menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Créer des liens avec des adultes et des enfants plus vieux

Au début de leur vie, les poupons ont la chance d’entrer en lien avec leur papa et leur maman. Par la suite, suivent tous ceux de leur entourage : grands-parents, frères, sœurs, cousins, voisins, amis de la famille, etc.


L’expérience clé « Créer des liens avec d’autres adultes et enfants plus vieux » sera donc tout indiquée pour aider les poupons et les trottineurs à entrer en contact avec de nouvelles personnes autres que papa, maman et leur éducatrice.

 

Sont-ils prêts à entrer en contact avec d’autres personnes?
Avant d’entreprendre cette expérience clé, il faut absolument que l’intégration de la vie à la pouponnière (ou dans leur groupe de trottineurs) soit complétée et que le lien entre les enfants et l’éducatrice soit bien solide. Il ne sert à rien de proposer des contacts avec d’autres adultes aux poupons ou aux trottineurs si ce point n’est pas complété.

 

Entrer dans une pouponnière
Personnellement, je ne pense pas qu’il faut interdire toute entrée dans une pouponnière aux autres adultes présents dans le service de garde. Toutefois, je pense qu’il y a une façon de le faire. Si une collègue entre en coup de vent dans le local et qu’elle parle fort pour vous demander de lui prêter un jeu de la pouponnière, je crois que cela peut être négatif pour les poupons et trottineurs. Par contre, si elle entre et dit bonjour aux enfants présents sans les déranger dans leurs jeux, cela sera plus respectueux. La pouponnière n‘est pas un moulin duquel l'on entre et sort tout le temps, mais ce n’est pas non plus un espace en vase clos.

 

La peur des étrangers
Les poupons et trottineurs qui découvrent le monde qui les entoure peuvent ressentir de la peur face aux étrangers. Certains montreront une belle assurance et chercheront ce contact. Bien entendu, c’est une question de tempérament, mais aussi de développement. À l’âge de 6 mois, les bébés distinguent bien leur maman et les étrangers. Vers l’âge de 10 mois, la permanence de l’objet est présente et les enfants savent que leur maman n’est pas un prolongement d’eux. La peur des étrangers peut être présente.

Respecter chaque enfant
Sachant que les poupons et trottineurs réagissent tous différemment, il faut respecter leurs sentiments. Dans mon local des 18 mois, une petite fille avait très peur du cuisinier qui, pendant une semaine, a remplacé notre cuisinier régulier. Quand il entrait dans le local, elle tremblait. On reformulait sa peur, on demeurait près d’elle, on présentait le cuisinier à distance sans insister, on acceptait qu’elle se tienne à l’écart et on demandait au cuisinier de repartir. Les peurs, avec le temps, finissent par diminuer.

 

La curiosité des 18-36 mois
Avez-vous remarqué que le groupe des trottineurs (18-36 mois) se montre curieux face à la vie en dehors du local? C’est bien évident, après avoir été centrés sur eux-mêmes dans le but de bien se connaitre, les trottineurs se transforment en explorateurs. Ils cherchent à découvrir le monde qui les entoure un peu plus. Devant la grande porte ouverte, ils veulent entrer dans la caserne de pompiers pour voir ce qui se passe à l’intérieur par exemple. Profiter de ces beaux moments et les intégrer dans vos programmations afin de valoriser les relations sociales.

Les enfants plus âgés
C’est bien connu, les bébés aiment le contact avec les enfants plus vieux. Les grands, eux, aiment bien rendre visite aux poupons et trottineurs. Créer des moments privilégiés qui mettent l’accent sur les rencontres entre les enfants plus vieux et les poupons-trottineurs.

 

Offrir le bon exemple 

Ne pas oublier que les poupons et trottineurs apprennent par imitation. Par exemple, si pendant vos balades en pouponbus, vous ne dites jamais « bonjour » et ne souriez pas aux personnes que vous rencontrez, les poupons feront de même. Par contre, si vous prenez le temps de saluer la voisine qui vous sourit à toutes les fois que vous la croisez, les poupons et trottineurs apprendront à entrer en contact avec les étrangers plus facilement.

