menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


L’obligation de signaler une situation de compromission

Au cours de votre carrière, vous avez peut-être déjà rencontré un enfant qui vous inquiétait ou qui vivait une situation familiale qui vous poussait à vous questionner. Un jour, vous rencontrerez peut-être un enfant qui ne semble pas avoir tous les soins nécessaires. Dans le fond de notre cœur, nous espérons toutes que ces situations ne se présentent jamais. Dans un monde idéal, tous les enfants ont des parents qui répondent à tous leurs besoins physiques, psychologiques, affectifs et développementaux. La réalité est parfois malheureusement bien loin de ça. Ce portrait fait heureusement partie des exceptions. Il se peut que vous n’ayez jamais à rencontrer une telle problématique. Je vous le souhaite sincèrement. Advenant le cas qu’une situation vous inquiète, les informations suivantes pourraient s’avérer pertinentes.

 

Quelles situations doivent vous préoccuper?

Les situations qui doivent vous préoccuper au point d’envisager un signalement touchent le bienêtre, la sécurité et le développement de l’enfant. Tous les cas de négligence, de mauvais traitements physiques, psychologiques ou sexuels doivent être signalés. Les symptômes peuvent être nombreux. Pour en nommer quelques-uns :

  • Les besoins de base ne semblent pas répondus (l’enfant a faim, les vêtements ne sont pas adaptés à la saison ou à sa grandeur, l’hygiène de base est inadéquate, etc.)
  • Retard de développement important et aucune mesure prise par les parents
  • Peu de stimulation
  • Absence de lien affectif entre le parent et son enfant
  • Méthodes de discipline non adéquates
  • Blessures inexpliquées ou versions de l’enfant et du parent qui ne concordent pas
  • Blessures difficiles à guérir, pansements sales

Plusieurs de ces symptômes et observations peuvent être notés. Vous rencontrerez probablement ces derniers plus souvent avec les enfants en bas âge. Le dépistage sous toutes ses formes est alors particulièrement difficile. Les enfants parlent souvent très peu et il est parfois difficile pour eux d’exprimer ce qu’ils vivent ou ce qu’ils ressentent. Il est important de rester à l’affut et de noter toutes les informations qui vous inquiètent. C’est l’accumulation d’informations qui confirmera la décision de procéder à un signalement ou non.

 

Ai-je l’obligation de faire un signalement?

Lorsque vous travaillez avec les enfants, vous avez l’obligation légale de signaler toute situation de compromission que vous rencontrez. Il n’est jamais évident de faire un signalement. Une multitude d’inquiétudes et de craintes peuvent être présentes, c’est normal. Cependant, il est important de savoir que vous faites cette démarche pour l’enfant, pour son bienêtre.

 

Comment savoir si j’ai assez d’informations?

Il est parfois difficile de savoir si c’est le bon moment, si vous avez suffisamment d’informations vous permettant de faire un signalement. Vous devez avoir plusieurs informations entre les mains, des faits assez importants qui vous inquiètent, surtout si vous n’avez eu aucun aveu de l’enfant. Il est aussi important de savoir que vous n’êtes peut-être pas la seule qui s’inquiète pour l’enfant. Vous pourriez être la deuxième, voire la troisième personne à faire un signalement. L’information que vous fournirez pourra faire en sorte que le signalement sera retenu. Vous ne saurez probablement pas si quelqu’un a fait un signalement avant vous, car tout est fait de façon confidentielle. La personne qui reçoit votre signalement ne vous le dira donc pas, mais toutes les informations reçues pour un enfant sont inscrites dans un fichier central. Ces informations sont conservées pendant quelques années. Vous aimeriez connaitre mon petit truc? Ayez en main un document sur lequel vous pourrez consigner vos informations. Inscrivez-y des faits, des dates, vos interventions, les actions/réactions des parents. Tout cela vous sera grandement utile.

 

Rappelez-vous que, malgré toutes vos réticences et le malaise qu’un signalement peut entrainer, celui-ci est nécessaire pour l’enfant, mais aussi pour sa famille. Plusieurs réussissent à se prendre en main, il suffit très souvent d’un petit coup de main.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top