menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Intervenir positivement dans les conflits entre les enfants

Comment intervenir lorsque des conflits surviennent entre les enfants? Les frères et sœurs vivent-ils plus de conflits? Les conflits sont-ils trop nombreux? Comment devons-nous intervenir? Voilà des questions que je reçois régulièrement des parents avec lesquels je travaille. En cette période d’isolement à la maison, les conflits sont d’autant plus nombreux. Certains se sentent démunis et à court de ressources… Surtout, ils ont l’impression que leurs moyens ne fonctionnent pas.

 

Que vous soyez un parent ou une éducatrice, les conflits entre les enfants sont au cœur de votre quotidien et c’est normal! Il est cependant très important de comprendre que vos interventions auront comme effet d’augmenter ou de diminuer la fréquence des conflits. Il y a plusieurs explications possibles pour une augmentation du nombre de conflits : esprit de compétition, incompréhension des émotions, sentiment d’injustice, recherche d’attention, trouver sa place... Comment intervenir adéquatement? En quelques étapes simples, je vous ai préparé un petit guide pour vous accompagner dans vos interventions.

 

Étape 1 : Décrire sans jugement ce que vous voyez avec empathie et avec de l’amour inconditionnel envers les enfants impliqués dans le conflit

 

Entre les enfants, la rivalité prend souvent naissance dans l’intervention. Prendre parti pour l’un ou l’autre des enfants, en émettant des commentaires qui pourraient laisser sous-entendre qu’il y a un enfant qui est responsable et un autre qui est la « victime » est problématique. Lorsque vous intervenez, la première étape doit être de décrire de façon factuelle ce que vous observez, sans interprétation ni jugement. Vous devez rapporter les faits. Les enfants doivent sentir que vous êtes un juge neutre dans la situation.

 

Étape 2 :  Mettre des mots sur ce que vivent les enfants, nommer leurs émotions

 

La deuxième étape est primordiale, puisqu’elle mettra des mots sur les émotions vécues par les enfants. Selon leur âge, ils pourront peut-être nommer les émotions causées par le conflit seuls. S’ils sont très jeunes, ils auront besoin de vous pour les nommer, en fonction des faits observés. Vous pourriez dire : « Tu es fâché parce que ton frère t’a enlevé ton jouet. » Cette intervention aidera l’enfant à comprendre ce qui se passe à l’intérieur de lui.

 

Étape 3 : Modéliser l’expression des besoins de chacun

 

Les émotions négatives doivent sortir, mais elles doivent être exprimées de façon adéquate. Un enfant qui frappe ou pousse un autre ne veut ni plus ni moins exprimer une émotion négative. L’expression des émotions est souhaitée; on doit cependant travailler sur la façon dont cela est fait. Amener les enfants à exprimer ce qu’ils ressentent avec des mots simples ou des gestes positifs et acceptables. Des émotions refoulées ne feront que reporter le conflit; les émotions refoulées finiront par ressortir, souvent d’une manière qui n'est pas convenable.

 

Étape 4 : Rappeler les règles à respecter au besoin

 

Vous n’acceptez pas les coups, les gestes agressifs ou les paroles blessantes? C’est le moment de faire un rappel aux enfants. Vous pourriez, par exemple, dire : « Ici, tu ne peux pas dire des mots comme ça. » En rappelant les règles de la maison, si elles sont bien définies et établies depuis un certain temps, vous réussirez à encadrer vos interventions.

 

Étape 5 : Trouver une solution positive avec les enfants

 

Une fois les émotions exprimées, les règles rappelées et les faits rapportés, il est temps de trouver une solution à un conflit. Que peut-on faire ensemble pour régler la situation? Plus les enfants sont petits, plus ils auront besoin de vous pour trouver des solutions. En nommer 2 ou 3 et les amener à choisir. Les enfants sont plus vieux? Exprimer votre « confiance en eux », en leur capacité à résoudre adéquatement leur conflit.

 

Ces 5 étapes vous aideront à faire appel à des interventions positives et bienveillantes envers les enfants. Elles vous aideront aussi à mettre vos émotions de côté quelque peu, en plus de favoriser une discussion impartiale et neutre qui sera bénéfique pour l’harmonie entre les enfants.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité



Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top