menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le soutien visuel : l’horaire

Le soutien visuel… quel outil formidable pour travailler avec les enfants, peu importe les difficultés rencontrées par ces derniers! En effet, il permet de faciliter la compréhension des enfants à plusieurs niveaux.

 

Mais qu’est-ce que le soutien visuel?

Le soutien visuel est composé d’images qui symbolisent une action, une activité ou un moment de la journée. Ces images peuvent être des pictogrammes (dessins) ou encore des photos de l’enfant prises dans le contexte où elles seront utilisées.

 

Comment savoir si je dois utiliser des pictogrammes ou des photos?

Les photos sont utilisées auprès des enfants plus jeunes ou avec les enfants ayant une atteinte cognitive qui fait en sorte qu’ils n’ont pas acquis la capacité d’abstraction, de généralisation et donc, de symbolisation. Par exemple, cela signifie que ces enfants n’arrivent pas à faire le lien entre un dessin qui représente une voiture et la voiture de leurs parents. Dans ce cas, il sera préférable d’utiliser une photo de leur voiture familiale pour représenter celle-ci.

 

Dans quel contexte puis-je utiliser le soutien visuel?

Cet outil peut être utilisé pour indiquer à l’enfant quelles activités auront lieu au courant de la journée et ce, dans l’ordre chronologique. Il peut aussi permettre aux adultes de faire comprendre les attentes qu’ils ont vis-à-vis de l’enfant dans un contexte donné, que ce soit sous la forme de scénario social ou de fourchette de choix.

 

Comment introduire le soutien visuel?

Comme toute nouveauté, l’enfant à qui l’on introduit du soutien visuel risque de ne pas s’y adapter d’emblée. Il faut donc le présenter à l’enfant lors de la première journée d’utilisation. Lui montrer ensuite où il sera disposé; de préférence, on le place à un endroit facile d’accès pour lui et à sa hauteur. S’il s’agit d’un horaire visuel détaillant la séquence des activités de la journée, on peut le ramener à l’horaire lors de chaque transition pour lui montrer que l’activité en cours est terminée et lui désigner quelle activité suivra.

 

Comment faire pour symboliser la fin d’une activité?

Afin de signifier qu’une activité est terminée, on peut coller des micas colorés (papiers translucides) par-dessus celle-ci avec de la gommette. De cette façon, l’accent est mis sur l’activité en cours ainsi que celles à venir. On permet à l’enfant de constater ce qui a été fait, puisqu’il peut voir au travers des micas. Il est aussi possible de bricoler un petit cadre qu’on déplace au gré des activités. Ainsi, l’accent est mis sur l’activité actuelle (parce que l’image est encadrée). En ce qui concerne spécifiquement l’horaire visuel, il est recommandé de coller les images sur une bande de carton qui symbolise une ligne du temps. On peut choisir de placer les images de gauche à droite ou encore de haut en bas. Les images ne doivent pas nécessairement être grosses; il ne s’agit pas d’un élément de décoration du local, mais bien d’un outil facilitant la compréhension. Si l’horaire visuel est plus petit, cela permet à l’enfant de visualiser l’ensemble des activités en un coup d’œil. Il est aussi recommandé de diviser la journée en sections : avant-midi, après-midi et soirée. Ainsi, l’enfant n’est pas surstimulé par une quantité excessive d’images.

 

Dans quel contexte doit-on utiliser l’horaire visuel?

Cet outil est recommandé pour les enfants qui vivent difficilement les transitions, c’est-à-dire qu’ils refusent de ranger ou qu’ils refusent de se conformer à la demande de passer à autre chose en faisant une crise, en pleurant, en criant ou tout simplement en l’ignorant. Cette opposition est souvent le signe d’une anxiété, c’est-à-dire l’incompréhension de la raison du changement d’activité et l’anticipation de ce qui s’en vient par la suite. Cependant, cet outil est aussi utile pour l’ensemble des enfants. Je le recommande pour tous les enfants qui ne lisent pas, car il leur donne des repères temporels. N’oublions pas que la notion du temps est un concept complexe!

 

À retenir :

  • L’horaire visuel est bénéfique pour l’ensemble des enfants.
  • On utilise des photos ou des pictogrammes selon le niveau de compréhension de l’enfant.
  • On soutient la compréhension de l’enfant en le ramenant à l’horaire lors de chaque transition.
  • On peut impliquer l’enfant en lui demandant de coller le mica ou de changer le cadre de place sur l’horaire.
  • On doit faire preuve de patience; cela peut prendre jusqu’à 21 jours avant que l’enfant ne s’habitue à une nouvelle stratégie d’intervention.
  • On peut utiliser l’horaire visuel à la garderie et à la maison.

Bon succès!

 

Stéphanie Deslauriers


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top