menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


L’enfant qui refuse de s’habiller

Plusieurs trouveront cette période difficile ou inutile. Elle peut même être la source d’un refus catégorique. Alors, que faire quand un enfant refuse de s’habiller?

 

L’automne se fait sentir... Avec les feuilles qui tombent, on voit la période de l’habillement pour sortir à l’extérieur s’allonger. Fini le temps de la simple casquette et des gougounes… Ces items sont remplacés par la tuque, les mitaines, le manteau, le pantalon et les bottes. Pour plusieurs, la période de l’habillement devient alors un vrai casse-tête. Derrière tout cela, il y a un côté très « éducatif ». Apprendre à enfiler ses vêtements en ordre, réussir à attacher les fermetures éclair, demander de l’aide au besoin… Même si ça peut sembler bien banal aux yeux des adultes, pour les jeunes enfants, c’est très instructif.

 

L’adulte et les enfants peuvent avoir différentes perceptions de cette période d’habillement. Plusieurs trouveront cette période difficile ou inutile. Elle peut même être la source d’un refus catégorique. Alors, que faire quand un enfant refuse de s’habiller?

 

D’abord, vous assurer que les enfants sont capables de s’habiller seuls. Les refus des enfants peuvent trouver leur source dans l’incapacité qu’ils éprouvent face à la tâche demandée. Il est important de connaitre le développement de l’autonomie chez les enfants afin de bien les guider. Notre but : les amener toujours un pas plus loin, sans les mettre en échec. Vous pourrez ainsi ajuster vos exigences en fonction de ce qu’ils sont en mesure de faire.

 

Utiliser des routines visuelles. Les routines de l’habillement représentent des alliées intéressantes pour bien guider les enfants. Le chapeau, le manteau, les bottes… par quoi doit-on commencer? Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Si vous avez une routine visuelle bien adaptée pour les petits, les enfants pourront la consulter pour connaitre l’ordre d’habillement. Educatout a préparé une belle routine visuelle de l’habillement de l’automne. Imprimer, plastifier et afficher celle-ci dans le vestiaire, à la vue des enfants.

 

Accompagner les enfants. Les enfants ont besoin d’un guide, de savoir que vous pouvez les aider au besoin. Si un enfant sent que vous êtes avec lui, les refus seront moins fréquents. Pour débuter, agir comme une animatrice. Y aller étape par étape et donner à chacun le temps d’exécuter les différentes étapes annoncées (les pantalons, les bottes, le manteau, etc.). Toujours attendre que tous les enfants soient prêts avant de passer à la prochaine étape. Ce sera peut-être un peu plus long les premières fois, mais très vite, les enfants deviendront autonomes.

 

Utiliser une minuterie du défi. Installer une petite minuterie dans le vestiaire et, sous forme de défi, inviter les enfants à tenter d’être tous habillés avant que la sonnerie se fasse entendre. Féliciter les enfants et leur permettre, par exemple, de fixer un petit autocollant sur le tableau du défi collectif de l’habillement. Plus vous entrainerez les enfants avec vous, plus les refus disparaitront.

 

Malgré tout ceci, il y a un enfant qui refuse toujours? Lui faire vivre la conséquence logique. Par exemple, il pourra sortir quelques minutes après les autres. Pendant que les autres s’amusent déjà à l’extérieur, il devra terminer de s’habiller. Après qu’il soit rester seul dans le vestiaire à s’habiller à quelques reprises, il sera peut-être tenté de prendre de la vitesse pour sortir en même temps que les autres.

 

Il y a quelques pièges à éviter :

  • Ne pas le faire à sa place. Si vous demandez à un enfant de s’habiller seul, le laisser faire. Certes, ce serait plus rapide de l’aider, mais cela lui enverrait le message qu’il n’a qu’à refuser pour que vous exécutiez une tâche pour lui. Maintenir votre demande jusqu’à ce qu’il s’habille seul.

  • Éviter de faire « payer » le groupe pour son retard. Dans la mesure du possible, le groupe devrait avoir droit à tout le temps permis pour jouer à l’extérieur. L’enfant qui refuse de s’habiller doit perdre l’équivalent du temps qu’il nécessite pour s’habiller en temps de jeu à l’extérieur; il doit vivre les conséquences logiques de son retard, mais les autres enfants du groupe n’ont pas à payer pour lui.

  • Éviter d’être trop pressée par le temps. Si vous avez une certaine pression en lien avec le temps, cela risque de stresser les enfants et d’avoir l’effet inverse. Vous accorder suffisamment de temps dans votre horaire. Vous vous sentirez mieux, les enfants aussi.

Sur ce, je vous souhaite un bel automne et bon habillage!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude Dubé, éducatrice spécialisée, vous propose des solutions concrètes et des pistes d’interventions simples pour vous guider face à certaines problématiques rencontrées dans votre travail au quotidien.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top