 

Les activités

Pour développer les relations sociales en amenant les enfants à explorer l’expérience clé « Créer des liens avec des adultes et des enfants plus vieux », proposer aux poupons et trottineurs des activités qui s’y rattachent.

 

Activités touchant l’expérience clé : Créer des liens avec des adultes et des enfants plus vieux

 

Au travers le jeu, entrer en contact avec les personnes que les enfants connaissent moins ou peu.

 

Dans le service de garde

 

La cuisinière

Si vous êtes en CPE, les poupons et trottineurs connaissent-ils bien la cuisinière?

  • Sortir le bac de cuisine et y ajouter une photo de la cuisinière. Laisser les enfants jouer. Nommer la cuisinière par son nom en regardant la photo.
  • Quand elle vient porter le plateau de nourriture, mettre l’accent sur son entrée. Par exemple, vous pouvez dire : « Ah! c’est Mélanie qui vient nous donner le plateau… merci Mélanie! »
  • Faire un petit collage collectif de fruits et légumes découpés dans les circulaires. Tous ensemble, l’offrir à la cuisinière!

La directrice 

Elle fait moins partie intégrante de la vie des enfants, mais les poupons et trottineurs la croiseront à tous les jours. La connaissent-ils?

  • Coller une photo de la directrice directement sur la porte de son bureau. Quand vous passez à coté de sa porte, montrer la photo aux enfants en disant son nom. Si elle n’est pas occupée, la saluer.
  • Au moins une fois, l’inviter à venir prendre une marche avec vous et les enfants à l’extérieur. Cela vous permettra de présenter la directrice aux enfants autrement que dans son bureau.

Les éducatrices et les autres enfants plus vieux 

  • Faire une journée portes ouvertes avec le local voisin. Ouvrir les deux portes et laisser les poupons, les trottineurs et les enfants plus vieux visiter le local d’en face. Les enfants moins surs d'eux préfèreront demeurer dans leur local. Cette activité permet de créer des liens avec les éducatrices et les enfants d’autres groupes. Si vous avez des accompagnateurs qui peuvent venir aider, étendre les portes ouvertes à tout le service de garde.
  • Piquenique collectif. Vous êtes un service de garde en milieu familial? Organiser une rencontre au parc ou dans un endroit sécuritaire et gazonné avec un autre service de garde. Faire un piquenique ensemble.
  • Glissade collective. L’hiver, trouver une petite colline et glisser avec un autre groupe.
  • Balade rencontre. Identifier d’autres groupes provenant d’autres services de garde et faire une balade ensemble dans votre quartier.
  • Bac d’exploration collective. Chaque éducatrice conçoit un bac de manipulation sécuritaire pour tous les âges pour lequel elle sera responsable de la surveillance. Trouver un endroit assez grand pour pouvoir installer tout le monde. Les enfants de tous les âges explorent les bacs à leur guise (activité parfaite à faire dehors en été).
  • Les grands à la tâche. Impliquer les grands de 4-5 ans dans la vie des tout-petits en leur proposant de fabriquer du matériel d’activité pour les poupons et trottineurs. Par exemple, ils peuvent confectionner des bouteilles sonores en remplissant des bouteilles à moitié de riz, de pois, de plumes, etc. Inviter les grands à aller présenter leur projet aux poupons par la suite. Une belle idée à répéter tout au long de l’année!
  • Inviter un grand frère/une grande sœur chez les petits. Pour l’anniversaire d’un enfant ou pour le plaisir, inviter un grand frère ou une grande sœur du service de garde à venir vous visiter. Fabriquer une belle carte d’invitation.
  • Activité privilégiée. Pour valoriser les liens entre un enfant et un tout-petit (observer les attirances), concevoir une activité à faire à deux dans un coin intime, regarder un nouveau livre ensemble ou un bac de manipulation par exemple. Alterner entre les enfants au fil des jours.
  • La chasse au trésor. Dans le service de garde, photographier chaque personne (cuisinier, directrice, groupes d’enfants avec leur éducatrice). Présenter les photos aux trottineurs sous forme d’imagier. Un peu plus tard, choisir une photo et inviter les enfants à se diriger vers la personne en question. Lui offrir un jouet ou un message écrit.

