menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Comment remédier à l’agressivité à la garderie

Bonjour,

 

J'ai un petit garçon de 2 ans, presque 3 ans, qui tape et pousse régulièrement ses amis sans aucune raison. À la maison, il lui arrive de s'énerver et de nous taper ou encore de se taper lui-même s'il est vraiment fâché. Nous l’envoyons alors au coin « punition » pour 1 minute et il revient plus calme.  

 

C'est beaucoup plus difficile à la garderie avec les autres. Il tape, pousse, lance des choses et ce, parfois sans aucune raison selon l'intervenante. Elle me dit également qu'il se tape la tête contre les murs. Elle semble à bout de moyens et découragée et je ne sais pas comment la guider correctement. Le pédiatre nous dit que les comportements semblent normaux quoique quelque peu plus intenses que la moyenne. J'ai l'impression que notre enfant la teste beaucoup et profite du fait qu'elle semble moins sévère que nous. Elle nous demande s'il est possible de consulter un psychologue avec notre enfant. Est-ce que je devrais m'en faire pour le côté social? Comment peut-on savoir si un enfant n'est plus dans la phase dite « normale » et quand doit-on considérer ces comportements comme étant hors normes? 

 

Un papa inquiet

 


 

Bonjour à vous,

 

Tout d’abord, merci de faire appel à nous pour vous orienter vers des solutions qui seront efficaces pour vous et votre enfant.

 

Dans la période de 2 ans, communément appelée le « terrible twos », le niveau « d’agressivité » est généralement plus élevé que dans toutes les autres périodes du développement de l’enfant. On voit une augmentation des gestes agressifs des enfants envers les autres, mais envers leurs parents et leur éducatrice aussi. Leur besoin grandissant d’affirmation les amène très souvent à s’exprimer maladroitement à l’aide de divers gestes agressifs. Ils ont souvent peu accès au langage, ce qui les amène parfois à s’exprimer avec leur corps et non avec les mots. Je vous rassure, cette période est très normale. Il est possible que votre enfant soit un peu plus intense que la moyenne des enfants tout comme d’autres peuvent l’être un peu moins. En fait, l’intensité des enfants est reliée principalement à leur personnalité.

 

Malgré que cette période soit dans la catégorie des « normalités », il importe d’intervenir auprès de votre enfant. Il doit comprendre, par vos interventions, que ces gestes sont inacceptables. Continuez d’utiliser le retrait lorsqu’il adopte un geste agressif envers vous ou un autre enfant. Généralement, la durée du retrait peut être calculée de cette façon : une minute par année de vie de l’enfant. Donc, pour votre enfant, un retrait de 2 minutes serait à envisager. Une fois le retrait fini, n’hésitez pas à lui faire faire un geste de réparation simple pour ses actions : des excuses, un câlin, apporter une serviette d’eau froide en cas de blessure, etc. Il doit comprendre les conséquences de son geste. Il est possible que cela nécessitera un peu de temps. Par contre, une intervention constante est à considérer et donnera, à moyen terme, des résultats visibles.

 

Votre hypothèse qui veut qu’il teste l’éducatrice peut s’avérer exacte. Cependant, j’ai peu d’informations sur la situation de votre enfant et aucune observation peut me permettre de confirmer cela hors de tout doute. Je pense que votre enfant a compris le message qu’il obtiendra de l’attention « négative » s’il adopte un geste violent. Il faut donc lui envoyer le message contraire, soit celui qu’il aura de l’attention positive lors d’un geste acceptable et de l’attention négative, c’est-à-dire un retrait lorsqu’il adoptera un geste plus agressif. Souvent, sans le vouloir, l’intervention de l’adulte (parent ou éducatrice) vient augmenter la fréquence des comportements négatifs. Il faut alors changer l’attitude et renforcer, le plus souvent possible, les comportements positifs.

 

Ceci dit, je crois qu’il est encore tôt pour consulter un psychologue ou un autre professionnel. Votre enfant est encore dans une phase normale de son développement. Par contre, si les gestes persistent dans le temps, au-delà de plusieurs mois et ce, malgré vos interventions, il sera peut-être alors bon d’envisager de consulter un professionnel pour vous guider. Pour le moment, une intervention constante doit être mise en place pour ensuite évaluer les résultats.

 

J’espère vous avoir outillé et éclairé sur la situation qui vous préoccupe.

 

Bonne continuité.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top