menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Il bouge trop! Est-ce un TDAH?

Pas de panique!Un aperçu et des solutions pratiques

 

Ce n’est pas parce qu’un enfant bouge beaucoup qu’il faut tout de suite penser à un trouble du déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH). Il existe une panoplie de raisons sous-jacentes au comportement agité d’un enfant. Le TDAH est un trouble de nature neurologique dont la présence doit être confirmée par des spécialistes (un neuropsychologue par exemple). Par contre, en tant qu’éducatrice ou parent, il est excellent de se poser des questions et d’aller voir un peu plus loin les raisons qui peuvent pousser un enfant à avoir la bougeotte.

 

Quand un enfant a de la difficulté à fonctionner en groupe, il faut d’abord regarder les éléments de base. 

Dans son quotidien :

  • L’enfant dort-il suffisamment?
  • A-t-il une alimentation équilibrée?
  • Y a-t-il des moments réguliers dans la journée où il peut s’adonner à des jeux énergétiques?
  • L’enfant est-il soumis à un rythme de vie stressant (longues heures à la garderie, empressement pendant la période souper-dodo, empressement le matin)?

Autres éléments à considérer :

  • A-t-il des difficultés d’audition?
  • L’enfant a-t-il de la difficulté à s’exprimer?  
  • Semble-t-il avoir des difficultés de compréhension?
  • Est-ce que l’enfant vit un stress particulier (un nouveau-né dans la famille, déménagement, séparation)?
  • Semble-t-il maladroit socialement? Vit-il des conflits avec ses pairs?
  • A-t-il des comportements opposants, défiants ou de recherche d’attention négative?

Lorsque les difficultés persistent sans raisons apparentes ou malgré les moyens mis en place, il est préférable de consulter un spécialiste.

 

Quels comportements favoriser face à un enfant agité :

 

Gérer les comportements impulsifs

  • S’assurer que les consignes sont comprises :
    1) S’approcher de l’enfant pour lui donner des instructions et mobiliser son attention.
    2) Vérifier sa compréhension au besoin en lui demandant d’exprimer ce qu’il devra faire.
  • Les longues punitions de même que les longues explications sont inutiles; il faut cependant mobiliser l’enfant, obtenir sa collaboration et rediriger son attention.
  • Lorsque vous interdisez quelque chose, nommer immédiatement les attentes que vous avez envers son comportement en décrivant les actions à poser (l’enfant « prompt-à-réagir » sera plus attiré par cette forme de consigne).
  • Féliciter la collaboration et penser à lui donner de l’attention positive.
  • Lors des moments d’attente, donner un rôle actif à l’enfant (attribuer le tour de parole, compter les enfants qui s’ajoutent dans le rang et ceux que vous attendez toujours, etc.).
  • Lui donner des repères visuels sous forme de pictogrammes (tableau des routines et transitions, étapes de l’habillement, tableau des consignes, etc.).

Stimulation des habiletés d’attention auditive

 

Plusieurs enfants qui semblent agités peuvent avoir de la difficulté à porter attention au message donné verbalement et, par conséquent, y réagir.

  • Faire des jeux qui font appel à l’attention auditive : un jeu de loto des sons qui consiste à associer des objets ou des animaux à un son à l’aide d’une trame sonore ou des jeux qui comportent plusieurs consignes dont les enfants doivent se souvenir (demander à l’enfant de taper des mains, vous donner le cheval et toucher le mur). Prévoir plusieurs objets qui feront partie du jeu et les regrouper au même endroit, par exemple sur une table ou un tapis. Reproduire à chaque coup la même formule en variant les éléments (une consigne sur soi, une consigne impliquant un objet et une consigne dans l’environnement). Tenir compte des capacités de l’enfant dans l’élaboration des consignes.

Stimulation des habiletés d’autocontrôle

  • Faire des jeux qui permettent une prise de conscience du contrôle de soi : les jeux de feux de circulation, de Jean Dit, de la danse versus la statue avec la musique entrecoupée ou les jeux d’animaux actifs le jour mais qui dorment la nuit (éteindre la lumière) ou vice versa pour des animaux nocturnes.

Valérie Vaillancourt, Psychoéducatrice

Le Cassaq

Centre d’Aide Spécialisé en Stratégies d’Apprentissage du Québec

www.lecassaq.com

 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Le CASSAQLe CASSAQ

Cassaq logo

Centre d’Aide Spécialisé en Stratégies d’Apprentissage du Québec est constitué d’une équipe multidisciplinaire qui travaille ensemble pour aider les enfants, les adolescents et les adultes qui vivent avec des difficultés et/ou des troubles d’apprentissage et de comportement.  Nous prenons en charge la famille.  Une première consultation est offerte gratuitement pour évaluer les besoins.  Nous souhaitons outiller le plus de gens possible avec nos professionnels en orthophonie, orthopédagogie, psychoéducation, coaching, ostéopathie, acupuncture, massothérapie.  Ensemble, nous pouvons y arriver!




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top