menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Il refuse de s'habiller

Bonjour,

 

Mon fils de 6 ans et demi refuse de s'habiller seul. Ses habits sont prêts à l'avance et ils sont tous faciles à enfiler (pas de chandails à col roulé, de lacets, etc.). Pourtant, quand je lui demande de s'habiller, il traine, il joue, il me demande de l'aider, mais ne vient pas, il rigole, etc. Le problème c'est que je travaille depuis 7 mois et parce qu’il prend du temps à s'habiller, j’arrive constamment en retard au boulot. J’ai peur de perdre mon emploi. De plus, nous sommes toujours fâchés et énervés lorsqu’on se quitte et on ne passe donc pas une bonne journée.

 

En plus de ça, mon fils et mon compagnon ont de la difficulté à s'entendre. Mon fils se sauve, se bouche les oreilles, etc. quand mon compagnon lui parle. Ce dernier ne sait pas rester calme lorsque cela arrive; il considère cela comme un manque de respect. Par conséquent, il crie et le punit. Bien sûr, mon fils réagit en criant ou en tapant. Il dit même que plus on va le punir, plus il va être « méchant ».

 

Mon fils a un caractère assez nerveux et n'aime pas s'ennuyer. J'ai remarqué qu'il adopte aussi un peu le caractère de mon compagnon qui n'est pas patient et s'énerve tout le temps. J'ai peur de ce que cela va donner dans quelques années si une solution n'est pas trouvée.

 

De plus, tous ces problèmes font qu'ils ont tous les deux « collé une étiquette » à l’autre et du coup, ils ne réussissent pas à passer outre aux comportements difficiles.

 

Cela met en danger notre équilibre familial et notre couple.

 

Mon fils est suivi par une psychomotricienne qui l'aide à grandir et à s'approprier son corps.

 

Auriez-vous des conseils?

 

Merci beaucoup.


 

Bonjour à vous,

 

Effectivement, la présence de difficultés de collaboration et de comportement chez un des membres de la famille peut temporairement déranger l’équilibre familial. Je fais souvent un parallèle entre la famille et une belle équipe sportive. Dans une équipe, tous les membres doivent travailler ensemble pour atteindre des victoires. Si l’un des membres ne travaille pas, l’équipe ne pourra que mal aller ou au mieux, elle avancera au ralenti. Bien sûr, cela n’est pas souhaitable. Quand tous les membres de l’équipe travaillent ensemble, généralement, les succès se font sentir et tout le monde peut en bénéficier. Ceci dit, il est normal de sentir que l’harmonie familiale est en déséquilibre pendant une période plus difficile. Toutefois, croyez-moi, rien n’est jamais perdu…

 

Je vais commencer en abordant la question de l’habillement. Tout d’abord, vous avez déjà une base solide : les vêtements sont prêts et ses vêtements sont faciles à enfiler. De toute façon, à l’âge de votre garçon, l’autonomie à l’habillage est presque acquise. Il devrait donc, en théorie, être capable de s’habiller tout seul. Maintenant, regardons la gestion de l’habillement. Où se situe le moment de l’habillage dans votre routine du matin? Après le déjeuner, en se réveillant le matin, en regardant la télé? Toutes ces questions vous aideront à déterminer le « meilleur » moment pour l’habillement. Je dis souvent que l’on doit faire vivre aux enfants ce qui est moins agréable (s’habiller dans le cas de votre fils) avant les activités agréables (regarder la télévision, jouer, etc.). Alors, vous devriez peut-être, au besoin, demander à votre fils de s’habiller en se levant le matin ou tout de suite après le déjeuner, avant qu’il passe à une activité agréable. Inévitablement, on applique alors une conséquence logique au comportement : prendre plus de temps pour s’habiller diminuera sans aucun doute le temps dont il disposera pour jouer. Vous pourriez aussi tenter d’utiliser un renforcement positif avec votre enfant, par exemple utiliser un tableau sur lequel il pourra apposer un autocollant chaque fois qu’il s’habille dans un délai de 10 minutes. Après avoir accumulé un certain nombre d’autocollants, il aura droit à un privilège. Il est possible que ce système nécessite un peu de votre temps au début, mais persévérez pendant au moins 21 jours. Cela vous permettra d’évaluer les résultats.

 

Pour ce qui est de la relation entre votre fils et votre conjoint, je crois qu’une bonne discussion ensemble est nécessaire pour établir un plan de match. Déterminez ensemble quels comportements nécessitent une intervention : impolitesse, agressivité, etc. Idéalement, les 2 adultes devront intervenir de la même façon en présence du même comportement. Si votre conjoint semble impatient et aucunement en mesure d’intervenir, ce sera peut-être à vous de prendre l’initiative d’intervenir rapidement et calmement avec votre fils. Probablement qu’ils sont entrés dans un cercle relationnel où la réaction de l’un provoque une réaction chez l’autre et vice versa… Il faut alors briser ce cercle et revenir à un équilibre. Passent-ils du temps agréable ensemble? Font-ils des activités ou bénéficient-ils de petits moments privilégiés ensemble où seul le plaisir compte? Si oui, poursuivez le plus possible. Sinon, voyez à inclure dans l’horaire des moments qui leur permettront de recréer un lien.

 

C’est certain que si votre fils et votre conjoint sont tous les deux énervés, il n’y a pas de place pour la communication. Dans ce cas, lorsque votre fils s’énerve et se bouche les oreilles, vous pourriez lui proposer d’aller se calmer dans sa chambre et de revenir discuter après un certain temps. Ainsi, chacun (votre conjoint et votre fils) aura retrouvé un semblant de calme et l’ambiance sera un peu plus favorable à la discussion. Plus vous interviendrez de la même façon avec lui, plus vous aurez des gains. Persévérez et ce, au-delà de plusieurs semaines.

 

Je termine en vous sensibilisant à l’effet qu’ont les réactions des adultes sur le comportement de l’enfant. Que ce soit une recherche d’attention, de la provocation ou de l’opposition, l’enfant se nourrira des réactions des adultes. Votre enfant a vite compris qu’en adoptant un comportement X, vous réagissez d’une certaine façon. Commencer à travailler sur les réactions que vous et votre conjoint avez face aux comportements de votre enfant produira un effet inévitable sur le comportement de celui-ci.

 

Alors, je vous souhaite la meilleure des chances. J’espère avoir répondu à vos questionnements.

 

Merci.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée  


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en CLSC auprès des parents et de leurs enfants. Elle travaille avec les parents pour favoriser une discipline adéquate qui correspond aux besoins de leur famille.

Elle partagera ici ses trucs et astuces pour favoriser une discipline positive avec vos tout-petits.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top