menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




Changement d’heure printanier et dodo

Au Québec et en Amérique du Nord, le changement d’heure printanier aura lieu dans la nuit du 12 au 13 mars (dans la nuit du 26 au 27 mars en France et sur le continent européen). Dans la nuit de samedi à dimanche, montres et horloges seront avancées d'une heure; à 2 heures du matin, il sera donc 3 heures. En automne, la situation est assez simple et ne cause pas vraiment de problème. Imaginez, on se met au lit et on recule nos montres et cadrans d'une heure. On peut profiter d'une heure de sommeil de plus et si jamais on oublie de faire le changement, le lendemain, on est une heure en avance sur tout le monde. On ne risque pas de manquer l'avion ou un rendez-vous de cette façon! En fait, on risque plutôt l'embarras que le retard... Par contre, au printemps, on « perd » une heure de sommeil. On peut alors manquer l'avion, des rendez-vous, etc. Un chercheur de la Colombie-Britannique a constaté une croissance de 7 % du nombre d'accidents de toutes sortes à cette période, simplement parce que les gens manquent de sommeil.

 

La plupart d'entre nous rattraperont l'écart en une journée, mais trouveront le retour au travail, lundi, plus pénible qu'à l'habitude. Il faut dire cependant que même en l'absence de décalage horaire, les lundis sont pénibles pour la majorité d’entre nous… Cependant, particulièrement pour les bébés, c’est beaucoup plus facile. Pourquoi? Parce qu’un bébé qui a l’habitude de s’éveiller à 6 heures le matin s’éveillera fort probablement à 7 heures ce dimanche-là.

 

L’idéal est d’arriver à ne pas trop changer la routine la journée même du changement d’heure. Certains parents seront tentés de lever leur bébé à son heure d’éveil habituel ce matin-là. Toutefois, ils risquent d’avoir un bébé grognon, car tout comme vous, il aura ainsi une heure de sommeil en moins. L’idéal est donc de le laisser s’éveiller de façon spontanée, sans toutefois le laisser dormir plus de 60 minutes supplémentaires. Cela viendra décaler l’heure du coucher à la sieste cette journée-là. Pour éviter une escalade dans le temps, il faut le lever cette fois-ci à son heure habituelle. Il faut être vigilant et ne pas le laisser prolonger indument sa sieste. Plus l’horaire habituel de son rythme de sieste sera respecté, mieux la transition se passera.

 

Théoriquement, les siestes devraient donc commencer aux mêmes heures que lorsque nous étions à l’heure normale, autant que faire se peut. Si un bébé s’est réveillé à 7 h 45, il sera difficile de le coucher pour la sieste du matin comme à l’habitude, soit vers 8 h 30. Tentez tout de même de ne pas trop repousser l’heure de sa sieste de son heure habituelle. C’est la même chose pour les siestes de début et de fin d’après-midi et le dodo de nuit. Il faut toutefois accepter que bébé mette un peu plus de temps à s’endormir lors des siestes. Il est même suggéré d’en profiter pour faire une promenade à l’extérieur (non pas durant les siestes, mais durant les périodes d’éveil) afin de le stimuler et d’augmenter sa dépense énergétique, créant ainsi un plus grand manque de sommeil. Le grand air favorise un sommeil de qualité!

 

En milieu de garde, les siestes de la journée du lundi et de la semaine doivent se dérouler comme à l’habitude. Un enfant qui ne dormira pas bien cette journée-là ou cette semaine-là ne devrait pas être soustrait de la sieste et on doit encore moins accepter d’abréger ou de modifier cette dernière, prétextant qu’il ne s’adapte pas bien au changement d’heure. Agir ainsi, c’est laisser la place à la création de mauvaises habitudes de sommeil. En modifiant la durée ou les heures de sieste pour bien faire, en voulant aider les enfants à s’adapter, on risque de gâcher le bel équilibre atteint en matière de sommeil diurne.

 

Enfin, quant à nous les adultes, la raison pour laquelle le début de la semaine est si éreintant tient au fait qu’il semble que la population en général ne dort déjà pas suffisamment, entre autres parce que le sommeil est perçu comme une perte de temps. Avant l'invention des ampoules électriques, vers le début du siècle dernier, les gens dormaient en moyenne 9 heures. Maintenant, la moyenne serait de 7 heures.

 

Affiche-On avance l'heure gratuite 
Affiche-On avance l’heure 2022
Téléchargez ou imprimez  le document

Bon printemps! 


Brigitte Langevin
, auteure et conférencière
Experte en éducation au sommeil
Coach en PNL

Un enfant qui dort bien est joyeux… et ses parents heureux! Auteure de plusieurs livres dont : Sommeil - boite à outils aux Éditions de Mortagne


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.



Auteur

Brigitte LangevinBrigitte Langevin

Conférencière, auteure et spécialisée spécifiquement dans le sommeil des enfants et des adultes, dont la mission est d’aider à développer (ou de retrouver) de bonnes habitudes de sommeil.

Réputée pour son dynamisme, son humour, sa passion et ses capacités de vulgarisatrice en matière de sommeil, Brigitte emploie son expertise pour outiller le personnel de la petite enfance, les parents et les professionnels de la santé de façon concrète et réaliste. Elle veut ainsi les accompagner pour leur démontrer que bien dormir, c’est à la portée de tous! Les nuits (et les siestes) deviennent satisfaisantes et les journées agréables.

Brigitte Langevin est régulièrement invitée à donner des conférences, des formations et à intervenir auprès des organisations désireuses de prendre soin du sommeil des petits et des grands.




Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top