menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


5 solutions de rechange au retrait

Lorsque l’on aborde le sujet de la discipline et des méthodes d’intervention, le retrait revient toujours dans les discussions. Certaines personnes sont peu à l’aise de l’utiliser; elles privilégient donc des méthodes alternatives. Certaines utilisent le retrait pour des comportements très spécifiques, tandis que d’autres vont l’utiliser pour tous les comportements des enfants… ou presque. Peu importe votre opinion par rapport au retrait, il demeure essentiel de connaitre certains aspects entourant cette méthode d’intervention. Cela vous permettra de faire un choix éclairé quant à son utilisation.

 

Personnellement, j’ai utilisé le retrait à la maison. J’ai également recommandé cette méthode à certains parents et à certaines éducatrices que j’ai côtoyés. Plus j’avance dans mes lectures et recherches en matière de parentalité bienveillante, plus je me rends compte que le retrait n’est pas à privilégier. Du moins, il ne serait pas nécessaire pour contrer les comportements négatifs des enfants. Malheureusement, le retrait n’apprend rien aux enfants. On leur demande de s’arrêter et de réfléchir, mais ils n’ont pas encore cette capacité. Faut-il laisser les enfants faire tout ce qu'ils veulent sans intervenir? Pas du tout. Cependant, il existe des solutions de rechange intéressantes qui pourraient favoriser une approche bienveillante et positive.

 

Les gestes de réparation

Le fait de réparer un geste commis par un geste de réparation apprend aux enfants à corriger leurs petites erreurs. Les enfants n’ont pas d’intentions en bas âge. S’ils adoptent un comportement négatif, c’est pour exprimer quelque chose ou encore pour exprimer un besoin qui n’est pas comblé. Ils n’ont pas l’intention de « faire mal » ou « d’être méchants » avec les autres. Un geste de réparation est une méthode efficace pour leur faire voir l’impact de leur comportement sur les autres.

 

Injection d’amour

« L’enfant qui semble avoir le moins besoin d’amour est celui qui en a réellement le plus besoin. » Un enfant en colère, en crise, n’a pas besoin d’aller en retrait; il a besoin qu’on lui donne de l’amour. Vous pouvez le prendre dans vos bras, lui donner de gros câlins, lui offrir quelques minutes, juste à lui. Ces gestes simples pourront désamorcer de nombreuses petites bombes. La prochaine fois qu’un enfant est sur le point de faire une crise, prenez-le dans vos bras. Ce geste favorisera l'autorégulation et lui permettra de retrouver son calme.

 

Revenir sur leur comportement avec eux

Bien sûr, il ne faut pas laisser les enfants faire tout ce qu’ils veulent; il faut mettre des limites et lorsqu’ils les dépassent, il faut leur faire savoir. Lorsqu’ils adoptent un comportement qui ne convient pas, exprimez-le avec des mots simples à comprendre. Expliquez brièvement pourquoi un comportement est inacceptable en faisant appel au « je ». Par exemple, dites : « Je voudrais que tu descendes de la table, j’ai peur que tu tombes. » Un message exprimé en utilisant le « je » est puissant. Optez pour ce discours quand vous désirez modifier les comportements des enfants.

 

Utiliser des propos respectueux envers les enfants

Peu importe les comportements adoptés par les enfants, ces derniers ont droit à votre respect. Un enfant qui se sent respecté se sentira beaucoup mieux et ainsi, n’exprimera pas ses besoins par des comportements désagréables. Plus vous diminuerez l’occurrence des comportements négatifs, moins vous serez portée à utiliser des méthodes comme le retrait.

 

Utiliser le retrait comme un coin « retour au calme »

Lorsqu’un coin retour au calme est présent dans un local, les enfants en sont toujours reconnaissants. Certains enfants, vers l’âge de 3, 4 ou 5 ans, auront besoin de ce petit coin afin de se calmer lorsque la tension se fait sentir. Le but n’est pas d’envoyer les enfants en « retrait », mais plutôt de les inviter à s’y diriger afin de retrouver le calme à l’intérieur d’eux. Certains bruits et stimulus environnants peuvent « agresser » les enfants. Très souvent, en générant du calme autour d’eux, les comportements négatifs diminuent considérablement.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top