menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




Les 5 secrets des éducatrices qui ont toujours un groupe de « bons dormeurs » à la sieste

Saviez-vous que tous les enfants sont de bons dormeurs lorsqu'ils viennent au monde? C’est difficile à croire lorsqu’on constate à quel point l’activité « dodo » semble ardue certains jours. Comment se fait-il que certains enfants refusent autant de dormir? C’est que l’activité « dodo » est de loin la moins intéressante. Les enfants préfèrent tellement faire autre chose que de dormir, sauf qu’on le sait tous : un enfant fatigué est un enfant peu collaborateur et aux émotions à fleur de peau! Il n’y a là rien de réjouissant!

 

Qu’ont en commun les éducatrices pour qui le sommeil semble être une activité agréable et durable au sein de leur groupe? Voici ce que j’ai observé au travers des années à travailler dans des milieux de garde.

 

Elles ont appris aux enfants à aimer dormir. Tous les enfants sont de bons dormeurs lorsqu'ils viennent au monde, mais chacun aborde le sommeil de façon unique. Lorsque des associations inadaptées à un sommeil de qualité se mettent en place, elles sont proactives et cherchent à les transformer ou encore mieux, à les éviter. Elles permettent aux enfants de découvrir le plaisir de s’endormir par eux-mêmes!

 

Elles croient que c’est possible de voir les bébés bien dormir. La phrase « On a tout essayé et rien ne marche. » ne fait pas partie de leur vocabulaire. Jour après jour, elles tentent, par essais et erreurs, de trouver le moyen le plus cohérent pour voir chaque enfant dormir suffisamment. Elles agissent avec constance, persévérance et cohérence. Elles sont même prêtes à sacrifier une activité à l’extérieur pour un apprentissage au sommeil bénéfique.

 

Elles reconnaissent les signes de fatigue. Un enfant fatigué témoigne qu’il a besoin de sommeil de différentes façons, par exemple en se montrant irritable ou en réclamant son doudou. Elles ne cherchent pas à étirer les périodes d’éveil ou à justifier l’état d’un enfant en affirmant que c’est une question de tempérament. Elles vont préférablement tenter de s’informer auprès des parents pour faire équipe avec eux. Le fait de diminuer ou cesser la sieste ne fait pas partie des options pour soutenir les parents pour le sommeil nocturne.  Elles préfèrent les outiller du mieux qu’elles peuvent afin de rendre l’expérience à la maison agréable aussi.

 

Elles respectent l’horaire des siestes. Les siestes ne sont pas optionnelles; leur horaire est respecté le plus fidèlement possible en fonction de l’âge et du besoin de chaque enfant. Elles considèrent chacun des enfants du mieux qu’elles peuvent afin de s’assurer de répondre à leur besoin en sommeil.

 

Elles écoutent leur intuition. Les éducatrices qui ont le plus grand taux de succès dans le développement de compétences adéquates en matière de sommeil sont celles qui sont à l’écoute de leur intuition et remettent tout ce qu’elles lisent en question. Elles savent séparer le bon grain de l’ivraie dans toute l’information facilement accessible et reconnaissent que chaque enfant est différent, mais aussi que chacun a besoin de dormir suffisamment.

 

Oui, le processus d’apprentissage du sommeil lors de l’intégration ou en cours d’année s’avère parfois un long défi où la lumière au bout du tunnel est rarement visible au départ.

 

Malgré tout, elles restent connectées au courage, à l’amour et à un espace de zénitude en elles pour amorcer cette étape qui changera en mieux toute la dynamique du groupe et la relation si précieuse qu’elles entretiennent au quotidien avec les enfants dont elles ont la garde… même si un petit nouveau vient perturber le rythme de la sieste.

 

Enfin, voici les 10 commandements qu’elles tentent de respecter du mieux qu’elles peuvent :  

 

  • La nécessité des siestes, je considèrerai
  • De le caresser pour l’endormir, je m’abstiendrai
  • De le cajoler durant le rituel, je me ferai un point d’honneur
  • La télévision avant le dodo, j’éviterai
  • Les pleurs de protestation, j’accepterai
  • La turbulence de l’enfant combattif, je déjouerai
  • L’intégration, je surmonterai
  • L’excitation et les jeux extérieurs avant le dodo, j’éliminerai
  • Un horaire régulier de coucher et de lever, je respecterai
  • Dans la constance, la persévérance et la cohérence, je m’investirai

Un enfant qui dort bien est joyeux… ses parents, heureux… et son éducatrice, enchantée!

 

Bonne sieste!

 

Brigitte Langevin, auteure et conférencière
Experte en éducation au sommeil
Coach en PNL
www.brigittelangevin.com 
https://www.facebook.com/bonneshabitudesdesommeil/

Auteure de plusieurs livres dont : Sommeil - boite à outils aux Éditions de Mortagne

 


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.



Auteur

Brigitte LangevinBrigitte Langevin

Conférencière, auteure et spécialisée spécifiquement dans le sommeil des enfants et des adultes, dont la mission est d’aider à développer (ou de retrouver) de bonnes habitudes de sommeil.

Réputée pour son dynamisme, son humour, sa passion et ses capacités de vulgarisatrice en matière de sommeil, Brigitte emploie son expertise pour outiller le personnel de la petite enfance, les parents et les professionnels de la santé de façon concrète et réaliste. Elle veut ainsi les accompagner pour leur démontrer que bien dormir, c’est à la portée de tous! Les nuits (et les siestes) deviennent satisfaisantes et les journées agréables.

Brigitte Langevin est régulièrement invitée à donner des conférences, des formations et à intervenir auprès des organisations désireuses de prendre soin du sommeil des petits et des grands.




Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top