menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Les 3 pôles du TDAH

Et si on arrêtait de dire « déficits » ou « maladies » alors que ce sont plutôt des types de personnalité ou des caractéristiques des enfants? J’ai longtemps travaillé auprès de parents et d’éducatrices et plusieurs ont posé un diagnostic de façon précoce pour un enfant. Trop souvent, des enfants ont été catégorisés comme étant hyperactifs sans avoir passé le cap de leurs 3 ans. En effet, j’ai déjà observé certains symptômes ou des traits qui pouvaient ressembler de près à un possible diagnostic de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité. Mais est-il vraiment important d’obtenir un diagnostic?

 

Je dirais qu’il n’est pas primordial d’avoir un diagnostic avant de poser des actions, de mettre en place des interventions concrètes qui pourront encadrer les enfants, voire accompagner ceux qui présentent certaines particularités en lien avec un des trois pôles. En effet, le TDAH est constitué de trois (3) pôles importants. Chacun vous sera présenté afin de vous aider à mieux comprendre.

 

Déficit d’attention

Qu’est-ce que l’attention? C’est la capacité de maintenir le « focus » sur certains aspects qui interpellent les enfants. Cette attention est retenue plus ou moins longtemps selon les stimulations. Un enfant qui a une difficulté au niveau de l’attention est perçu comme un petit lunatique, un rêveur, comme étant distrait ou celui qui perd tout.

 

Agitation

L’agitation, quant à elle, fait référence à l’agitation motrice, la « bougeotte » chez un enfant. On le perçoit souvent comme un enfant qui ne peut s’arrêter, une petite tornade, comme un enfant chez qui même les pensées vont très vite. Nos petits verbomoteurs entrent dans cette catégorie.

 

Impulsivité

L’impulsivité, elle, fait référence à des mouvements et des gestes qui ne semblent pas contrôlés, qui semblent arriver très vite, sans que l’enfant y ait réfléchi. En effet, un enfant impulsif agit avant de penser. On peut aussi observer des montagnes russes d’émotions chez un enfant qui démontre des signes d’impulsivité.

 

Si vous regardez autour de vous, les enfants ou même les adultes de votre entourage, vous observerez des personnes qui ont certains traits qui ressemblent à un TDAH. Vous verrez peut-être une personne plus impulsive dans ses réactions, un grand qui ne peut s’arrêter de bouger ou même un petit lunatique. Ce que j’essaie d’expliquer, c’est que même si un enfant que vous avez devant vous présente des traits sans que vous ayez obtenu un diagnostic, il peut s’avérer positif pour tous de poser certaines interventions qui pourront l’aider. On se rappelle les trois (3) pôles; chacun présente des traits et l’ensemble de ces traits font la personnalité de la personne. Je suis moi-même une personne qui peut parfois être désorganisée et lunatique. Si je ne fais pas appel à des gestes concrets pour m’aider, ces caractéristiques deviendront un déficit pour moi. Par chance, en posant certaines actions, je peux pallier ces difficultés et vivre ma vie efficacement, sans problèmes majeurs.

 

Surveillez les prochaines publications, j’aborderai les trois (3) pôles un à un ainsi que comment on peut aider les enfants concrètement, même en bas âge.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée   


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top