menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


L’inclusion des enfants à besoins particuliers : les bienfaits

Dans les deux articles précédents, il a été question d’inclusion plutôt que d’intégration. Les stratégies gagnantes ont été exposées, dont la collaboration milieu de garde-parents, la formation des éducateurs et éducatrices en ce sens ainsi que le soutien aux éducateurs et éducatrices. Les obstacles à l’inclusion ont aussi été définis.

 

Qu’en est-il lorsque les milieux dans lesquels évolue l’enfant, c’est-à-dire son milieu familial et son milieu de garde, ont les capacités de mener à terme une inclusion entière et réussie?

 

L’enfant ayant un diagnostic est dès lors en contact avec des enfants pouvant lui faire faire des pas de géant. Comme on le sait déjà, les enfants (et les adultes) apprennent énormément par observation.

 

Concrètement, l’enfant ayant des besoins particuliers est à même d’observer et d’expérimenter l’entraide entre pairs, la reconnaissance, l’expression et la gestion des émotions et l’expression des besoins, pour ne nommer que ceux-là. Il apprend à aller vers les autres et ce, de manière socialement adéquate, à accepter le contact, à attendre son tour, à partager l’attention d’un adulte ainsi qu’à suivre une routine. Il n’est pas rare qu’un enfant n’ayant pas bien compris les consignes calque le comportement des autres (se mettre en rang par exemple). Avec le temps, il pourra faire l’association entre la consigne qu’il entend et ce qui est attendu de lui.

 

L’enfant ayant un diagnostic apprend aussi à se conformer à des consignes d’activités, que ce soit via des activités structurées (bricolage) ou des jeux symboliques (jeux de rôle). Même si l’enfant ne participe pas activement à ces activités à tout coup, il entend, observe et apprend tout de même (parfois même au-delà de ce qu’on peut imaginer).

 

Pensons également aux apprentissages moteurs (fins et globaux) qui se font, entre autres, via le bricolage ou des jeux de ballon dans la cour.

 

En termes d’apprentissages langagiers, l’enfant ayant un diagnostic est constamment stimulé par les modes de communication de ses pairs.

 

Est-ce que ces apprentissages se font au détriment du bienêtre des autres enfants?

 

Non, quand les ressources disponibles sont en place et que l’éducatrice a le soutien nécessaire pour ne pas que la liberté et le droit d’apprendre de l’un nuise à ces droits chez les autres, ces derniers ne sont pas désavantagés.

 

De plus, les enfants neurotypiques (sans diagnostic) ont beaucoup à apprendre des enfants ayant des diagnostics, notamment l’ouverture d’esprit qui est le meilleur remède aux préjugés. En effet, ces derniers découlent de la méconnaissance.

 

Cependant, lorsque les enfants sont exposés dès leur plus jeune âge à la différence, cette dernière ne leur est plus effrayante. Une acceptation est bien présente et ceci les accompagne pendant toute leur vie.

 

Cette réalité leur permet aussi d’apprendre que tout le monde est unique… eux aussi! L’acceptation de soi et une bonne estime de soi en découlent.

 

Ils apprennent également la collaboration, l’entraide et l’empathie, par exemple en étant capables de comprendre les limites de chacun ou en arrivant à se mettre à la place de l’enfant ayant un diagnostic. Le fait de pouvoir offrir leur aide leur permet également de développer leur sentiment de compétence et de fierté. Bien sûr, il est très probable que l’enfant ayant un diagnostic puisse les aider dans d’autres sphères. L’entraide est donc bidirectionnelle.

 

Toute leur vie, les enfants devenus adultes seront en contact avec la différence, peu importe la forme que cela prendra. N’est-ce pas un cadeau inestimable que de leur donner, dès la petite enfance, la capacité à accepter, respecter, apprécier et célébrer celle-ci?

 

Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Stéphanie DeslauriersStéphanie Deslauriers

 

Psychoéducatrice, Stéphanie Deslauriers a créé le blogue à succès Ensemble, maintenant en septembre 2010.

Elle collabore régulièrement à divers médias, soit la presse, le Web, la télévision et la radio afin d’aborder des sujets en lien avec sa profession. Elle est collaboratrice à l’émission Format Familial depuis la première saison. Elle a remporté le Grand Prix de littérature adulte de la Montérégie pour son premier roman, L'Éphémère, paru en 2014, et a été nominée à deux reprises pour ses ouvrages pédagogiques.

Elle est fascinée par l’être humain et passionnée de la communication sous toutes ses formes. Elle tente de transmettre ceci à ses étudiants de l’Université de Montréal ainsi qu’aux participants qui assistent à ses formations et conférences.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top