menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




Quand la fatigue est trop présente

Il est parfois un peu difficile de bien comprendre le « pourquoi », mais les enfants trop fatigués dorment souvent moins bien. Un enfant qui accumule une trop grande dette de sommeil ou qui ressent une grande fatigue a fréquemment de plus grands problèmes à l’endormissement. Par ailleurs, son sommeil peut être perturbé, voire agité. On pourrait logiquement croire que plus les enfants sont fatigués, mieux (et plus longtemps) ils dormiront, mais la réalité est complètement le contraire.

 

Les mois de novembre et décembre sont des mois, pour moi en tout cas, qui sont plus difficiles sur le plan de l’énergie. On ressent très souvent une fatigue généralisée, les enfants dorment moins bien, il y a de « l’électricité dans l’air » et on sent une certaine irritabilité. Quand décembre arrive, il n’est pas rare de voir les gens compter les X à faire sur le calendrier avant les vacances. Les vacances sont bénéfiques pour tous, mais que pouvons-nous faire pour aider ces enfants chez qui la fatigue est très présente?

 

D’abord, lorsque l’on se trouve dans une période où la fatigue est plus présente, je suggère toujours de ralentir beaucoup le rythme et de faire des activités moins énergivores. Ce n’est peut-être pas le bon moment de commencer votre plus grand projet de l’année. Mettez à l’horaire des activités simples et ajoutez des moments de repos et de relaxation plus fréquents.

 

Ensuite, il est important de comprendre qu’il n’y a pas que le sommeil qui aide à énergiser le corps, mais aussi l’ambiance. Tamiser les lumières, choisir une lumière douce, faire jouer de la musique calme et offrir de petits jeux que vous pouvez faire ensemble aideront aussi un enfant à se calmer. Vous pouvez donc allonger la période avant la sieste de plusieurs minutes pour augmenter l’état de calme et de repos.

 

Dans les périodes de grande fatigue, l’adaptation est nécessaire afin d’éviter d’augmenter la fatigue et de vivre encore plus d’effets indésirables. Il faut mettre de côté certaines obligations, changer la programmation afin de répondre aux besoins des enfants fatigués. Vous verrez une plus grande collaboration si le rythme et les activités sont adaptés à leur énergie du moment.

 

Des journées pyjama? Pourquoi pas! Quel enfant n’aime pas être en pyjama? Pourquoi ne pas organiser 1 journée pyjama par semaine? Cet habillement si doux et confortable amène un petit « je ne sais quoi » à l’énergie et au rythme des enfants. On dirait que l’on se sent plus calmes quand on porte notre pyjama.

 

Pour terminer, lorsque les enfants sont dans une grande période de fatigue et que l’endormissement est plus difficile, les accompagner lors de la sieste peut être une belle façon douce de les aider. Être près d’eux, flatter leurs cheveux et les réconforter les aidera surement à se laisser aller vers le repos.

 

Il est important de se rappeler que des périodes de fatigue peuvent arriver à tout moment dans une année. Soyez à l’affut si vous remarquez une trop grande irritabilité, de l’impatience, un endormissement difficile ou un sommeil plus agité. Ces signes indiquent que les enfants ont accumulé une dette de sommeil au fil du temps.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.




Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top