menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le cas « macaroni au fromage »

Le macaroni au fromage est presque une institution dans tous les services de garde! Comment intégrer ce plat si populaire au menu?

 

Problématique #1 : la quantité et le type de gras…

Le problème des sauces au fromage c’est la quantité de matières grasses qui se cache dedans. Dans les recettes traditionnelles, il n’est pas rare de voir presque 450 g (1 lb) de fromage cheddar pour 4 portions de macaroni, ce qui revient pratiquement à 40 g de gras par portion. Imaginez, 8 cuillères à thé d’huile!

 

Dans les recettes plus « santé », on a baissé les quantités de fromage pour les remplacer par une sauce blanche à base de beurre, de lait et de fromage... Même si on a abaissé les quantités de gras à 3 c. à thé par portion, cela reste riche en gras, essentiellement saturés (beurre, lait et fromage), et ce, sans portion de viande ou substitut dans l’assiette.1, 2.

 

Problématique #2 : le fromage ne remplace pas les viandes et substituts

Certes, une sauce au fromage contient une quantité non négligeable de protéines qui participe à composer des mets plus nutritifs et plus riches en protéines.

 

C’est intéressant dans certains cas comme pour les lacto-végétariens qui cherchent la complémentarité des protéines ou pour les diabétiques qui doivent bien balancer leurs collations ou finalement pour tous ceux qui cherchent des plats rassasiants et variés. Mais, il est faux de croire que le fromage peut complètement remplacer le groupe des viandes et substituts (poisson, œufs, légumineuses, tofu, graines et noix). Par exemple, le fromage et les produits laitiers ne contiennent pas suffisamment de fer. 2.

 

Solution : Quoi faire pour conserver le fameux macaroni au fromage au menu?

 

Chaque jour, un enfant de 2 à 5 ans doit consommer une portion d’aliment provenant du groupe des viandes et substituts. En milieu de garde, on doit fournir au moins la moitié de cette portion.

 

En sachant cela, lorsque nous construisons un menu où le plat principal ne contient pas d’aliments provenant du groupe des viandes et substituts, nous pensons à offrir des aliments provenant du groupe des viandes et substituts en plat d’accompagnement et/ou en collation d’après-midi.

 

Aussi, il va falloir faire un effort sur les choix des matières grasses dans nos recettes, privilégier d’autres aliments pauvres ou sans gras dans la journée.

 

Exemple #1

Collation du matin
Fruit frais et lait

Midi
Macaroni au fromage au basilic
Salade de pois chiches*, brocoli et pommes, sauce yogourt
Orange
Lait

Collation de l’après-midi
Pouding ou crème de tofu* aux framboises et biscuits secs
Lait

* une demi-portion de légumineuses représente 1/3 de tasse (80 ml)... c’est beaucoup en volume pour un enfant… il vaut mieux compter 60 ml (1/4 tasse) dans la salade et compléter par une petite source de protéines en tofu en après-midi dans le pouding ou la crème.

 

Exemple #2

Collation du matin
Fruit frais et lait

Midi
Macaroni au fromage au basilic
Concombre, haricots verts et mini tomates
Salade de pêches et bleuets
Lait

Collation de l’après-midi
Oeuf à la coque
Trempette au yogourt à la grecque avec du pain de blé entier
Lait

Alors! Avec ou sans fromage, votre macaroni?

Avec bien sûr! Fini les poudres miracles orangées dans les assiettes des petits comme des grands, on veut du corps, du style, la santé et du goût à chaque bouchée! Vous pourriez créer une sauce blanche à base de fécule de maïs (ou de farine), de lait 2% et de margarine non hydrogénée ou d’huile d’olive. Assaisonnez la sauce d’ail, de paprika, d’origan, de quelques dés de tomates et du basilic frais. Pensez à utiliser des fromages forts qui ont du goût comme le romano et le gruyère car ils permettront de réduire les quantités utilisées.

 

À vous de jouer!

Références :

1 - Tapé « macaroni au fromage » dans un moteur de recherche… et consulté les sites de recettes les plus populaires. Fait le 10 septembre 2009.
2 - Valeur nutritive de quelques aliments usuels, Santé canada, 2008.

 

Nathalie Regimbal, Dt.P.
Christine Gadonneix, Dt.P.
Diététiste-Nutritionniste


Les nutritionnistes de Manger Futé fournissent du coaching pour l’élaboration d’une politique alimentaire adaptée au milieu pour définir rapidement les orientations. Elles analysent les menus et elles forment les responsables de l’alimentation, les RSG, les conseillères pédagogiques et les agentes de conformité pour s’assurer d’offrir aux enfants des menus savoureux qui respectent les recommandations du Guide alimentaire canadien et les exigences du milieu. Elles offrent également des ateliers et des conférences pour les enseignantes, les éducatrices et les parents afin de les soutenir dans leur rôle et responsabilité relativement à l’adoption de sains comportements alimentaires chez les enfants.


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Manger FutéManger Futé

Avec NATHALIE REGIMBAL, DT.P. et CHRISTINE GADONNEIX, DT.P.

Les nutritionnistes de Manger Futé outillent tout le personnel des CPE, des garderies et des écoles afin de faire la promotion de saines habitudes alimentaires chez les enfants.



Vidéos associées

Comment donner le goût de cuisiner aux enfants ? Comment donner le goût de cuisiner aux enfants ?
Livre de cuisine pour enfants : Mandoline - J'ai ça dans le sang!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top