menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Programmation à la pouponnière

Bonjour,

 

Je me présente, je m'appelle Denise et je suis éducatrice avec les poupons. J’aimerais avoir quelques conseils pour m'aider à faire ma programmation.

 

Présentement, j'ai deux enfants de moins d'un an, un de 13 mois, un de 15 mois et un dernier de 18 mois. Alors, comme vous pouvez le voir, c'est un peu compliqué pour faire ma programmation et je manque d'idées.

 

S.V.P., pouvez-vous m'aider?

  

Denise

 


Bonjour,

 

Bien sûr, la programmation à la pouponnière n’est pas toujours évidente à réaliser, l’écart d’âge entre les enfants étant plus marquant dans cette période de l’enfance. Même si seulement quelques mois les séparent, ils ne sont pas tous rendus à la même étape dans leur développement. Une journée à la pouponnière demande un grand sens de l’organisation et de flexibilité.

 

Voici quelques pistes de réflexion qui peuvent vous aider à faire votre programmation.

  • À cet âge, l’approche exploratoire permet d’accompagner l’enfant dans ses découvertes et apprentissages. Cette approche consiste à offrir à l’enfant du matériel varié, accessible et polyvalent. Faites une liste de matériel à exploiter et affichez-la à proximité, vous pourrez vous y référer en panne d’idées. Par exemple : grosses boîtes, foulards, rouleaux de papier de toilette, pots de yogourts, etc.

  • Lors de la période d’exploration, le rôle de l’éducatrice est avant tout d’observer l’enfant, de verbaliser ses faits et gestes et de lui apporter des défis supplémentaires. Afin de susciter l’intérêt de l’enfant, l’adulte peut mettre en place des mises en scène, ce qui veut dire d’aménager le matériel de façon particulière afin de proposer aux poupons des actions à entreprendre. Par exemple : aligner des petites chaudières et y placer une balle dans chacune d’elles, asseoir une poupée dans une chaise haute et placer un bol et une cuillère sur la tablette, placer des voitures à la queue leu leu...

  • Planifiez une activité en pensant à un enfant en particulier, un enfant par jour. Il sera alors le bébé du jour ou le bébé-vedette. Mettez à la vue des parents une affiche qui les informera de quelle activité vous avez fait aujourd’hui et pour quel enfant. Voici quelques idées d’activités : maquillage, peinture, jeux de « coucou », bacs de manipulation (riz, céréales, farine, sable, eau, etc.). Vous pourrez offrir cette activité à l’ensemble de vos bébés. L’important est que cette activité réponde à un besoin ou à un intérêt d’un enfant précis. En suivant le rythme de l’enfant, il sera peu fréquent que vous ayez vos cinq bébés réveillés en même temps. Il est ainsi plus facilitant de réaliser vos activités quand quelques-uns sont couchés.

  • À la pouponnière, la grande majorité du temps est consacré aux routines. Ces périodes sont avant tout des moments privilégiés et il est essentiel de bien les planifier et de prendre le temps nécessaire pour les réaliser. Voici quelques idées pour les routines : images collées au-dessus de la table à langer ou suspendues (changez-les selon le thème ou les saisons), petites boîtes sonores pour les changements de couche, objets accrochés à l’aide d’une ficelle à la chaise-haute, etc.  Pensez à faire un horaire pour vos routines afin que chaque bébé ait du temps pour lui et cela évitera aussi que vous soyez à la course.

Voici quelques idées de matériel à fabriquer qui saura plaire à vos tout-petits :

  •  
    1. Insérez des images dans des sacs Ziploc. Cousez l’ouverture afin de vous assurer qu’ils restent bien fermés. Vous pouvez aussi le faire avec des photos et chaque bébé pourrait avoir son petit album de photos.

    2. Insérez un petit grelot dans des balounes et gonflez-les de grosseurs différentes. Insérez-les dans un bas de nylon et nouez-les. Les enfants pourront donc les secouer à leur guise, sans craindre l’éclatement des ballons.

    3. Bouteilles sensorielles : dans des bouteilles de plastique, ajoutez de l’eau, du colorant, des brillants, de la ouate, des morceaux de ruban… et laissez libre cours à votre imagination! Vous pouvez aussi faire des bouteilles sonores avec du couscous, du macaroni, des petits cailloux, des billes, du sable. Surtout, il est bien important de vous assurer de l’étanchéité de l’embouchure. Un peu de colle chaude et du gros ruban autocollant et le tour est joué!

Je vous invite à consulter la section poupons de la boîte à outils. Vous y retrouverez une mine d’activités et d’informations très pertinentes.

Bonne exploration!

Sonia Leclerc
Éducatrices


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Sonia LeclercSonia Leclerc

Sonia Leclerc, vous propose des solutions concrètes et des pistes d’interventions simples pour vous guider face à certaines problématiques rencontrées dans votre travail au quotidien.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top