menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


À bout de souffle... à 3 ans

De nos jours, la majorité des adultes vivent à un rythme incroyable, ce qui apporte des sources de stress de différentes natures : travail, finances, famille, etc. Selon le tempérament de chacun, certains affronteront ces situations haut la main et pour d’autres, le stress prendra le dessus sur eux et diminuera ainsi leur capacité d’affronter les obstacles. Qu’en est-il pour nos enfants? S’ont-ils trop jeunes pour être des victimes du stress?

 

Selon moi et selon de nombreux documents, plusieurs enfants sont stressés et épuisés. Leur grille horaire est aussi surchargée que celle de leurs parents et sont confrontés au quotidien à différentes sources de stress : la séparation du matin, les conflits entre amis, les moqueries, la pression de bien se comporter, la peur d’être différent… Sans compter quelques événements qu’ils devront peut-être surmonter : le divorce des parents, une maladie grave, un décès, un déménagement, etc. Ces préoccupations ne sont peut-être pas aussi grandes que celles des adultes, mais pour certains enfants avec un tempérament moins combatif, ces situations prendront une grande importance. Leurs ressources épuisées, ils ne sauront plus comment y faire face.

 

Il y a deux sortes de stress :

 

Le stress positif : celui qui nous permet de nous adapter à une nouvelle situation, de nous surpasser, de relever de nouveaux défis.

 

Le stress négatif : celui qui hante nos pensées et qui peut créer un état dépressif. Nos ressources personnelles n’étant pas suffisantes et ne nous permet pas d’y faire face.

 

Signes qui démontrent que le stress affecte grandement l’enfant et que celui-ci a besoin de notre aide :

 

Angoisse, enfant irritable et apathique, manque de concentration, peut souffrir de nausées, de maux de ventre, de maux de tête.

 

Quelques idées pour améliorer la situation

  • Encouragez l’expression des sentiments, en particulier lors des causeries. N’hésitez pas à mettre en mots ce que l’enfant vit. Montrez-lui une compréhension de votre part. Apprenez aux enfants à faire part de leurs préoccupations, de leurs inquiétudes au moment où ceux-ci apparaissent.

  • Le jeu est une excellente façon d’évacuer notre stress. Privilégiez les jeux physiques et de défoulement. Par ailleurs, les jeux symboliques donnent une bonne occasion aux enfants de reproduire une situation stressante et ainsi, se libérer du fardeau que celle-ci lui apporte. Les jeux de relaxation seront toujours de mises, car ils n’apportent que des bénéfices à l’enfant. Pourquoi ne pas transformer l’histoire en période de yoga et pratiquer des exercices de respiration avant le dîner!

  • Enseignez à l’enfant les rudiments de la gestion du stress. Donnez-lui des moyens concrets afin de fuir ou de combattre de telles situations afin de ne pas permettre au stress de l’affecter. Vous pouvez faire cet enseignement par l’entremise d’une marionnette. Par exemple, Camille la chenille pourrait être connue des enfants comme étant une amie qui leur apporte des conseils, afin d’éprouver moins de difficulté dans leur quotidien. Elle pourrait, quelques fois par semaine, raconter une histoire et expliquer par la suite comment chacun devrait réagir face à cette situation.

  • Pensez à l’aménagement de votre local. On doit pouvoir y retrouver un endroit où l’enfant pourra s’isoler. Certains éléments peuvent nuire à l’atmosphère détendue d’une pièce. Portez une attention particulière aux couleurs (favorisez les couleurs pâles, pastels), à la lumière (il est bien d’avoir des lumières tamisées), au bruit (vous pouvez placer des balles de tennis en dessous des chaises, utilisez des casse-tête de mousse pour en faire des tapis et installez des banderoles de tissus afin de faire un plafond suspendu), à la musique, aux odeurs et à l’aménagement de la pièce en aires différentes. Il vous est possible d’apporter des petites touches particulières afin de rendre l’endroit chaleureux tel que plantes, fleurs, rideaux, coussins… Par contre, n’oubliez pas de vous assurer que les plantes choisies sont non toxiques.

Je vous souhaite de passer du bon temps avec vos petits trésors !

 

N’hésitez pas à communiquer avec moi pour toutes suggestions ou commentaires.

 

Sonia Leclerc
Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Sonia LeclercSonia Leclerc

Sonia Leclerc, vous propose des solutions concrètes et des pistes d’interventions simples pour vous guider face à certaines problématiques rencontrées dans votre travail au quotidien.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top