menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Langage des signes : l’histoire inspirante de Jakob

Au cours des trois dernières décennies, de nombreux experts en développement de la petite enfance se sont penchés sur l’emploi du langage des signes pour bébés pour aider les enfants ayant des besoins particuliers ou des retards d’apprentissage.

 

L’histoire inspirante de Jakob

Jakob, 15 ans à sa graduation

en juin 2016

Aujourd’hui, en collaboration avec educatout, Signé Bébé a le plaisir de vous présenter un article exclusif sur Jakob qui a été heureux de nous raconter quelques signes du langage des signes qu’il a utilisé dès l’âge de 4 ans… et dont il se sert parfois encore aujourd’hui.

 

Karine Martin, conjointe du père de Jakob et mère de coeur de cet enfant, vous présente son fils Jakob :                                                                          

« Jakob est un adolescent de 16 ans ayant un diagnostic de déficience intellectuelle légère (DIL) avec un trouble sévère de langage (dyslexie, dysphasie, dyspraxie). Il a reçu son diagnostic de DIL vers l’âge de 4 ans alors que son diagnostic de trouble du langage a été évolutif jusqu’à l’âge d’environ 12 ans. 

 

Jakob fréquente une école spécialisée depuis l’âge de 4 ans. Il pourra y étudier jusqu’à l’âge de 21 ans. Nous avons donc la chance d’être accompagnés depuis de nombreuses années par le Centre François Michelle, une école merveilleuse. Leur slogan est « On apprend la vie. »

 

Étant donné la situation langagière de Jakob, certains signes du langage des signes sont venus le soutenir dans son apprentissage. Ces signes lui ont été appris par les différentes orthophonistes qui l’ont accompagné dans son parcours. Des signes pour dire des mots simples : manger, encore, boire, fini, sur, dans, à côté, merci, dodo, voir, écouter, calmer, etc.

 

Souvent Jakob avait l'impression que lorsqu'il nous parlait on ne le comprenait pas. Avec seulement quelques signes, le langage des signes a pu réduire ses frustrations de 50 % et lui apporter un grand soulagement. Aujourd’hui, il se débrouille bien sans les signes, mais je dirais qu’il avait le réflexe de les utiliser jusqu’à l’âge de 13-14 ans. Rarement, quand il est en colère, il a encore tendance à les utiliser. »

 

Lors de l’entrevue, Jakob nous a raconté que le langage des signes a été pour lui aussi amusant qu’un jeu depuis sa tendre enfance. Il a appris à utiliser les signes avec ses orthophonistes au fil de son parcours. Il y avait une règle d’or : tout le monde devait s’y mettre! Les signes devaient donc être utilisés par les professeurs, les intervenants, les parents et les élèves. Avec cette approche, Jakob a établi des relations de qualité avec son entourage, tant à la maison, avec ses amis et à l’école. Au cours des années, avec le LSB, il a développé une intelligence émotionnelle qui lui a permis de s’exprimer plus aisément et de créer des ponts avec son environnement.

 

Cela lui a permis de mieux communiquer avec ses camarades de classe, mais aussi avec les professeurs à l’école. À la maison, sa communication avec ses parents pour les devoirs et ses besoins essentiels a elle aussi été facilitée. Le langage des signes lui a donné des outils pour exprimer ses pensées et ses sentiments de façon simple et ludique, mais aussi pour apprendre et comprendre ce qu’il avait à assimiler.

 

Karine, sa maman de coeur, se rappelle : « Par exemple, quand tu faisais des erreurs, on utilisait les signes pour t’aider à te faire comprendre. »  On est content quand on est compris et on a de la joie dans le cœur! Cela rehausse l’estime de soi et la confiance en soi, permet de tisser des liens chaleureux et construit graduellement les sentiments bienfaisants de confiance et d’attachement.

 

Jakob a souligné que s’il n’avait pas eu les signes dans sa vie, tout aurait été plus difficile. Il aurait eu beaucoup de difficulté à communiquer. Il lui arrive encore de se servir des signes, par exemple pour mieux exprimer ses émotions lorsqu’il est en colère. Une image vaut mille mots et un signe exprime la pensée de manière rapide, claire et concise. « Ça dit tout! » confirme-t-il.  Aujourd’hui, lorsqu’il a besoin de quoi que ce soit, il arrive à s’exprimer bien plus aisément. Le langage des signes est pour lui un cadeau inestimable. « J’ai l’impression qu’on peut parler de n’importe quoi avec toi! » lui ai-je dit. Avec sa belle humilité, il m’a dit un merci bien touchant. 

 

Aujourd’hui, Jakob est un grand adolescent qui joue au soccer et au baseball et qui aime la natation. Il aime l’école, particulièrement les mathématiques. En plus du français et du langage des signes, Jakob souhaite se familiariser avec l'anglais car il aime bien voyager. Il apprécie tous les styles de musique et aime même parfois danser sur les rythmes et les airs qui l’inspirent. Il adore voyager. Sa destination préférée est New York pour la tournée en autobus, les taxis jaunes, l’Empire State Building, le zoo… Son animal préféré est le porc-épic, car c’est un animal qui sort de l’ordinaire qu’il trouve très rigolo. Sa couleur préférée est le noir alors que son fruit préféré est la banane. Pour les légumes, la trempette remporte la première place avec un mélange de champignons, carottes, concombres et piments. Il prépare lui-même la sauce en suivant une recette maison à base de ketchup et de mayonnaise. Ses repas favoris sont le pâté chinois et la lasagne gratinée. Jujube, un gentil bouvier bernois, est son animal de compagnie.

 

Jakob est l’image même du bonheur! Pour accompagner cet article, il a choisi une photo de lui à son bal de fin d'études en juin 2016. Il considère que cette photo le représente fort bien. Selon sa mère de coeur, Karine, Jakob est toujours aussi de bonne humeur que sur cette photo.

 

Une histoire inspirante comme celle de Jakob donne espoir à de nombreux parents, intervenants et chercheurs en développement de la petite enfance. L’utilisation du langage des signes pour bébés et bambins entendants offre de nombreux et remarquables bienfaits pour les enfants à besoins particuliers.

 

Marie Danielle Boucher, M.A., FQM

Cofondatrice, Formation, R&D, médias et réseaux sociaux

Signé Bébé  

www.signebebe.com

-----------------------------------------------

1 Quelques références :

  • Joseph Garcia, www.Sign2Me.com
  • Linda Acredolo et Suzan Goodwin, baysigns.com
  • Marilyn Daniels, Dancing with words: Signing for Hearing Children’s Literacy,

https://www.goodreads.com/book/show/943272.Dancing_with_Words


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top