menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Quand et comment apprendre aux enfants à gérer la défaite

Voyez-vous le fait d’apprendre aux enfants à gérer la défaite comme un défi? Vous rencontrez certains enfants qui se fâchent et crient lorsqu’ils perdent à un jeu de société? Vous avez même observé un enfant détruire un jeu, parce qu’il avait perdu? Devant la défaite, plusieurs comportements peuvent apparaitre. Pourquoi? Est-ce normal? Comment intervenir? Voilà des questions auxquelles je tenterai de répondre.

 

Pour les enfants âgés de moins de 5 ans, il est difficile d’apprendre à perdre. En bas âge, ils éprouvent de grandes difficultés à relativiser la défaite. Ils sont davantage dans le stade de la pensée concrète. Pour eux, la conclusion est : « J’ai perdu donc je suis nul… » Cela anime une certaine blessure émotionnelle et les enfants se trouvent donc en réaction. À l’opposé, les adultes ou les enfants d’âge scolaire sont capables de conclure ceci : « J’ai perdu, c’est dommage, mais ce n’est qu’un jeu. »

 

Que pouvons-nous faire pour aider les enfants en bas âge?

*Opter pour des jeux coopératifs et mettre de côté les jeux plus compétitifs. Il sera donc plus facile pour les enfants d’apprendre à bien gérer la défaite s’ils sont, cognitivement parlant, en mesure de conclure à une situation différente.

*Lorsque vous choisissez un jeu de type compétitif, renforcer la participation au jeu plutôt que la victoire.

*Miser sur le plaisir de jouer, la participation et le fait de rire ensemble. Cela aidera les enfants à voir que la victoire n’est pas le but ultime.

 

Cela dit, parfois, le jeu compétitif s’installe entre les enfants; la défaite peut donc survenir. Un enfant qui est en réaction sera difficile à calmer si on tente de lui expliquer sa défaite dans le jeu de façon rationnelle. L’enfant est alors entièrement submergé par ses émotions. Que devons-nous faire lorsque la situation se présente?

*Écouter et reconnaitre les émotions de l’enfant, les nommer au besoin.

*Exposer la situation sans jugement, par exemple en disant : « Tu jouais avec ton ami, il est arrivé sur la case finale en premier et là, tu te sens triste. »

*Le réconforter au besoin.

 

Voilà, avec cette approche, il est non seulement possible d’agir à titre préventif, mais aussi d’aider un enfant lorsque la défaite survient. C’est un apprentissage progressif à réaliser, un qui peut être plus facile à maitriser pour les enfants d’âge scolaire.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude Dubé, éducatrice spécialisée, vous propose des solutions concrètes et des pistes d’interventions simples pour vous guider face à certaines problématiques rencontrées dans votre travail au quotidien.



Vidéos associées

La valise de connaissance de soi La valise de connaissance de soi
Vous rêvez d’une solution sur mesure pour soutenir la connaissance de soi chez les tout-petits?...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top