menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Les adaptateurs de crayon sont-ils utiles ou futiles?

Bonjour,

 

J’ai un garçon de 6 ans et demi. Il est en première année. Il éprouve des difficultés à former ses lettres correctement. Il a d’ailleurs toujours eu des problèmes pour dessiner et colorier. Pour le moment, il semble avoir davantage une préhension quadripode. J’aimerais l’amener à améliorer sa préhension du crayon, d’autant plus que son école introduit les lettres attachées en première année et qu’il a déjà beaucoup de difficultés avec les lettres minuscules ordinaires.

 

Dans une émission de télévision, j’ai vu un adaptateur. C’était en fait un guide en caoutchouc que l’on glisse sur le crayon. Sur l’adaptateur, il y avait des dessins pour aider l’enfant à bien positionner ses doigts sur le crayon. Je suis allée voir au magasin, mais je n’ai rien trouvé. Savez-vous où je pourrais me procurer cet adaptateur?

 


  

Bonjour Madame Lamothe,

 

Les adaptateurs de crayon sont davantage vendus par les détaillants spécialisés en matériel pour les ergothérapeutes, pour les écoles/garderies ou pour les enfants à besoins particuliers. Ces boutiques offrent, la plupart du temps, la possibilité de faire des achats en ligne. Je profiterai de votre question pour vous donner un peu d’information sur les adaptateurs de crayon et leur usage.

  

Les adaptateurs de crayon sont-ils utiles ou futiles?

 

En fait, cela dépend. Certains adaptateurs offrent un bon support à l’apprentissage d’une nouvelle façon de tenir le crayon. Par exemple, Julien, 6 ans, désire se conformer à la suggestion de son enseignante de tenir son crayon avec trois doigts, mais il n’arrive pas à se souvenir comment placer ses doigts ou à les garder en place. Les adaptateurs peuvent l’aider.

 

D’autres adaptateurs ne sont pas beaucoup plus qu’un petit coussin douillet, mais pour les petits doigts qui les apprécient, cela est bien sûr permis. Parfois, l’effet placébo fonctionne avec les petits qui ont encore besoin d’un petit peu de magie. C’est le cas, par exemple, pour Béatrice qui est convaincue qu’il n’y a qu’avec l’embout rose sur le crayon que ses doigts sont capables de bien se placer.

 

Certains adaptateurs favorisent la correction de certaines mauvaises habitudes. Par exemple, Alexis qui croise son pouce par-dessus son index utilisera un adaptateur qui bloque son pouce.

 

De manière générale, il n’y a pas d’adaptateur magique; il s’agit d’en proposer une variété à l’élève et de le laisser choisir celui qui lui plait. La stratégie sera moins utile pour l’élève qui ne se sent pas à l’aise avec l’adaptateur ou pour l’élève qui se sent embarrassé de cette adaptation face à ses pairs.

 

Voici quelques exemples d’adaptateurs et leur utilité potentielle.

 

Les adaptateurs de crayon - ergothérapie - 1                                    

 

Ces trois adaptateurs sont doux et confortables. Leur texture en mousse est idéale pour les personnes ayant tendance à avoir les mains moites. Ils permettent de conserver une adhésion stable avec le crayon (il ne glisse pas) et peuvent soulager des doigts sensibles à l’irritation. Certains ont un petit rebord procurant un léger repère tactile servant à décourager la tenue du crayon trop près du bout.

 

Les adaptateurs de crayon - ergothérapie - 2     

 

Également confortables, ces adaptateurs ont la fonction principale d’augmenter le diamètre du crayon afin de faciliter la préhension pour de petites mains habituées aux crayons plus gros, comme ceux utilisés pendant les années préscolaires (crayons-feutres).

 

 Les adaptateurs de crayon - ergothérapie - 3           

 

Ce type d’adaptateur est utile pour bloquer le croisement du pouce. La préhension en « pouce croisé » est découragée pour deux raisons. D'abord, elle est plus énergivore étant donné une plus grande instabilité sur le plan mécanique. Ensuite, elle permet moins d’amplitude dans les mouvements du crayon et peut ainsi diminuer la précision. Cet adaptateur prévient aussi que la préhension se retrouve trop près du bout.

