menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le yoga et les enfants hyperactifs : 5 trucs pour améliorer les séances

Le yoga est bénéfique pour tous les enfants. Peu importe leur niveau d’énergie, d’attention ou d’anxiété, les enfants pourront ressentir l’un ou l’autre des bienfaits reliés au yoga. Ces derniers sont nombreux. Que ce soit pour augmenter l’énergie ou aider à calmer les enfants, pour les aider à prendre conscience de leur corps ou à maitriser leurs émotions, chaque séance de yoga dans son entièreté saura les aider.

 

Avec certains enfants, les séances de yoga se passent généralement bien; ils sont attentifs et réceptifs et ils réussissent à s’autoréguler. Le yoga capte donc leur attention. Pour d’autres enfants, les séances peuvent devenir une vraie séance de « discipline ». Bien que l’on puisse, à première vue, croire que le yoga n’est pas fait pour eux, la réalité est toute autre. Plus un enfant présente des résistances pendant les séances de yoga, plus il pourra tirer profit des effets positifs à plus grande échelle.

 

Les enfants actifs, voire hyperactifs, font partie de la dernière catégorie d’enfants. Ces derniers peuvent être complètement désintéressés par le yoga. Vous pourriez même avoir l’impression d’intervenir à maintes reprises sur leurs comportements « débordants » et parfois excessifs. Ces enfants, je les ai côtoyés pendant plusieurs séances. Dans chaque groupe, je rencontrais ce petit « défi ». Chaque fois, je pouvais observer, après une session de 6 ou 8 cours, à quel point le yoga avait pu rendre les enfants attentifs, calmes. De plus, ils étaient en mesure de canaliser leur attention plus facilement. Vous vivez peut-être cette situation vous aussi. Voici donc quelques trucs à appliquer :

 

Cibler le bon moment

 

Avec les enfants très actifs qui semblent éprouver de la difficulté à se calmer, il peut être judicieux d’observer leur quotidien afin de cibler le moment idéal pour une séance de yoga. Lorsque vous sentez un débordement d’énergie ou d’émotions, ou avant un moment où l’attention est sollicitée, prévoyez 10 à 15 minutes pour une séance de yoga ou du moins, une période de respiration ou de méditation. Ce temps d’arrêt sera efficace afin de favoriser le calme, par exemple au moment du repas ou encore pour favoriser l’endormissement à l’heure de la sieste. Vous aurez donc moins de discipline à faire lors de ces moments.

 

Bien préparer le corps des enfants dans la première phase

 

La première phase sera doublement importante. Cette phase est primordiale afin de permettre aux enfants d’être disposés aux bienfaits de la séance. Pour ce faire, tâtez le pouls, l’énergie du moment. Au besoin, allongez la période de préparation. Au lieu de 2-3 minutes, optez plutôt pour 5-6 minutes. En fait, poursuivez jusqu’à ce que vous sentiez les enfants prêts et disposés à aller de l’avant.

 

Varier la courbe d’intensité pour permettre de libérer le surplus d’énergie

Lorsque vous préparez votre séance, optez pour une courbe d’énergie intense pendant la phase active pour ensuite laisser redescendre le tout afin de préparer les enfants au calme vers la fin de cette période et lors de la période de relaxation. Optez pour des postures où la dépense énergétique sera grande, ajoutez des mouvements d’extension ou de torsion pour varier les postures au besoin. Faites grimper la dépense d’énergie afin de revenir au calme. Si le surplus d’énergie est disparu, les enfants seront disposés à se calmer.

 

Langage axé sur la prise de conscience du corps

 

Pendant toute la séance, optez pour un langage qui favorisera la prise de conscience du corps. Faites appel à des phrases telles que : « Ferme les yeux et pense à tes pieds, que se passe-t-il sous tes pieds?», « Que se passe-t-il dans ton ventre? » ou « Comment te sens-tu? » Ces phrases permettront aux enfants de se centrer sur leur corps et de ressentir les bienfaits. La prise de conscience du corps est importante pour les enfants qui ont toujours la bougeotte.

 

Favoriser une période de relaxation plus longue et récupératrice

 

Toutes les phases sont importantes, mais la dernière l’est davantage si on souhaite récupérer et ressentir les bienfaits. Une période de relaxation plus longue afin de canaliser l’énergie sera tout indiquée pour les enfants moteurs, ceux qui bougent davantage. Il n’y a pas de temps limite ou de temps recommandé. Soyez alerte et sensible à l’énergie du groupe. Guidez les enfants dans la relaxation et ajoutez de la musique et une méditation.

 

Bonne séance de yoga!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top