menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Enfants hyperstimulés : l’impact du bruit sur eux et leurs comportements

L’impact du bruit sur nos enfants, nos réactions, nos émotions… vous y avez déjà pensé? J’ai fait cette analyse personnelle dans ma vie dernièrement et je me suis rendue à l’évidence : le bruit impacte tout le monde. Cela est vrai pour les adultes et les enfants. Personnellement, le bruit peut rapidement me rendre irritable et impatiente. Pour mes enfants, c’est la même chose. Cependant, avec un groupe d’enfants ou plusieurs enfants dans la même maison (je suis maman de 4…), comment peut-on éliminer le bruit? Je crois bien que c’est assez difficile, mais qu’il n’est tout de même pas impossible d’ajouter quelques ilots de calme ici et là.

 

D’abord, pourquoi le bruit affecte-t-il certains enfants et que devons-nous retenir? En un mot, les enfants n'absorbent pas le bruit comme les adultes. Certains ne sont pas dérangés par le bruit. Pour d’autres, le bruit vient remplir leur vase émotif, faisant augmenter leur niveau de stimulation, et ce, parfois trop rapidement. Chez ces enfants, cela a un impact sur leurs émotions; ils deviennent irritables et réagissent négativement à ce trop-plein. Un parent vous a peut-être déjà dit que lorsqu’il revient de la garderie, leur enfant explose en larmes pour un petit rien ou encore qu’il se transforme en petite bombe d’énergie? Vous avez vous-même déjà observé cela? L’enfant utilise simplement ce qu’il peut pour extérioriser le tout. Le bruit est invisible, mais son impact est tangible : les enfants peuvent se mettre à parler de plus en plus fort, ils peuvent pleurer à la moindre contrariété, se sentir pas bien… C’est alors que les comportements non désirables apparaissent.

 

Que pouvons-nous faire dans un contexte social où le nombre de décibels est relativement élevé? Je vous conseille de diminuer l’intensité du bruit au quotidien. Cette diminution aura un impact positif sur les enfants, et sur vous-même. Il amènera beaucoup plus de calme et vous permettra d’éviter l’escalade des conflits. Au même titre qu’un volcan, le bruit peut activer l’effervescence des enfants. En installant des ilots de calme, on vient diminuer celle-ci, créant une alternance entre un environnement calme et un environnement bruyant. C’est très bénéfique pour les enfants. La surcharge de stimulation sera moindre et les réactions à la garderie ou à la maison seront également diminuées.

 

Comment créer ces ilots de calme afin de diminuer la surcharge de stimulation reliée au bruit? Je partage ces 3 trucs que j’utilise quotidiennement à la maison avec vous.

 

Créer des moments de calme dans votre journée, en alternance avec les moments d’activité

Bouger, c’est important, au même titre que de se reposer et de se calmer. Une alternance fluide entre les moments de calme et les moments d’activité est primordiale pour créer un équilibre. Évaluez bien votre routine quotidienne et voyez quels changements vous pourriez apporter pour favoriser cette alternance. Les enfants qui sont souvent hautement stimulés ont un niveau d’activité physique élevé. Il ne faut pas confondre cela avec leur besoin de bouger beaucoup. Pour les enfants qui bougent beaucoup, les moments de calme demeurent importants. En fait, ils le sont peut-être même plus. On évite ainsi la surcharge et les manifestations qui en découlent.

 

Créer une ambiance « cocooning »

Calmer l’atmosphère passe aussi par l’ambiance. Des lumières tamisées et de petites chandelles fonctionnant avec des piles peuvent avoir un effet bénéfique sur le niveau d’activité. Les enfants se calment automatiquement, car l’atmosphère les contamine positivement. Créez ces moments de « cocooning » à plusieurs reprises dans la journée, quand vous sentez que les enfants sont à leur maximum.

 

Arrêter la musique et éteindre le téléviseur

Diminuer les bruits environnants en éteignant le téléviseur et la radio peut grandement vous aider à réduire la surcharge auditive stimulant les enfants. Les moments de silence seront bénéfiques pour tous.

 

Je vous recommande de commencer par l’intégration de ces 3 trucs. Tranquillement, je suis convaincue que vous pourrez observer un changement d’attitude, voire une différence dans les comportements des enfants. Les effets seront considérables de votre côté aussi.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité



Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top