menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




La cure de sommeil chez les enfants, vous connaissez?

En hiver, les enfants sont souvent plus malades que durant toutes les autres saisons. C’est un fait et certains sont plus touchés que d’autres; ils donnent l’impression de cumuler infection après infection durant plusieurs mois par année, soit d’octobre à mai. Quoiqu’une bonne hygiène des lieux et des objets soit très importante, cela ne suffit pas à garantir la santé chez les enfants.

 

Saviez-vous qu’une cure de sommeil fait des merveilles pour les enfants qui sont toujours malades? C’est tout à fait vrai! Si vous avez l’impression que certains parents ont élu domicile dans le bureau de leur pédiatre, vous pourriez peut-être ouvrir une conversation au sujet des habitudes de sommeil de leur enfant. Le manque de sommeil nuit à la capacité naturelle du corps à combattre les maladies, car il diminue l’efficacité du système immunitaire de 30 %. Une étude a démontré qu’un léger manque de sommeil chez les enfants suffisait pour les rendre plus vulnérables aux infections.

 

Mais qu’est-ce qu’une cure de sommeil et comment peut-on l’appliquer pour aider les enfants? Tout d’abord, la cure de sommeil consiste à procurer aux enfants une période de sommeil prolongée. Notez qu’elle n’a rien à voir avec la cure thérapeutique induite par des médicaments et consistant à endormir un patient durant plusieurs jours sans réveil. Le médecin a alors recours à des hypnotiques divers et à des tranquillisants. La cure de sommeil dont il est question ici est naturelle. Sa formule est simple et n'exige aucune supervision médicale.

 

Un seul moyen permet aux enfants (et à leurs parents!) de faire une cure de sommeil. En fait, le sommeil de nuit et les siestes doivent correspondre à un horaire fixe (autant pour le coucher que pour le lever) tout en augmentant de 2 heures le nombre habituel d’heures passées au lit sur un cycle de 24 heures. Par exemple, si un enfant de 2 ans dort 11 heures par jour incluant la sieste en début d’après-midi, durant la cure de sommeil, vous devriez lui permettre d’être au lit pendant 13 heures. Vous pourriez soit augmenter de 2 heures son dodo de nuit, soit augmenter de 1 heure son dodo de nuit et de 1 heure la sieste en début d'après-midi. Attention cependant de ne pas le laisser dormir plus tard que 15 h 00 afin de ne pas nuire à son endormissement le soir. L’idéal est de le faire durant au moins 2 jours d’affilée (la période du weekend est idéale pour cette cure). Chez les enfants très fatigués, une cure de sommeil de quatre jours est encore mieux. Ensuite, on revient à l’horaire régulier. Rassurez les parents : les enfants n’ont pas la notion du temps et ne s’éveilleront pas plus tôt le matin, même s’ils sont couchés plus tôt le soir. Parfois, c’est même l’inverse qui se produit : ils s’éveillent plus tard qu’à l’habitude, leur corps ayant saisi l’occasion de récupérer en profondeur.

 

Dans le milieu de garde, commencer la sieste 30 minutes plus tôt peut avoir un impact plus que favorable sur la durée et la qualité de celle-ci, par exemple, en début de semaine alors que les enfants sont de retour d’un weekend bien rempli.

 

Que les enfants dorment toutes ces minutes ou heures passées au lit ou non, cela importe peu. Le but est que les enfants restent calmes dans leur lit ou sur leur matelas, sans aucune stimulation (livres, jouets, télévision, etc.) pendant le temps requis, et ce, même si le sommeil est fragmenté par de nombreux éveils.

 

La cure de sommeil peut être faite durant la saison estivale aussi, par exemple après un retour de vacances où les routines ont été chamboulées (avec plaisir!).  Cependant, lorsque le soleil se couche tard, il faudra s’attendre à ce que les enfants protestent un peu plus à la maison. Si les parents sont constants et persévérants, vous verrez leur état général s’améliorer. Ils seront plus calmes, moins grincheux et auront meilleure mine. Au bout du terme, ne soyez pas surprise de voir leur besoin en sommeil augmenter, car fréquemment, les enfants souvent malades combattent leur sommeil et réussissent à faire croire à leurs parents qu’ils sont de petits dormeurs. Faites donc preuve de vigilance!

 

Bon dodo!

 

Brigitte Langevin, auteure et conférencière
Experte en éducation au sommeil
Coach en PNL
www.brigittelangevin.com 
https://www.facebook.com/bonneshabitudesdesommeil/

Un enfant qui dort bien est joyeux… et ses parents heureux!

Auteure de plusieurs livres dont : Sommeil - boite à outils aux Éditions de Mortagne

 

 


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.



Auteur

Brigitte LangevinBrigitte Langevin

Conférencière, auteure et spécialisée spécifiquement dans le sommeil des enfants et des adultes, dont la mission est d’aider à développer (ou de retrouver) de bonnes habitudes de sommeil.

Réputée pour son dynamisme, son humour, sa passion et ses capacités de vulgarisatrice en matière de sommeil, Brigitte emploie son expertise pour outiller le personnel de la petite enfance, les parents et les professionnels de la santé de façon concrète et réaliste. Elle veut ainsi les accompagner pour leur démontrer que bien dormir, c’est à la portée de tous! Les nuits (et les siestes) deviennent satisfaisantes et les journées agréables.

Brigitte Langevin est régulièrement invitée à donner des conférences, des formations et à intervenir auprès des organisations désireuses de prendre soin du sommeil des petits et des grands.




Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top