menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Intervenir avec un parent qui refuse la sieste à la garderie

Avez-vous déjà eu à faire face à un parent qui refuse que son enfant fasse une sieste à la garderie? Il est fort probable que oui, car on rencontre fréquemment des parents qui mentionnent que la sieste de l’après-midi empêche leur enfant de dormir le soir ou encore des parents qui croient que leur enfant dort trop, malgré le fait qu’il ira bientôt à l’école. Le but n’est pas de trouver qui a raison ou qui a tort. Il peut être vrai que la sieste de l’après-midi est trop longue, voire qu’elle ait lieu à des heures qui ont un impact sur le coucher. Si vous avez à faire face à un parent qui vous dit qu’il ne veut plus que son enfant dorme, je vous conseille fortement de suivre les 4 recommandations ci-dessous. Elles ont pour mission de vous guider dans la meilleure approche afin de maintenir une relation saine et positive avec le parent.

 

Établir votre politique sur le sommeil et l’expliquer au parent

Votre cadre éducatif ou le document que vous remettez aux parents au moment de l’inscription de leur enfant devrait contenir votre « politique sur le sommeil ». Les parents doivent être au courant dès le départ. Ainsi, vous éviterez beaucoup de questionnements et d’interventions, puisque les attentes sont claires. Vous pouvez établir votre politique selon les diverses recommandations en matière de sieste pour les enfants âgés de 0 à 5 ans, considérant notamment la durée et les heures.

 

Vous assoir avec le parent et voir les raisons qui se cachent derrière son refus

Pour établir une entente et discuter, il est préférable de prendre le temps de vous assoir ensemble calmement. Vous pourrez alors tous les deux exprimer librement vos attentes face à la sieste. Voyez la raison derrière son refus : l’enfant se couche tard le soir, il dort trop à la garderie, etc. Il vous sera plus facile d’intervenir sur les motifs du refus ou de trouver une entente par la suite.

 

Trouver un terrain d’entente

Après avoir établi vos attentes communes, trouver un terrain d’entente qui conviendra aux  2 parties. Il ne faut pas non plus que vous restiez figés, chacun dans votre position; il y aurait alors très peu de chances que vous voyiez une amélioration. Tentez de trouver un terrain d’entente qui permettra à tous d’être à l’aise.

 

Expérimenter et revoir ensemble les résultats

Après avoir trouvé un terrain d’entente, vous pourrez passer à l’étape de l’expérimentation. Donnez-vous un délai de quelques semaines (2-3 semaines idéalement), et rencontrez-vous à nouveau pour parler de vos observations. Vous pourrez alors réajuster votre plan de match au besoin.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité



Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top