menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


La théorie des 21 jours

Peut-être avez-vous déjà lu ou entendu parler que pour tous les êtres humains, un délai de 21 jours est nécessaire pour changer une habitude. Vous avez peut-être même déjà lu dans un de mes articles précédents que pour évaluer si une méthode fonctionne, il faut maintenir notre intervention un minimum de 21 jours. Mais d’où vient cette théorie?

 

Sans entrer dans les détails les plus précis, des études en psychologie ont démontré que le cerveau a besoin de 21 jours, soit 3 semaines d’application, pour qu’une habitude devienne un automatisme. Une fois ces 3 semaines complétées, il y a plus de chances que cette habitude reste et soit intégrée dans le quotidien de la personne.

 

Pourquoi je vous parle de cela? Si vous suivez mes articles, vous remarquerez qu’à plusieurs reprises, j’ai mentionné l’importance d’essayer une méthode pendant minimum 21 jours. Trop souvent, on voit des parents ou des éducatrices essayer une méthode à une, deux ou trois reprises et ensuite proclamer que cette dernière ne fonctionne pas. Une autre méthode est alors essayée et souvent, ils font le même constat. Résultat? L’enfant est doublement mélangé et ne sait plus où se situe le cadre de l’adulte. La prévisibilité est importante pour que l’enfant se sente en sécurité. En changeant de méthode tous les 2-3 jours, l’enfant ne connait plus les attentes de l’adulte ni la réaction que ce dernier aura face à son comportement.

 

Ceci dit, il est important de garder en tête que lorsque nous décidons de changer une routine, de travailler à faire diminuer les comportements négatifs chez un enfant, nous devons choisir une façon de faire (et non dix) et la maintenir pendant au moins 21 JOURS CONSÉCUTIFS. Une fois les 21 jours écoulés, il sera possible d’évaluer s’il y a eu changement ou amélioration du comportement chez l’enfant. Petite mise en garde : mes nombreuses expériences d’intervention auprès des parents et des éducatrices ont démontré une petite tendance (cette affirmation ne vient pas d’études précises, mais plutôt de mes observations).

 

Lors de la première et la deuxième semaine d’intervention, les parents et les éducatrices sont remplis de bonne volonté. La méthode est alors généralement appliquée de façon rigoureuse. Lors de la troisième semaine, il y a parfois (pour ne pas dire souvent) un certain relâchement. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela : une augmentation des réactions chez l’enfant (car oui, l’enfant peut réagir à votre changement d’intervention) ou le comportement négatif est « presque » disparu, ce qui fait que l’adulte relâche un peu l’élastique. Malheureusement, ce relâchement est trop précoce et provoque la réapparition du comportement chez l’enfant. À ce moment, nous retournons à la case départ (parce que oui, un nouveau laps de temps de 21 jours recommence) avant de pouvoir évaluer l’efficacité ou non de la méthode.

 

De petits trucs : un calendrier avec les 21 jours à cocher, 21 billes dans un pot à retirer une à une chaque jour, une petite affiche en guise de rappel et bien sûr, la lecture en boucle de cette chronique qui vous rappellera l’importance de tenir bon pendant 21 jours. L’enfant et vous en sortirez gagnants!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top