menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Elle écrit à l’envers

Bonjour,

Je me nomme Véronique et je suis responsable en milieu familial. J’ai une enfant de 4 ans qui aura 5 ans le 25 novembre prochain.

 

C’est une petite fille qui se développe très bien dans toutes les sphères de son développement. Elle a appris à écrire son nom et jusqu’à récemment elle écrivait son nom dans le bon sens. Elle a commencé à l’écrire à l’envers et en effet miroir.

 

Exemple : Léanne = ennaéL mais les lettres en effet miroir 

 

Je me demandais si je devais m’inquiéter de ce changement d’écriture. Est-ce de l’écriture spéculaire?

 

Si oui, est ce que je pourrais avoir de l’information à ce sujet?

 

Merci et bonne journée!


Véronique B.


Bonjour Véronique, 

 

L’écriture spéculaire ou plus communément appelée écriture en miroir, est une écriture dont les lettres peuvent être inversées sur elles-mêmes.

 

Les lettres qui constituent le mot peuvent être ordonnées de droite à gauche et les mots de la phrase peuvent même être disposés de droite à gauche de sorte que le décodage nécessite de regarder la réflexion des mots dans un miroir.

 

Les lettres qui constituent le mot peuvent être ordonnées de droite à gauche et les mots de la phrase peuvent même être disposés de droite à gauche de sorte que le décodage nécessite de regarder la réflexion des mots dans un miroir.

Différentes situations peuvent être à l’origine de l’écriture spéculaire; en voici quelques-unes.

 

Certaines conditions médicales ont l’écriture spéculaire comme symptôme. Dans certains troubles de développement, on retrouve aussi certaines manifestations d’inversement qui peuvent s’apparenter à l’écriture spéculaire. Dans son développement normal, il est également courant que l’enfant inverse les lettres ou les chiffres; ceci est une phase normale de la période d’apprentissage de la calligraphie entre 4 et 6 ans.

 

D’un point de vue moteur, la construction d’une lettre implique l’apprentissage, l’encodage, la récupération et l’exécution d’un plan moteur. Tout comme les erreurs langagières (dire parasol alors que l’on voulait dire parapluie), il se peut que l’on active par erreur le plan moteur du « b » alors que l’on nécessite le « d ».  Chez l’enfant en apprentissage, ces processus ne sont pas encore solides et peuvent occasionner des erreurs.  Avec le temps, les patrons moteurs deviennent plus automatiques et les erreurs moins fréquentes.  Pour ces enfants, on peut pratiquer la même lettre à répétition, sans pause entre les lettres (sans s’inquiéter de la qualité des tracés). On peut même pratiquer les yeux fermés pour stimuler davantage l’automatisation.

 

D’un point de vue plus cognitif, l’enfant acquiert très tôt dans son développement la permanence de l’objet (une cuillère est une cuillère même si elle est à l’envers,  tournée sur le côté, placée à droite ou à gauche du couteau, etc.) Les enfants qui écrivent très jeunes ou qui ont certains troubles de développement, peuvent avoir des lacunes dans la compréhension qu’une lettre n’a qu’une seule orientation et que les lettres d’un mot ou les mots d’une phrase doivent respecter une séquence précise, de gauche à droite, afin de faire du sens. Pour ces enfants, on peut faire des jeux de reconnaissance de lettres, par exemple, retrouver les A parmi :

 

Pour ces enfants, on peut faire des jeux de reconnaissance de lettres

Dans d’autres cas, ce type d’écriture peut être une simple manifestation d’un intérêt et surtout, de capacités particulières sur le plan perceptuel pour manipuler les perspectives; cela est fréquent chez les personnes autistes.

 

on enseigne à l’enfant la différence entre une « lettre à l’endroit » et une « lettre à l’envers » avec un support visuel comparatifDans ces cas, on enseigne à l’enfant la différence entre une « lettre à l’endroit » et une « lettre à l’envers » avec un support visuel comparatif. On prend aussi soin de spécifier à l’enfant lorsqu’une écriture « à l’endroit » est requise et lorsqu’il est acceptable pour l’enfant de s’amuser à faire tourner les lettres ou les mots.

 

Pour revenir à votre petite cocotte de 4 ans, je ne crois pas qu’il y ait lieu de s’inquiéter pour l’instant considérant son âge et son développement autrement harmonieux.

 

Merci pour cette question très intéressante!

 

Josiane Caron Santha
Ergothérapeute


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Josiane Caron SanthaJosiane Caron Santha

Diplômée d'une maîtrise en ergothérapie et ergothérapeute depuis 1998, Josiane Caron Santha est propriétaire d'Ergothérapie Les Mille-Pattes, une clinique pour enfants renommée pour ses services en ergothérapie et en autisme. Josiane compte également diverses expériences à titre d'auteure et de formatrice. Elle a récemment publié 'L'apprentissage du découpage chez l'enfant'.



Vidéos associées

Un bricolage d'Halloween pour travailler la coordination des deux mains Un bricolage d'Halloween pour travailler la coordination des deux mains
Bricolage: 4 fantômes et des émotions!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top