Contact avec la famille à l’extérieur du service de garde
On parle ici des personnes significatives telles que les grands-parents, les enfants d’âge scolaire, les cousins et les amis.

  • Grands-parents. Les grands-parents ont souvent une grande implication dans la vie des poupons et trottineurs. Les inviter à vous rendre visite au service de garde à quelques reprises. Ils peuvent venir manger la collation avec vous, vous accompagner lors d’une petite balade dans le quartier, etc.
  • Grands frères et grandes sœurs. Il est plus difficile d’avoir un contact avec eux, car ils sont à l’école. Les inviter, si possible, à venir faire une petite activité collective avec les plus petits pendant les vacances d’été. Parler d'eux aux poupons et trottineurs, ajouter des photos d’eux dans votre local ou faire un petit montage vidéo en demandant aux parents de filmer leurs grands enfants. Les tout-petits aimeront visionner le tout!
  • Communiquer par la poste. Demander aux parents l’adresse d’une personne significative pour chaque enfant. Inviter les enfants à faire un beau dessin pour ces personnes et poster le tout ensemble.
  • La vedette de la semaine. Si vous vous sentez à l’aise, demander aux parents de vous donner le nom d’une personne significative pour chaque poupon et trottineur, c’est-à-dire une personne très connue de chacun (une tante, une voisine, un grand-parent). Une personne à la fois et de façon hebdomadaire, les inviter à venir vous rendre visite.
  • Album de famille. Donner à chaque parent un petit album de photos et leur demander de le remplir de photos de famille. Laisser les poupons et trottineurs explorer leur album.

Dans le quartier 
Le contact avec les gens dans le quartier est moins intime, mais tout aussi important pour favoriser les relations sociales. Apprendre à saluer un étranger et dire merci à un marchand commence par l’imitation d’un adulte.

  • Montrer le bon exemple en souriant et en disant bonjour à ceux qui vous sourient lors de vos balades!
  • Faire découvrir le quartier aux poupons, mais surtout aux trottineurs qui semblent curieux. Passer, par exemple, devant la caserne des pompiers et le poste de police. Les montrer aux enfants en leur disant que ce sont les pompiers, les policiers. Ajouter un livre au sujet des pompiers et/ou des policiers dans votre local ou, encore mieux, en faire un thème. Lors de votre prochaine visite, demander à un policier ou à un pompier de venir saluer vos trottineurs à l’extérieur.
  • Les marchands. Si vous avez accès à un marchand extérieur, en profiter.
    Marchand de fruits : Acheter un fruit pour la collation.
    Chez le fleuriste : Acheter une fleur avec les enfants pour enjoliver votre local. Demander au fleuriste de vous garder les pétales tombés et laisser les poupons et trottineurs les explorer.

Mur des célébrités. Tout au long des rencontres, confectionner une grande affiche sur laquelle vous collerez une photo de chacune des personnes rencontrées : le fleuriste, les grands-parents, la directrice, etc. L’affiche servira de rappel des belles rencontres que vous avez faites. La placer à la vue des enfants.

 

Les personnages imaginaires. Pour nous, ils n’existent pas, mais pour les poupons et trottineurs, le père Noël et le petit lapin de Pâques existent vraiment!

  • Donner aux trottineurs l’impression d’entrer en contact avec leurs personnages préférés. S’ils s’intéressent à Caillou, en faire un petit thème. Préparer de beaux dessins et les déposer dans la boite aux lettres pour les envoyer à Caillou. Il répondra rapidement en envoyant une lettre et un autocollant à chaque enfant du groupe.

Chantal Millette
Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Chantal MiletteChantal Milette

Chantal est une éducatrice passionnée. Pendant 6 ans elle a travaillé en garderie auprès des poupons; « Un coup de foudre » qu’elle se plaît à dire. Elle vous propose des activités adaptées et choisies spécialement pour ce groupe d’âge. Chantal possède aussi son propre site internet, la boîte des bébés; un site dédié aux intervenantes en petite enfance.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top