menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Repas de style familial en services de garde

Les comportements alimentaires acquis durant la petite enfance se façonnent jusqu’à l’âge adulte. Il est donc important de miser sur le développement d’habitudes alimentaires saines dès le jeune âge pour, entre autres, prévenir l’obésité à l’âge adulte.

 

Un des moyens reconnus pour encourager les enfants à manger à leur faim est de favoriser les repas de style familial. Avec cette pratique, les plats et pichets sont déposés directement au centre de la table et les enfants sont invités à se servir eux-mêmes.

 

Les repas de style familial encouragent les enfants à écouter et à respecter leurs signaux de faim et de satiété, à socialiser durant le repas et à développer leurs habiletés motrices fines.

 

Écoute et respect des signaux de faim et de satiété : Les enfants sont en contact direct avec leurs signaux de faim et de satiété et ils sont les seuls à connaitre la quantité de nourriture qu’ils sont capables de manger. Il est démontré que les enfants qui se servent eux-mêmes gaspillent moins de nourriture. Les services de garde qui offrent les repas de style familial ont remarqué une diminution de 25 % du gaspillage.

 

Socialiser : L’heure du repas est une bonne occasion pour apprendre les bonnes manières à table : attendre son tour, passer les plats aux autres enfants, dire « s’il vous plait » et « merci »…

 

Habiletés motrices fines : Évidemment, les enfants ne seront pas très habiles au début. Les petits dégâts font partie du processus d’apprentissage. Avec de la pratique, ils deviendront très bons pour utiliser les ustensiles de service et le pichet d’eau. De plus, laisser les enfants se servir seuls est excellent pour améliorer leur coordination œil-main.

 

Selon une étude publiée dans le Early Childhood Research Quarterly, voici les points positifs associés avec les repas de style familial en service de garde :

  • Les repas sont plus agréables.
  • Le développement sain des enfants est favorisé.
  • Les enfants acquièrent des compétences sociales.
  • L’acquisition de saines habitudes alimentaires est favorisée.

Et voici les points négatifs ainsi que les stratégies proposées pour surmonter ces « obstacles » :

  • C’est malpropre et insalubre. Avant chaque repas et chaque collation, il est important que les enfants lavent leurs mains. Comme mentionné plus haut, les dégâts font partie du processus d’apprentissage et il faut les accepter. Apprenez aux enfants à vous aider à nettoyer leurs dégâts. Les jeux en dehors du repas représentent aussi de belles façons de leur permettre de se pratiquer : jouer à se servir avec des aliments en plastique, jouer au restaurant, jouer dans le sable avec une cuillère et un plat, etc.

  • Ça augmente la charge de travail de la responsable. En fait, les responsables qui utilisent cette pratique affirment qu’elle n’augmente pas leur charge de travail. Au contraire, il est plus facile de s’assoir à table et de manger avec les enfants sans devoir vous lever tout au long du repas.

  • Il peut manquer de certains aliments si un enfant se sert une trop grosse portion. Il est conseillé d’établir des règles pour le premier service. Par exemple, vous pouvez dire aux enfants qu’ils ont droit à deux cuillerées de chaque aliment pour s’assurer que tous auront une portion. S’ils en veulent encore lorsqu’ils ont tout mangé et s’il en reste, permettez-leur de se servir de nouveau.

  • Les enfants sont trop jeunes pour se servir eux-mêmes. Il est recommandé de commencer lorsque les enfants ont 2 ans. Au début, ils auront besoin d’aide et de surveillance, mais avec de la pratique, ils deviendront rapidement bons pour se servir eux-mêmes sans faire de dégâts.

Les repas de style familial vous font peur? Il peut être plus facile de débuter avec les collations, des repas froids ou encore des repas qui se prennent bien avec les mains (pointes de sandwichs, croquettes de poisson/poulet, crudités, morceaux de fruits et cubes de fromage, etc.).

 

Vous n’avez pas de service de garde, mais vous avez de jeunes enfants? Les repas de style familial sont aussi recommandés à la maison!

 

Gabrielle Caron, nutritionniste

Référence : Dev, D. A., Speirs, K. E., McBride, B. A., Donovan, S. M., & Chapman-Novakofski, K. (2014). Head Start and Child care providers’ motivators, barriers and facilitators to practicing family-style meal service, Early Childhood Research Quarterly, 29(4), 649-659

 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Gabrielle CaronGabrielle Caron

Gabrielle Caron, diplômée du baccalauréat en nutrition de l’Université McGill en 2009, a commencé sa carrière sur les unités de soins en milieu hospitalier.

Maman depuis presque 5 ans, Gabrielle a développé une passion pour améliorer la santé et la qualité de vie des familles par l’alimentation. Adepte de l’alimentation autonome du bébé pour ses propres enfants, elle offre des ateliers d’introduction des solides par la diversification alimentaire menée par l’enfant (DME). Elle est l’auteure d’un livre de recettes électronique : Bien nourrir votre enfant dès sa première bouchée. Gabrielle s’intéresse aussi à la néophobie ou la sélectivité alimentaire et croit au concept de la division des responsabilités pour mieux gérer cette sélectivité et aider les enfants à se développer du côté alimentaire.

 




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top