menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


La DME met-elle le poupon à risque d’étouffement?

Le risque d’étouffement est l’inquiétude numéro un des parents et éducateurs lorsque l’on parle de la DME. Est-ce que le bébé qui fait la DME est plus à risque d’étouffement? Selon les récentes études, nous n’avons aucune preuve que la DME augmente le risque d’étouffement. De plus, selon l’étude de Brown en 2017, l’approche traditionnelle a été associée à une plus grande fréquence d’épisodes d’étouffement pour les purées grumeleuses et les amuse-gueules.

 

Plusieurs parents et éducateurs confondent l’étouffement et le réflexe nauséeux. L’étouffement se caractérise par un blocage complet des voies aériennes. Celui-ci n’est pas bruyant, puisque l’air ne peut passer. L’enfant est en détresse et peut devenir bleu. La personne qui offre les soins doit intervenir pour aider l’enfant. Par ailleurs, le réflexe nauséeux est un mécanisme de protection normal où l’enfant va tousser et avoir un haut-le-cœur pour rapporter l’aliment vers l’avant de la langue et finir de le mastiquer ou le cracher. Nous ne devons pas intervenir pour aider l’enfant dans cette situation.

 

Selon l’étude de Taylor en 2017, les enfants de 6 mois sont capables de manipuler des aliments tendres et de les grignoter (mouvement de la mâchoire de haut en bas) pour écraser la nourriture et former un bolus. Donc, les enfants de 6 mois en bonne santé ont les habiletés orales et motrices pour manger des aliments tendres en morceaux.

 

Il faut se rappeler que l’étouffement est un enjeu multifactoriel. Les distractions à table, la posture de l’enfant et les capacités de mastication de ce dernier sont tous des facteurs faisant en sorte qu’un enfant risque de s’étouffer. Certaines pathologies peuvent aussi augmenter les risques d’étouffement.

 

Pathologies mettant le bébé à risque d’étouffement :

  • Fente labiale
  • Trouble neurologique
  • Prématuré
  • Hypotonie générale ou orale et motrice
  • Retard de développement

 

Voici quelques conseils de sécurité et une liste d’aliments à éviter pour diminuer les risques d’étouffement chez le poupon.

 

Conseils de sécurité pour la DME :

  • Le poupon doit toujours être assis bien droit.
  • Assoir le poupon dans une chaise haute à 90° (pas d’inclinaison).
  • Limiter les distractions : télévision, cellulaire, restaurant avec beaucoup de monde, etc.
  • Ne pas mettre de la nourriture directement dans la bouche du bébé.
  • S’assurer que le bébé est prêt pour la DME (vers 6 mois).
  • Offrir des aliments appropriés (forme et texture).

 

Liste de quelques aliments à éviter :

  • Des aliments ronds, petits et durs comme des morceaux de carottes et les pommes crues, des noix/arachides, du maïs soufflé et des morceaux de saucisses
  • Du pain frais
  • Des légumes verts feuillus comme le kale, les épinards et la laitue
  • Du beurre de noix tartiné épais

 

Il est recommandé de vérifier la texture des aliments avant de les offrir à l’enfant. Si vous pouvez écraser l’aliment entre votre pouce et votre index ou entre votre langue et votre palais, la texture est sécuritaire.

 

En conclusion, l’approche DME, que ce soit à la maison ou en service de garde, ne met pas plus le bébé à risque d’étouffement si les intervenants (parents et éducateurs) ont bien été formés pour nourrir l’enfant de façon sécuritaire.

 

Pour plus d’information sur la DME ou pour participer à un atelier, je vous invite à communiquer avec moi via courriel : gabrielle.nutrition@outlook.com.

 

Gabrielle Caron, Nutritionniste

 

Bibliographie :

Brown, A. (2017). No difference in self-reported frequency of choking between infants introduced to solid foods using a baby-led weaning or traditional spoonfeeding approach, Journal of Human Nutrition and Dietetics, DOI:10.1111/jhn.12528

 

Chapin, M. M., et al. (2013). Nonfatal Choking on Food Among Children 14 Years or Younger in the United States, 2001–2009. Pediatrics 132(2): 275-281

  

Taylor, R. W., et al. (2017). Effect of a Baby-Led Approach to Complementary Feeding on Infant Growth and Overweight A Randomized Clinical Trial. JamaPediatrics 171(9): 838-846


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Gabrielle CaronGabrielle Caron

Gabrielle Caron, diplômée du baccalauréat en nutrition de l’Université McGill en 2009, a commencé sa carrière sur les unités de soins en milieu hospitalier.

Maman depuis presque 5 ans, Gabrielle a développé une passion pour améliorer la santé et la qualité de vie des familles par l’alimentation. Adepte de l’alimentation autonome du bébé pour ses propres enfants, elle offre des ateliers d’introduction des solides par la diversification alimentaire menée par l’enfant (DME). Elle est l’auteure d’un livre de recettes électronique : Bien nourrir votre enfant dès sa première bouchée. Gabrielle s’intéresse aussi à la néophobie ou la sélectivité alimentaire et croit au concept de la division des responsabilités pour mieux gérer cette sélectivité et aider les enfants à se développer du côté alimentaire.

 




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top