menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


TDAH : trucs et astuces pour un quotidien positif

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous avez compris que j’ai un grand garçon ayant reçu un diagnostic de TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité). Même si je porte le chapeau d’éducatrice, mon chapeau de maman est toujours très présent. J’aime m’informer, améliorer mes interventions… tout cela dans le but de rendre mon fils autonome et fier de lui. En début d’année, j’ai acheté une revue qui expliquait le TDAH et tous les troubles d’apprentissage. Il s’agit d’une vraie mine d’or! Entre autres, la revue propose 100 trucs pour les parents reliés au TDAH et le monde scolaire. J’ai tellement aimé les lire, que j’ai pensé à vous, les éducatrices.

 

Je l’ai souvent dit, il est rare de voir un enfant recevoir un diagnostic pendant la période préscolaire. Les diagnostics arrivent plus tard, généralement dans les premières années scolaires. Rien n’empêche que, très souvent, on puisse avoir l’impression qu’un diagnostic est à envisager pour un enfant. On ne peut en aucun cas diagnostiquer un enfant. Cependant, on peut agir en prévention, surtout lorsque l’enfant présente certains symptômes et que vous et l’enfant pourrez bénéficier d’interventions préventives.

 

Alterner entre les moments calmes et les moments mouvementés

Pour les enfants actifs comme pour les autres, il est bon d’alterner le rythme dans une journée, c’est-à-dire les moments calmes et les moments plus mouvementés. Cette alternance sera bénéfique pour leur cerveau, leurs apprentissages et leur bienêtre…

 

Diminuer les stimulus lors d’activités ou de moments qui demandent de la concentration

Vous pouvez peut-être faire appel à la musique douce, mais les bruits de fond, la télévision et la musique trop forte ne sont pas conseillés quand vous voulez avoir l’attention des enfants pendant un certain temps. Visuellement, il se peut aussi que tout ce qui est trop coloré et les pièces et les armoires qui débordent constituent une pollution visuelle pour les enfants. Épurer votre local et limiter les bruits environnants.

 

Diviser les tâches en plusieurs petites actions

Les enfants très actifs ont parfois besoin d’aide pour s’organiser. Pour les enfants ayant un TDAH, le manque d’organisation demeurera un défi. Toutefois, il y a une solution : les aider en divisant une routine, une tâche en petites actions. Le fait d’avoir en main des images qui expliquent la routine du lavage des mains, du rangement ou de l’habillement aidera grandement les enfants. Cela vous permettra de diminuer vos interventions verbales.

 

Manipuler pour apprendre

Les enfants très actifs ont un mode d’apprentissage différent : ils ont besoin de manipuler pour apprendre. Leur permettre de toucher, déplacer, manipuler et transformer le plus possible. Ce type d’apprentissage ouvrira de petites portes qui favoriseront leurs apprentissages.

 

Bouger oui, mais apprendre à s’arrêter aussi

Bien sûr, les enfants actifs bougent… Ils ont aussi besoin de s’arrêter, de prendre des pauses. Encadrer les enfants et leur permettre de bénéficier des aspects positifs des pauses. Trouver des outils et des interventions et planifier des pauses dans votre horaire.

 

Faire des parents vos alliés

Pour tous les enfants, il est essentiel que les parents soient vos alliés. Quand les enfants vivent diverses difficultés, cela est encore plus vrai. Les parents doivent être vos alliés pour les interventions, les communications et, au besoin, la continuité des services. Faire des parents vos alliés en bâtissant une relation avec eux et en parlant de ce qui est positif chez leur enfant. Ensuite, vous pourrez aborder ce qui vous inquiète ou ce sur quoi vous devez intervenir davantage.

 

Soyez prévisible… l’anxiété et le TDAH vont souvent ensemble

Il n’est pas rare de rencontrer un enfant très actif qui souffre aussi d’anxiété. De plus, un enfant ayant un TDAH peut parfois avoir de la difficulté à s’organiser. Soyez prévisible : même horaire, même routine, même cadre éducatif… Les enfants se sentiront en sécurité.

 

Miser sur la qualité des apprentissages et non sur la quantité

Avec les enfants actifs, les activités sédentaires pour favoriser les apprentissages plus « cognitifs » telles que les jeux de société, les jeux de groupe, etc. sont parfois plus difficiles. Je vous conseille de miser sur une seule activité par jour. Les enfants seront attentifs à votre activité et pourront ainsi retenir les informations importantes.

 

Sortir du cadre « traditionnel »

Les enfants n’ont pas besoin d’être constamment assis sur une chaise lors d’activités. Varier les positions, leur permettre d’être debout ou de s'assoir sur un gros ballon d’exercice. Le fait de pouvoir bouger leurs jambes viendra stimuler leur cerveau pour les apprentissages. Surtout, vous pourrez éviter de leur demander mille fois de « rester assis ».

 

Nommer quelque chose de positif TOUS LES JOURS

Les enfants plus « actifs » vont souvent être ciblés dans les interventions plus négatives. On doit intervenir plus fréquemment et parfois, cela devient épuisant. C’est normal. Pour l’avoir vécu avec mon fils et avoir rencontré plusieurs enfants ayant ce diagnostic, notre réserve d’énergie peut parfois se vider. On est alors « à bout ». Toutefois, pour favoriser votre relation avec l’enfant et ses parents ainsi que son estime, nommer tous les jours quelque chose de positif que vous aurez observé. Dites-le aux parents, mais aussi à l’enfant directement. La plus petite des observations pourra être bénéfique pour tous.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top