menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Les petites maladies et le sommeil

Plusieurs facteurs peuvent influencer positivement ou négativement le sommeil des enfants. Les petites maladies sporadiques représentent un de ces facteurs. Nez congestionnés, rhumes, toux… chaque saison amène son lot de maladies. Celles-ci auront un impact sur les enfants qui peuvent alors avoir besoin de dormir davantage. Par ailleurs, leur sommeil peut être perturbé; ils peuvent donc dormir très peu. Il est important d’adapter certaines interventions afin de répondre aux besoins des enfants. Un enfant qui ne se sent pas bien peut être plus irritable en raison de son état, mais aussi à cause de son manque de sommeil.

 

Informez-vous sur l’état de sa nuit

Il est important de savoir si un enfant a bien dormi. Si un enfant malade est en déficit en ce qui concerne ses heures de sommeil, vous devrez peut-être compenser dans la journée en lui offrant davantage de périodes de repos. Les informations sur l’état de sa nuit vous donneront aussi une petite idée du niveau d’énergie qu’il aura pendant la journée.

 

Respectez ses besoins

Un enfant malade aura peut-être besoin davantage de sommeil, comme il peut fonctionner normalement. Chaque enfant est différent. Soyez à l’écoute des besoins de l’enfant et surtout, respectez-les. Aller à l’encontre de ses besoins ne pourra qu’être négatif, et ce, autant pour vous que pour le groupe ou l’enfant.

 

Adaptez son environnement pour l’aider à dormir

Préparez-lui un endroit confortable. Installez-y un matelas avec ses doudous et ses toutous au besoin. En créant cet endroit pour l’enfant, il pourra s’y diriger pour se reposer. Il voudra peut-être dormir, mais il pourra aussi simplement ressentir le besoin de s’y assoir seul pour jouer tranquillement. Quelques petites adaptations de votre part pourraient être bénéfiques pour lui. Il pourrait aussi être souhaitable d’aérer votre service de garde pour éviter la toux trop sévère. Surélevez son matelas pour favoriser une position de repos confortable. Discutez avec ses parents pour connaitre ses habitudes et ce qui peut l’aider.

 

Donnez-lui de l’attention, de l’affection

Un enfant qui se sent moins bien aura peut-être besoin d’un peu plus d’attention. Avant la sieste, prenez quelques minutes pour le bercer, le cajoler et l’aider à se calmer.

 

Communiquez avec le parent au besoin

Dans le cas où l’enfant a de la difficulté à bien fonctionner au sein du groupe ou encore s’il a une envie constante de dormir, il serait préférable d’appeler les parents et de les aviser. Si l’enfant ne peut suivre le quotidien, il sera mieux à la maison. Si vos adaptations ne donnent pas les résultats escomptés ou si, malgré tous vos efforts, l’enfant ne dort toujours pas bien, avisez ses parents.

 

Bon repos!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top