menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Que faire quand les copains retardent l'heure de la sieste?

Que faire avec ces petits trésors qui retardent sans cesse l’heure du repos? Que faire pour améliorer leur collaboration pour éviter que ce moment devienne une routine interminablement désagréable et sans fin…

 

Pour certains enfants, la période de la sieste est une vraie perte de temps; aller jouer dehors, courir, colorier et jouer avec le nouveau camion sont des activités beaucoup plus intéressantes que faire la sieste. Vous avez surement aussi remarqué que certains sont des champions pour retarder l’heure du repos : ils perdent du temps au brossage des dents, placer leur doudou sur le matelas nécessite d’interminables minutes et ils font des pirouettes de tout côté pour éviter de fermer l’œil. 

 

Vous serez sans doute d’accord avec moi, la sieste est un moment primordial dans la journée d’un enfant. Puisque les enfants sont constamment en mouvement et ont des activités multiples au programme, ils ont besoin de dormir ou, pour les plus vieux, d’un moment de relaxation pour recharger leurs batteries. Un enfant fatigué ne collaborera pas bien aux activités et peut possiblement être de mauvaise humeur. De plus, vous aurez sans doute plus de discipline à faire, sans parler de l’interminable routine du soir que les parents vivront à la maison avec leur enfant qui n’a pas dormi.

 

Alors, que faire?

 

Tout d’abord, ayez des attentes réalistes face au besoin de sommeil des tout-petits. Si on veut mettre un nombre d’heures approximatif selon l’âge des enfants :

  • 12-18 mois : 2 à 4 heures de sieste réparties en 2 siestes;
  • 18 mois : 2 à 3 heures de sieste en 1 sieste;
  • 2-4 ans : 30 minutes à 2 heures de sieste;
  • 5 ans : 5 à 30 minutes de détente après le repas.

Ensuite, voici quelques principes de base pour une routine avec 100 % d’efficacité :

  • Prévoir le dodo à des heures fixes.
  • Prévoir avec les enfants une routine stable avec des séquences identiques d’une journée a l’autre.
  • Utiliser des pictogrammes pour aider les enfants à se retrouver dans le temps.
  • Créer une ambiance calme et relaxante : éteindre les lumières, faire jouer de la musique douce, sortir les doudous et les peluches des enfants.
  • Prévoir une petite activité calme avant le dodo. L’histoire a fait ses preuves en matière d’activité par excellence, mais vous pourriez aussi privilégier les massages ou l’écoute de musique lorsque les enfants sont couchés sur leur matelas.

Malgré tout cela, votre petit coco de 3 ans a décidé qu’il était un grand garçon et qu’il n’avait plus besoin de sieste. Que faire?

 

Voici quelques petites pistes d’intervention qui pourraient vous aider :

  • Avertir les enfants quelques minutes avant le dodo. Dire par exemple : « Les amis, dans 5 minutes je vous demanderai de ranger votre livre et de vous coucher sur votre matelas. »
  • Donner du temps à chacun des enfants. Prendre quelques minutes pour les cajoler, leur flatter le dos. On ne recommande pas de flatter un enfant jusqu’à ce qu’il dorme, mais quelques minutes pourraient l’aider à s’apaiser.
  • Utiliser un tableau de renforcement positif sous forme de défi. Par exemple, le défi de la semaine pourrait être « Je reste calme sur mon matelas pendant 30 minutes ». Remettre un autocollant à chaque enfant qui a su rester calme pendant le temps déterminé (et, bien sûr, à celui qui s’est fait prendre à dormir).
  • Utiliser la technique du « si/alors… ». Par exemple, dites aux enfants : « Si tu fais un beau repos, alors tu pourras te lever en premier. » ou encore « Si tu restes calme pendant 30 minutes, alors tu pourras te lever et t’amuser avec un jeu calme. »
  • Pour les plus grands, instaurer un principe de « Boites de dodo » (voir chronique antérieure). Quand les enfants auront complété un temps de repos, leur permettre d’utiliser ces petites boites avec lesquelles ils pourront jouer calmement sans réveiller les petits qui dorment encore.
  • La règle la plus importante : avoir des règles CLAIRES et les appliquer de façon CONSTANTE… Les enfants auront besoin d’un temps d’adaptation à votre façon de faire, mais très vite, ils s’habitueront et connaitront vos limites.

Bonne chance et surtout, persévérez!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top