menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




Des jeux pour favoriser le langage avec des pistes de solution pour ceux qui parlent peu

Stimulation du langage

 

Dans votre groupe, vous avez des enfants qui sont de vrais verbomoteurs et d’autres qui parlent très peu. À travers le jeu, chacun peut être appelé à utiliser le langage à sa façon pour communiquer avec ses pairs. Voici donc des activités amusantes pour favoriser le langage.

 

Je vous donnerai quelques pistes de solution pour offrir du soutien aux enfants qui parlent peu.

 

La cachette des animaux

Cette activité est idéale pour les enfants qui parlent peu ou pour un groupe plus petit. Choisissez des figurines (ou peluches) en forme d’animaux. Photographiez les figurines et imprimez les photos. Placez les figurines dans le local. Elles devront être plus ou moins cachées, selon les habiletés des enfants. À tour de rôle, les enfants choisissent une photo. Ils nomment l’animal et tous cherchent celui-ci dans le local.


Piste de solution : 
Au lieu de nommer les animaux, invitez les enfants à faire le son associé à ceux-ci. Cela sera beaucoup plus facile pour un tout-petit ou un enfant qui éprouve de la difficulté à parler. Pour les enfants qui ne parlent pas du tout, invitez-les simplement à montrer leur photo au groupe. Vous pouvez aussi faire l’inverse : trouvez des animaux dans le local et déposez ceux-ci sur la photo correspondante. La communication sera présente de façon naturelle.

 

Écoute mes consignes (bac de déguisements)

Un enfant-orateur se place de manière à avoir le dos tourné aux autres enfants qui se trouvent devant un gros bac de déguisements. L’orateur doit donner des consignes et les joueurs doivent les exécuter. Par exemple, il pourrait dire : « Mettez des bas sur vos mains et déposez un chapeau sur votre tête. » Par la suite, observez le résultat tous ensemble. Plus les enfants sont habiles, plus les consignes seront multiples.


Piste de solution :
Si un orateur a de la difficulté à s’exprimer, il peut mimer les gestes, même s’il a le dos tourné. Il pourrait, par exemple, indiquer sa tête du doigt. Il pourrait aussi avoir des vêtements. Si l’orateur prend un foulard et le place autour de son ventre, il pourrait dire un ou deux mots : « Foulard ici. »

 

Le parcours (vocabulaire-orientation spatiale)

Avec les enfants, créez un parcours en plaçant des objets au sol (couverture, tunnel, table, chaise…). Invitez un enfant-orateur à nommer les actions que le reste du groupe doit exécuter. Par exemple, l’orateur pourrait dire : « Passez sur la couverture, tournez autour de la chaise et rampez sous la table. » Donnez à chacun la chance de choisir et nommer les actions que leurs pairs doivent réussir.

 

Piste de solution : Quand les enfants parlent peu, ils se sentent toujours exclus de la communication. Rien de tel que d’offrir à ces enfants la possibilité de communiquer autrement. Ils peuvent, entre autres, indiquer du doigt ce que leurs pairs doivent faire. Demeurez à leurs côtés pour valider leurs gestes. Ainsi, vous pourrez dire : « Tu indiques du doigt le dessous de la couverture. Tu aimerais qu’ils passent sous celle-ci? » Vous pouvez aussi proposer des cartons qui illustrent les gestes à faire. De cette façon, les enfants pourront montrer aux autres les actions à exécuter à l’aide des images. Ces derniers les nommeront spontanément! Ils pourront, par exemple, dire : « OK! on passe entre les chaises! »

 

Dans le Club educatout, vous trouverez des cartons représentant diverses actions que vous pouvez imprimer pour réaliser ce jeu. Voici la chronique à consulter : Les repères spatiaux dans les parcours.

 

Histoire collective

Donnez des images aux enfants. Plusieurs jeux de type « Raconte-moi une histoire » peuvent être utilisés. Demandez aux enfants de raconter une histoire tous ensemble. Chacun pourra ajouter un bout, à sa façon. Par exemple, un enfant pourrait avoir une image d’un chat qui a peur. Un autre pourrait avoir une image d’une ville et un troisième enfant pourrait avoir une image d’une fillette. Les enfants pourront inventer cette histoire : « Le chat a peur. Il est perdu dans la ville, mais la petite fille le trouve et le ramène à la maison. »

 

Piste de solution : Un enfant qui parle très peu pourra indiquer du doigt ce qu’il voit. Vous (ou un autre enfant du groupe) pourrez associer des mots à son geste, par exemple en disant : « Oui, c’est un chat donc il était une fois un chat… » Il est recommandé d’utiliser les questions « qui? », « quoi? », « où? » et « comment? ». Celles-ci pourront aider les enfants à formuler leur histoire. Entre autres, vous pourriez dire :

« C’est qui?

  • Le chat…
  • Il fait quoi?
  • Il marche. »

Amusez-vous bien!

 

Chantal Millette
Intervenante en stimulation du langage


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.



Auteur

Chantal MilletteChantal Millette

Éducatrice avec les poupons pendant plusieurs années, Chantal œuvre maintenant auprès des enfants à besoins particuliers. 

Elle agit aussi à titre d’intervenante en stimulation du langage dans la région de Vaudreuil-Soulanges.

Vous pouvez communiquer avec elle par courriel ou via son site Internet; les liens se trouvent ci-dessous



Vidéos associées

Pizza maison Pizza maison
Petit jeu d'association pour apprendre les chiffres....


Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top