menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Déguster : pas seulement avec la bouche

Comment rester insensible devant ces mimiques et ne pas les répéter?

Le sucré devient un sourire; la maman sourit, le bébé est heureux. C’est le début de la communication non verbale entre le bébé et sa maman, bien avant l’apparition du langage. Plus tard, si je sers à mon bébé sa première purée d’épinards et que moi, je n’aime pas les épinards, comment croyez-vous que mon petit bonhomme va réagir face à mon visage inexpressif qui lui susurre à l’oreille « méfiance »!

 

L’apprentissage des saveurs : dès l’introduction de nouveaux aliments

Les réactions faciales se diversifient et se nuancent. Les gouts s’affirment d’un bébé à un autre, chacun développe sa personnalité sensorielle. Les parents donnent l’orientation du comportement alimentaire en proposant ou pas de nouveaux aliments, de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. La « mémoire gustative » s’enrichit au fur et à mesure. Le bébé développe son propre répertoire de saveurs, d’odeurs et de consistances. Certains gouts deviennent alors familiers. Par contre, nous ne sommes pas tous égaux face au gout.

 

Savourer avec tous nos sens!

Déguster un plat met nos sens en ébullition : la vision, le toucher (mains, lèvres), l’odorat (le nez) et même l’audition. Eh oui! Nos oreilles nous disent si le craquelin est frais! Il doit faire craque! Le sens du gout est intimement lié à une dimension bien plus riche appelée l’olfaction. On parle d’olfaction pour décrire cette sensation bien complexe faisant intervenir également le nez dans l’apprentissage des saveurs. Rien ne goute quand on a le nez bouché!

 

Avec les enfants…

Faites ce jeu avec les enfants : gouter une tomate en vous pinçant le nez puis relâcher ensuite les doigts. La tomate goutera alors la tomate! Est-ce que cela veut dire que les aliments n’ont pas de gout? En fait, la langue permet de percevoir quelques grandes familles de saveurs comme le sucré, salé, acide, amer, mais aussi l’astringent, le métallique et le dernier à la mode, l’umami*. Toutefois, le gout de la tomate se précisera par une foule de capteurs sensoriels et chimiques qui tapissent l’arrière-gorge et les fosses nasales. Le cerveau sera alors capable de nous dire que c’est bien le gout de la tomate et même de nous préciser si elle est mure ou pas!

 

Les enfants sont uniques… les gouts aussi!

Nous sommes donc inégaux face au gout, car nous avons tous des différences individuelles de perception des saveurs (les capteurs) et bien sûr un apprentissage (l’acquis) qui nous est vraiment personnel. « N’est pas un grand œnologue qui veut! » Chaque enfant est donc unique et agira différemment face aux aliments. Il peut ne pas aimer la carotte cuite ou les petits pois sucrés qui sont pourtant tant appréciés par la majorité!

 

Ici et ailleurs

Le gout d’un enfant est un bagage complexe d’expérimentations à travers les échanges avec le monde qui l’entoure. Pourquoi certaines saveurs de notre enfance nous poursuivent-elles à l’âge adulte? La perception des odeurs et des saveurs est aussi une affaire de groupe et de culture. Saviez-vous qu’il existe un fruit très apprécié en Asie du Sud-Est qui s’appelle le Durian dont l’odeur est si puissante (pour rester poli) que certains pays là-bas en interdisent la présence dans les lieux publics et les transports en commun? Et les Français, eux, ils sont franchement déçus quand une moutarde identifiée comme étant forte sur nos tablettes ne leur monte pas au nez comme le dit l’expression populaire! Le gout n’échappe donc pas à l’internationalisation. Avec nos enfants, prenons plaisir à déguster les aliments, apprécier les repas, créer de bons moments, verbaliser nos sensations gustatives et explorer le domaine de la dégustation comme un outil d’apprentissage de la vie. 

 

Christine Gadonneix, Dt.P.

Nathalie Regimbal, Dt.P.

Diététistes-Nutritionnistes

Manger Futé

2011

 

Références :

 

Danziger, Claudie (sous la direction de), Matty Chiva (chap. 3. Devenir grand), Nourritures d’enfance. Souvenirs aigres-doux., Autrement, Coll. Mutations/Mangeurs N°129, 1992, Paris, 208 p. Chapitre disponible sur www.lemangeur-ocha.com –

 

Le goût, L’enfant et les aliments : découverte, sensations, émotions, culture. CIDIL -France, 1990.

 

*Umami : Saveur longue en bouche qui enveloppe. On la retrouve dans le parmesan et les bouillons de viande, par exemple.

 


Les nutritionnistes de Manger Futé fournissent du coaching pour l’élaboration d’une politique alimentaire adaptée au milieu pour définir rapidement les orientations. Elles analysent les menus et elles forment les responsables de l’alimentation, les RSG, les conseillères pédagogiques et les agentes de conformité pour s’assurer d’offrir aux enfants des menus savoureux qui respectent les recommandations du Guide alimentaire canadien et les exigences du milieu. Elles offrent également des ateliers et des conférences pour les enseignantes, les éducatrices et les parents afin de les soutenir dans leur rôle et responsabilité relativement à l’adoption de sains comportements alimentaires chez les enfants.


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Manger FutéManger Futé

Avec NATHALIE REGIMBAL, DT.P. et CHRISTINE GADONNEIX, DT.P.

Les nutritionnistes de Manger Futé outillent tout le personnel des CPE, des garderies et des écoles afin de faire la promotion de saines habitudes alimentaires chez les enfants.



Vidéos associées

Comment donner le goût de cuisiner aux enfants ? Comment donner le goût de cuisiner aux enfants ?
Livre de cuisine pour enfants : Mandoline - J'ai ça dans le sang!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top