menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Quand peut-on crier « victoire »?

Crier victoire, comme le dirait mon fils, c’est voir les petites réussites comme si on avait gagné la coupe Stanley. Je vous ai déjà parlé de mon fils, maintenant adolescent, qui a reçu un diagnostic de TDAH il y a quelques années. Je ne sais pas si vous vous en souveniez, mais j’y fais souvent référence dans mes articles, parce que le fait d’avoir un enfant avec des « défis » a fait de moi une maman unique et une intervenante avec un regard différent et une sensibilité accrue.

 

Je fais cette entrée en matière pour que vous sachiez dans quelle direction je souhaite vous amener aujourd’hui avec mon chapeau de demi-maman, demi-intervenante. Nous avons célébré une grande victoire avec mon grand ces derniers temps : l’arrêt de la médication. Tout se passe merveilleusement bien. Oui, vous avez bien lu. Ce processus s’est fait très progressivement. Il avait une dose faible qui lui permettait de maintenir ses acquis et de continuer tranquillement à acquérir des éléments plus difficiles pour lui. Après une période importante de confinement et de calme familial, mon grand n’a maintenant plus besoin de médication. Nous avons travaillé fort ensemble. Je lui avais promis d’être toujours à ses côtés. D'ailleurs, nous travaillons encore à un autre niveau, en collaboration avec les enseignants, afin que l’on puisse poursuivre le chemin scolaire sans médication et sans grandes difficultés. Si on m’avait dit il y a quelques années que nous serions rendus à ce stade-ci, je n’y aurais jamais cru. Cependant, les résultats prouvent aujourd’hui que malgré les embuches que nous rencontrons sur notre route, l’impression par moments de faire du surplace ou même de reculer, on y arrive toujours. C’est une belle leçon, non?

 

Je veux que vous appreniez aujourd’hui, à travers ces mots, que chaque petit pas est un grand avancement. Chaque intervention que vous faites, chaque outil que vous fournissez, chaque parole prononcée peut faire une grosse différence dans la vie d’un enfant. Sans même s’en rendre compte, on avance et on s’améliore continuellement. Les défis chez les enfants sont des pierres sur la route qui forgent leur personnalité. Un enfant avec plusieurs défis est un enfant comme les autres. Il a simplement besoin de plus de temps pour assimiler les apprentissages et consolider les acquis. Ça prend de la patience, de la tolérance, de la bienveillance et beaucoup d’amour pour accompagner ces enfants. Il est normal de se décourager. Les progrès se font parfois plus lentement et on peut avoir envie de dire : « Ça ne fonctionne pas, j’arrête. » Ce serait une erreur; c’est à ce moment qu’il faut, entre autres, se remonter les manches et continuer d’avancer, même quand on ne voit pas la destination.

 

J’avais envie, à travers ces quelques lignes, de vous rappeler que vous faites un travail extraordinaire. Éducatrices, parents, intervenantes… vous êtes formidables. Votre travail aide les enfants comme le mien à pallier leurs défis pour en faire des réussites. Vous êtes importants. Alors, lors de votre prochaine embuche, rappelez-vous ceci : chaque pas vous amène vers un résultat… mais on voit souvent le produit final que plus tard.

 

Bonne chance!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité



Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top