menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Agir et intervenir sur les symptômes du TDAH

Un enfant qui bouge plus que la majorité des enfants reçoit souvent l’étiquette « d’hyperactif ». Pour certains, vous aurez raison. L'agitation des enfants jumelée à une capacité d’attention limitée lors de certaines situations mènera à un éventuel diagnostic. Pour d’autres, il n’y aura jamais de diagnostic. Ces enfants seront cependant catégorisés comme étant actifs, voire très actifs. Un enfant qui bouge beaucoup peut effectivement tout simplement avoir un très grand besoin de bouger. Cependant, il existe d’autres symptômes ou facteurs qui peuvent expliquer qu’un enfant bouge énormément. Il est important de les connaitre afin de trouver la cause de cette agitation et d’agir en ce sens. Je vous ai préparé ci-dessous une liste de 5 symptômes ou facteurs susceptibles d’expliquer pourquoi un enfant bouge beaucoup. Sans parler de TDAH, nous pouvons agir afin de diminuer l’agitation et ainsi faciliter diverses interventions.

 

Le stress et l’anxiété

Les symptômes reliés au stress ou à l’anxiété sont très proches des symptômes reliés à un enfant actif et hyperactif. L’agitation motrice et verbale ainsi que le manque d’attention sont des indices pouvant laisser croire qu’un enfant est hyperactif, mais l’enfant peut aussi simplement vivre un stress. Évaluez si, autour de l’enfant, certaines situations peuvent provoquer un stress. Pensez, entre autres, à un encadrement sévère à la maison ou à la garderie, un conflit familial, un évènement majeur comme un décès ou un changement important. Dans de telles situations, les symptômes seront surement passagers. Dans ce cas, vous devrez agir sur les situations pour voir diminuer le stress chez l’enfant.

 

Les besoins de base non répondus

Un enfant qui a faim ou une alimentation non adéquate, un manque de sommeil ou des routines de vie absentes ou incohérentes démontrera des signes importants d’agitation ou encore une capacité d’attention déficiente. Avant de conclure que l’enfant a un déficit d’attention ou de lui apposer l’étiquette d’hyperactivité, agissez sur les besoins de base. Assurez-vous d’y répondre de façon constante, prévisible et suffisante.

 

L’affection

Un enfant doit se sentir aimé et respecté des adultes. Est-il suffisamment entouré d’amour? La question est importante, puisqu’un enfant qui ignore s’il est aimé ou accepté aura des comportements d’agitation. Entourez-le suffisamment d’affection, démontrez des signes d’attachement et prenez le temps de l’écouter. Ce sont toutes des actions à poser pour augmenter le sentiment de confiance, créer un lien. Un enfant qui ne se sent pas respecté adoptera des comportements négatifs afin de vous démontrer que quelque chose ne va pas bien. Il essaiera de vous exprimer un besoin non satisfait. Si vous n’êtes pas à l’écoute, vous pourrez penser que ces comportements sont de l’ordre de l’hyperactivité ou y voir d’autres comportements désagréables.

 

Respecte-t-on son besoin de bouger?

Êtes-vous en moyen de répondre à son besoin de bouger ou constamment en train de canaliser son énergie, de lui demander de rester calme? Les enfants ont tous un besoin de bouger variable. On doit s’assurer que, chaque jour, nous répondons au besoin de chacun. Si vous intervenez et êtes toujours en train de tenter de calmer l’enfant ou de canaliser son énergie, celui-ci « explosera » à certains moments. Cela se manifestera par des comportements d’agitation divers.

 

Est-il trop stimulé?

L’enfant est-il trop stimulé par les bruits environnants, les images qui l’entourent ou par l’agitation autour de lui? Un enfant trop stimulé adoptera aussi des comportements d’agitation. Ces comportements pourraient vous laisser croire qu’il recevra éventuellement un diagnostic de TDAH. En calmant la stimulation autour de lui, vous pourrez ralentir l’enfant et voir apparaitre des comportements positifs, sans agitation excessive.

 

Ces symptômes sont les plus importants à considérer. Avant de poser un diagnostic ou de qualifier un enfant d’hyperactif, posez-vous ces questions. Peut-être devriez-vous simplement agir sur ces symptômes pour améliorer votre quotidien.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top