démontrent très peu de signes de fatigue, même quand on sait pertinemment qu’ils ont sommeil. Je suis certaine que vous reconnaissez certains enfants de votre milieu de garde. Ces enfants demeurent joyeux et collaborateurs, malgré la fatigue qu’on voit dans leurs yeux! On les envie presque…

 

D’autres deviennent chigneux et réclament la présence de l'adulte, veulent leur doudou ou s’installent dans un coin, amorphes, en suçant leur pouce, et ce, en pleine matinée!

 

Il y a aussi ceux qui se frustrent au moindre écart de plaisir. Il suffit, par exemple, de mettre un jouet quelques centimètres plus loin pour voir ces derniers exploser.

 

Lorsqu’arrive le temps de la sieste, si le niveau de fatigue est trop élevé et que cela est jumelé à une tolérance à la fatigue très basse, les bébés ou les enfants peuvent devoir passer par un épisode de pleurs pour « décharger » leur trop grande fatigue. Cela ressemble à des pleurs de colère. Rappelez-vous votre dernière bonne colère! On dort tellement bien par la suite. 

 

Y a-t-il un danger associé au fait de permettre à un bébé ou à un enfant d’exprimer des pleurs de décharge avant de s’endormir? Pas du tout. Le plus difficile est de ne pas en faire une affaire personnelle. Les pleurs intenses d’un enfant amènent souvent les adultes dans une émotion de culpabilité, de détresse et d’anxiété, comme si c’était leur faute! Pourtant, il n’en est rien. Les pleurs de décharge sont très utiles à ceux qui sont trop fatigués qui cherchent à s’endormir.

 

Je trouve cependant dommage qu'on utilise les termes « laisser pleurer » qui ont très mauvaise presse dans notre société et pour cause, car ils sont aussi utilisés lorsque des parents négligents ne prennent pas soin de leur enfant. On accepte sans culpabilité l’idée de ne pas succomber aux pleurs d’un enfant qui quémande un jouet dans un magasin, mais en ce qui a trait aux dodos, cela est moins aisé. Pourtant, il faut beaucoup plus de tolérance, de patience et de compréhension de la part des adultes pour accompagner un enfant dans l’apprentissage au sommeil. C’est même plus ardu pour certains enfants que pour d'autres et acheter la paix pour les voir cesser de pleurer s’avère très séduisant. 

 

Quoi qu'il en soit, certaines éducatrices se sentent jugées par d'autres qui n'ont pas les mêmes valeurs en matière d'éducation au sommeil. Et si on changeait nos mots? La prochaine fois qu’on vous dira : « Quoi!?! Tu laisses pleurer ce bébé pour qu’il s’endorme? », vous pourrez répondre : « Non, je lui permets de s’endormir, même s’il doit passer par un épisode de pleurs pour y arriver. Il est très fatigué… » Changez ensuite de sujet. 😉

 

Chacune a raison dans la mesure où elle agit au meilleur d’elle-même et de ses convictions, et ce, dans le souci du bienêtre de l’enfant.

 

Bonne sieste!

 

Brigitte Langevin, auteure et conférencière
Experte en éducation au sommeil
Coach en PNL
www.brigittelangevin.com 
https://www.facebook.com/bonneshabitudesdesommeil/

 

Un enfant qui dort bien est joyeux… et ses parents heureux!

 

Auteure de plusieurs livres dont : Sommeil - boite à outils aux Éditions de Mortagne

 


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.



Auteur

Brigitte LangevinBrigitte Langevin

Conférencière, auteure et spécialisée spécifiquement dans le sommeil des enfants et des adultes, dont la mission est d’aider à développer (ou de retrouver) de bonnes habitudes de sommeil.

Réputée pour son dynamisme, son humour, sa passion et ses capacités de vulgarisatrice en matière de sommeil, Brigitte emploie son expertise pour outiller le personnel de la petite enfance, les parents et les professionnels de la santé de façon concrète et réaliste. Elle veut ainsi les accompagner pour leur démontrer que bien dormir, c’est à la portée de tous! Les nuits (et les siestes) deviennent satisfaisantes et les journées agréables.

Brigitte Langevin est régulièrement invitée à donner des conférences, des formations et à intervenir auprès des organisations désireuses de prendre soin du sommeil des petits et des grands.




Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top