menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le mensonge chez l’enfant, pourquoi et comment intervenir?

Le mensonge chez l’enfant est une réalité à laquelle nous devons faire face. Que ce soit de petits ou de gros mensonges, ils n’indiquent pas que, plus tard, votre enfant sera un grand menteur ou moqueur… Bien qu’il soit parfois inquiétant, le mensonge fait partie d’une phase normale dans le développement de l’enfant.

 

Mentir ainsi qu’amplifier la réalité et la déformer font partie d’une période normale du développement de l’enfant. Jusqu’à l’âge de 7 ans, les enfants n’ont pas conscience de l’impact d’un mensonge. Ils ont parfois même de la difficulté à différencier la réalité du monde fictif. Dans notre « monde d’adulte », nous connaissons les impacts que peuvent avoir les mensonges. Les mensonges ne sont généralement pas bienvenus et les inquiétudes envers les mensonges d’un enfant sont parfois omniprésentes. Somme toute, les mensonges en bas âge ne sont peut-être pas aussi inquiétants qu’on pourrait le croire.

 

Pourquoi les enfants mentent-ils? Il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer pourquoi les enfants aiment mentir. D’abord, les enfants le font par plaisir. Ils sont beaucoup dans leur monde imaginaire de chevaliers et princesses et éprouvent un grand plaisir à raconter quelques mensonges, notamment car ceux-ci attirent parfois l’attention de leurs copains. Dans un même ordre d’idées, les enfants peuvent également mentir pour impressionner la galerie. Qui n’a pas entendu, pendant une conversation entre enfants, un tout-petit raconter que son père a des pouvoirs cachés? On le sait, les papas n’ont pas de pouvoir cachés, mais le simple fait de le mentionner peut bien sûr épater ses petits copains. Les enfants peuvent aussi mentir pour éviter une réprimande. En vieillissant, les enfants savent reconnaitre les bons et les moins bons comportements et surtout, ceux qui mériteront une réprimande, une conséquence. Ils pourront donc mentir en lien avec la « responsabilité » d’un geste ou d’un acte afin d’éviter de recevoir une réprimande quelconque. Les mensonges peuvent aussi cacher une faible estime de soi. L’enfant qui ne connait que très peu ses compétences s’estime peu et pourra avoir envie de déformer la réalité afin d’épater les autres. Il augmentera son estime de lui-même par le biais de mensonges et amplifiera la réalité pour se sentir important. Pour terminer, il se peut aussi que l’enfant ait appris que les mensonges peuvent lui mériter une certaine part d’attention. Il a compris que, lorsqu’il ment, il obtient de l’attention positive et/ou négative. Les enfants ont besoin d’attention de toutes sortes. Si un enfant reçoit de l’attention en adoptant un comportement, il aura assurément envie de le reproduire afin de rechercher à nouveau cette attention.

 

L’intervention face au mensonge peut sembler assez délicate. Comment s’assurer à 100 % que l’enfant dit la vérité? Il est bien important de ne pas ignorer les mensonges, mais plutôt s’en servir comme situation d’apprentissage.

  • Écoutez l’enfant. Prenez quelques minutes et écoutez ce qu’il raconte. Prenez le temps d’analyser le tout et vous pourrez ensuite intervenir au besoin
    .
  • Au lieu de blâmer l’enfant pour ses comportements, trouvez des solutions avec lui « autres que le mensonge ». Si l’enfant voit que son comportement ne sera pas blâmé, il sera beaucoup moins tenté de cacher la vérité pour éviter une réprimande.

  • Aidez-le à comprendre que ce sont des souhaits et non la réalité… Tous les enfants aimeraient avoir un papa avec des pouvoirs magiques de superhéros, mais ce n’est pas la réalité. Faites-lui prendre conscience qu’il a de beaux souhaits, mais qu’ils ne représentent en rien la réalité.

  • Donnez un bon exemple. Ne cachez pas la réalité ou la vérité aux enfants, car au moment où ils en auront conscience vous aurez perdu un peu de crédibilité. De plus, vous leur envoyez ainsi le message que les mensonges peuvent être acceptés.

  • Minimisez les gains face aux mensonges. L’enfant ne doit en aucun cas ressentir un gain quelconque à mentir. Plus il aura de gains, plus il sera tenté de mentir.

  • Sensibilisez les enfants à l’importance de dire la vérité à l’aide de vos paroles ou bien en proposant diverses activités. Utilisez de petites histoires sur la morale des mensonges/vérités ou bien de petites activités pour différencier les mensonges de la réalité.

  • Pour terminer, lâchez prise… N’en faites pas tout un drame, car comme mentionné plus tôt, les mensonges font partie du développement normal chez les enfants. Intervenez auprès d’eux, sans toutefois amplifier la problématique.

Voilà, j’espère qu’avec tous ces petits trucs, vous serez mieux outillée pour faire face aux « gros » mensonges des enfants.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée     


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top