 

 Les adaptateurs de crayon - ergothérapie - 4    

 

Ce type d’adaptateur a trois petits creux. Leur position rappelle l’endroit où placer le pouce, l’index et le majeur dans une prise tridigitale mature. C’est l’adaptateur idéal dans un cadre d’apprentissage. L’objectif est de faire comprendre aux doigts comment se placer et ensuite de retirer l’adaptateur pour pratiquer.

 

 Les adaptateurs de crayon - ergothérapie - 5

 

Ces adaptateurs en forme de poire et triangulaires sont larges, confortables et ont également une forme favorisant un positionnement adéquat des doigts. Leur large dimension permet une plus grande surface de contact entre l’adaptateur et les doigts, maximisant ainsi les repères tactiles. Ils sont utiles pour les élèves ayant un peu de difficulté à sentir leurs doigts dans l’espace. Aussi, ils maintiennent l’espace formé entre le pouce et l’index ouvert. Cet espace est nécessaire pour les mouvements du crayon.

 

Évidemment, de nombreux autres types d’adaptateurs que ceux présentés ici existent et peuvent être considérés.

 

 Les adaptateurs de crayon - ergothérapie - 6

 

Une variété de crayons offrent également des propriétés similaires (forme triangulaire, petits creux pour les doigts, etc.) et peuvent évidemment représenter une alternative aux adaptateurs de crayon. On peut aussi considérer l’utilisation de petits crayons plus courts (crayons de golf) qui sont plus légers et qui peuvent permettre l’émergence de modes de préhension plus matures, particulièrement chez l’enfant  hypotonique (consulter la chronique La prise du crayon en images  pour plus d’information sur l’impact de l’hypotonie sur la prise du crayon).

 

Il faut retenir que la présence d’un adaptateur en soi augmentera le poids du crayon ce qui peut ajouter un défi supplémentaire pour de petites mains.  À l’inverse, le poids pourra améliorer le contrôle moteur dans d’autres cas.

 

En conclusion, je vous rappelle que ce qui est plus important que le type de préhension du crayon en soi, c’est l’efficacité de la prise. La prise sera efficace si elle permet des mouvements dissociés des doigts, plutôt que du poignet. Cet aspect avait été traité dans un article antérieur, Prise du crayon pour les nuls. Ce type de mouvement sera, entre autres, plus aisé si l’avant-bras est appuyé sur la surface de travail. Vous pouvez favoriser cela en démontrant à l’enfant comment se placer légèrement en angle vis-à-vis de son bureau plutôt que directement face à celui-ci. Parfois, l’utilisation d’une surface inclinée, comme un cartable rigide de 1-2 pouces favorisera l’extension du poignet et forcera la dissociation des doigts. 

 

L’utilisation d’un adaptateur de crayon ne devrait pas, selon moi, être une solution visant à remplacer un bon enseignement ou une bonne intervention. Une utilisation brève et temporaire est conseillée pour les enfants en apprentissage au préscolaire. Une utilisation plus palliative et définitive peut être considérée pour les enfants plus vieux pour qui les efforts de remédiation ont eu peu de succès.

 

Chose certaine, un bon adaptateur ne suffira pas à créer de nouvelles habitudes positives de préhension. Il faut s’assurer de la motivation de l’enfant à développer une « prise championne » par des enseignements ludiques et adaptés à son âge. Il ne faut pas oublier que l’impact d’une préhension inefficace n’est pas concret pour l’enfant au préscolaire et que celui-ci sera peu motivé par cet investissement à long terme! Enfin, il sera probablement judicieux de pratiquer avec des activités agréables (traçage, coloriage, etc.) plutôt que des activités de calligraphie.

 

Josiane Caron Santha, ergothérapeute


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Josiane Caron SanthaJosiane Caron Santha

Diplômée d'une maîtrise en ergothérapie et ergothérapeute depuis 1998, Josiane Caron Santha est propriétaire d'Ergothérapie Les Mille-Pattes, une clinique pour enfants renommée pour ses services en ergothérapie et en autisme. Josiane compte également diverses expériences à titre d'auteure et de formatrice. Elle a récemment publié 'L'apprentissage du découpage chez l'enfant'.



Vidéos associées

5 activités pour promouvoir l'extension du poignet 5 activités pour promouvoir l'extension du poignet
5 activités pour promouvoir l'extension du poignet...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top