menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Une collation du matin nutritive et soutenante

 

 

Avez-vous déjà entendu « J’ai faim » une heure après avoir pris la collation ou à l’inverse, « Je n’ai pas faim » à l’heure du repas ?

 

En connaissant la composition d’une collation nutritive et soutenante, vous risquez de ne plus entendre ces ritournelles.

 

La fonction de chacun des nutriments (protéines, glucides et lipides)

 

Une collation doit être composée d’aliments provenant d’au moins deux des quatre groupes du Guide alimentaire canadien.

 

Pourquoi? Parce que chaque groupe d’aliments amène des nutriments différents qui jouent des rôles différents.

 

Groupes alimentaires

GLUCIDES
Apaisent la faim moins longtemps

LIPIDES
Apaisent la faim plus longtemps

PROTÉINES
Apaisent la faim plus longtemps

Fruits
X
 
 
Produits céréaliers
X
 
 
Produits laitiers
X
X
X
Viandes et substituts
 
X
X

Donc, voici les combinaisons possibles pour créer une collation nutritive et soutenante :

  • Un fruit et un aliment du groupe des produits laitiers
  • Un fruit et un aliment du groupe des viandes et substituts
  • Un aliment du groupe des produits céréaliers et un aliment du groupe des produits laitiers
  • Un aliment du groupe des produits céréaliers et un aliment du groupe des viandes et substituts

Mon choix de collation du matin : FRUIT + LAIT

 

Le fruit 

 

Je vous propose d’offrir un fruit à toutes les collations du matin, puisque cela aide à atteindre les recommandations du Guide alimentaire canadien : l’enfant doit consommer au moins 2 portions de fruits par jour. Selon le rapport de l’Institut statistique du Québec sur l’Enquête de nutrition auprès des enfants québécois de 4 ans, 80 % des enfants consomment moins de 5 portions de légumes et fruits par jour. Les fruits peuvent être servis sous forme de fruits frais, en conserve, en compote (mélange de fruits frais et de fruits en conserve ou de fruits en conserve et de fruits surgelés, etc.). Il faut réaliser que l’enfant ne prendra pas nécessairement une portion de fruit complète chaque fois qu’on lui en offre. Alors, il est préférable de lui proposer un fruit plus de deux fois par jour.

 

Le lait

 

Sachez que le lait (ou la boisson de soya enrichie) devrait être servi le plus souvent possible, c’est-à-dire à la fois aux repas et aux collations. Le Guide alimentaire canadien recommande d’en offrir 500 ml (2 tasses) par jour. Le lait (ou la boisson de soya enrichie) est la principale source alimentaire de vitamine D. Le fromage, le yogourt (sauf quelques exceptions) et plusieurs autres produits laitiers ne sont pas additionnés de vitamine D. Fait à noter, la crème glacée et les autres desserts glacés ne font pas partie du groupe du lait et des substituts et ne sont pas enrichis de vitamine D.

 

Le meilleur moment pour servir la collation

 

Assurez-vous qu’il y ait environ 2 heures entre le déjeuner et la collation du matin.

 

Pourquoi ?

  • Si la collation est servie plus de 2 heures après le déjeuner, les enfants auront très faim. Donc, la collation prendra la place du repas. Si vous avez trouvé comme solution de limiter la quantité de nourriture offerte, l’enfant pourra prendre de mauvaises habitudes alimentaires en n’écoutant plus ses signaux de faim et de satiété, ce qui peut amener à l’obésité.
  • Si la collation est servie moins de 2 heures après le déjeuner, les enfants n’auront pas faim. En n’ayant pas de signaux de faim avant le début de la collation, les enfants mangeront beaucoup, car ils n’auront pas leurs signaux de satiété, ce qui peut amener de mauvaises habitudes alimentaires ou à l’obésité. La situation inverse peut également survenir. L’enfant mangera très peu à la collation et dévorera au dîner ce qui peut également amener de mauvaises habitudes alimentaires ou à l’obésité.

 

Nathalie Regimbal, Dt.P.
Christine Gadonneix, Dt.P.
Diététiste-Nutritionniste


Les nutritionnistes de Manger Futé fournissent du coaching pour l’élaboration d’une politique alimentaire adaptée au milieu pour définir rapidement les orientations. Elles analysent les menus et elles forment les responsables de l’alimentation, les RSG, les conseillères pédagogiques et les agentes de conformité pour s’assurer d’offrir aux enfants des menus savoureux qui respectent les recommandations du Guide alimentaire canadien et les exigences du milieu. Elles offrent également des ateliers et des conférences pour les enseignantes, les éducatrices et les parents afin de les soutenir dans leur rôle et responsabilité relativement à l’adoption de sains comportements alimentaires chez les enfants.


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Manger FutéManger Futé

Avec NATHALIE REGIMBAL, DT.P. et CHRISTINE GADONNEIX, DT.P.

Les nutritionnistes de Manger Futé outillent tout le personnel des CPE, des garderies et des écoles afin de faire la promotion de saines habitudes alimentaires chez les enfants.



Vidéos associées

Comment donner le goût de cuisiner aux enfants ? Comment donner le goût de cuisiner aux enfants ?
Livre de cuisine pour enfants : Mandoline - J'ai ça dans le sang!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top