menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Hyposensoriel : la recherche de stimulus sensoriels

En travaillant à la pouponnière, j’ai toujours su qu’il était important de laisser les poupons explorer l’environnement avec leurs sens. Pendant ses deux premières années de vie, avant de savoir que ma fille Mélina était autiste, je proposais déjà beaucoup d’activités sensorielles à mes filles.

 

En grandissant, Mélina a cependant démontré de drôles de comportements; elle cherchait excessivement à entrer en contact avec son sens du toucher.

 

Une maman m’avait informée que son enfant était hypersensoriel et éprouvait de la difficulté avec le toucher et les textures. De mon côté, j’apprenais avec l’ergothérapeute que ma fille était hyposensorielle; elle était à la recherche de textures, de contacts, de pressions sur son corps.

 

Que veut dire le mot « hyposensoriel »?

Maintenant, je mets mes lunettes de maman d’une fille autiste et d’éducatrice pour vous expliquer dans mes mots ce que veut dire le terme « hyposensoriel ».

 

Quand nous entrons en contact avec des stimulus sensoriels, notre corps les capte et les interprète en transférant les informations au cerveau. C’est ainsi que nous savons, par exemple, si ce que nous touchons est doux ou piquant. Si les informations ne se rendent pas bien au cerveau, le corps interprète mal ce qu’il ressent. Parfois, le corps ressent trop les stimulus et parfois, comme c’est le cas pour Mélina, ce mécanisme ne fonctionne pas suffisamment.

 

D’ailleurs, je pense que Mélina est devenue une exploratrice du toucher pour permettre à son corps de bien comprendre ce qui l’entoure.

 

Hyposensoriel-1

 

Mélina, avril 2006, 2 ans


Voici quelques exemples :

  • Mélina pouvait passer des heures dans le bain ou dans la piscine. Elle aimait s’immerger complètement dans l’eau et ce, même à l’âge de 2 ans. Cela me faisait bien peur, mais j’ai par la suite appris que cela lui faisait un bien fou. Elle cherchait donc le contact et la pression complète de l’eau sur son corps.
  • Pendant longtemps, elle s’est déplacée avec deux roches qu’elle pressait bien fort dans sa main.
  • Lorsqu’elle mangeait, elle attendait longuement avant d’avaler la nourriture pour ressentir les stimulus dans sa bouche.
  • Elle aimait s’endormir collée sur nous. Elle glissait ses pieds et ses mains sous notre corps. Elle cherchait donc un sentiment de pesanteur sur son corps.
  • Mélina avait de la difficulté à ressentir la douleur. Elle est déjà rentrée de la cour avec deux grosses égratignures sur les avant-bras et je n’ai jamais su ce qui était arrivé.
  • Elle a toujours aimé les textures, le sable, la terre, l’eau… Même à 12 ans, elle adore encore plonger ses mains dans des bacs sensoriels, l’eau et le sable.

Hyposensoriel-2

 

Mélina, avril 2007

 

Ici, je parle dans le passé, car la majorité des problèmes reliés au fait qu’elle est hyposensorielle sont maintenant disparus. Je pense que Mélina a été assez en contact avec son monde sensoriel pour permettre à son corps de bien interpréter le sens du toucher.

 

Les émotions fortes

Avec ça, il y a aussi eu son grand besoin de ressentir son corps à travers des sensations fortes.

  • À deux ans, elle se tenait debout sur le rebord d’une chaise pour sentir son corps ballant.
  • Elle aimait placer la moitié de son corps au-dessus de la rampe de l’escalier. Elle restait là, à observer le vide… Ainsi, elle cherchait à stimuler son corps à la recherche de sensations.
  • Mélina a toujours adoré se sentir en mouvement. Encore aujourd’hui, elle doit absolument courir de long en large dans une pièce. Elle court aussi pour sauter sur son lit tous les jours.
  • Dès l’âge de deux ans, elle aimait se balancer très fort.
  • Elle adorait les jeux de bataille avec son papa et les jeux où son papa la lançait à bout de bras dans la piscine.
  • Cet été, à l’âge de 11 ans, on a découvert que Mélina adore les gros manèges et les grosses vagues qui la projettent vers l’arrière à la plage.

Bref, je pense que Mélina a toujours été à la recherche de sensations fortes pour bien ressentir les stimulus sensoriels qui lui permettent d’entrer en contact avec son corps.

 

À la recherche de solutions

Des objets dans ses mains

Que faire quand un enfant se promène avec deux roches dans les mains et ce, pendant une bonne partie de la journée? J’ai appris à accepter le besoin qu’avait ma fille de sentir de petits objets durs entre ses mains. Les mamans des enfants autistes qui sont passées par là me disaient de la laisser faire, que ce comportement partirait tout seul. En fait, c’est ce qui est arrivé. Mélina a su répondre à son besoin qui s’est peu à peu dissipé. Il est tout de même possible d’offrir des massages dans les mains avec de petites pressions pour stimuler les sensations de l’enfant.

 

Hyposensoriel-3

 

Son grand besoin de ressentir son corps à travers les stimulus
J’ai proposé toutes sortes de bacs sensoriels à Mélina, du bac de Jell-O au bac de légumineuses. Elle a aussi beaucoup joué dans le bain. De plus, nous avons installé une balançoire et une chaise suspendue dans sa chambre. Maintenant, elle adore les tours de véhicule tout-terrain ainsi que les tours de bateau et ce, pour la vitesse et pour sentir le vent sur son corps.

 

Des trucs chez l’ergothérapeute
Nous avons bénéficié d’un suivi chez une ergothérapeute. Elle plaçait Mélina dans un bac de pois. Elle prenait une poignée de pois et la massait, mais Mélina n’aimait pas ça. Je suis persuadée que jouer est magique et qu’un enfant n’apprend pas quand ce n’est pas amusant. Elle n’aimait pas non plus la brosse qu’elle lui passait sur le corps. Par contre, elle aimait le jeu du ballon d’exercice, les massages profonds et l’exploration de la mousse à raser. J’ai donc adopté ces nouvelles idées à la maison.

 

Hyposensoriel-4

 

Les sensations fortes
Les jeux de bataille ont été mis de l’avant avec son papa durant la petite enfance. Se faire rouler vers l’avant et vers l’arrière alors qu’elle était couchée sur un ballon d’exercice a été une belle façon de répondre à son besoin de ressentir le vide. Par ailleurs, des jeux pour grimper et se balancer très haut au parc sont de bonnes idées pour les enfants hyposensoriels.

 

Hyposensoriel-5

 

La couverture lourde
Mon père a acheté une couverture lourde pour Mélina quand elle a eu 3 ans. Cet outil est dispendieux, mais il permet à l’enfant de s’endormir plus facilement et de répondre au besoin de lourdeur sur son corps. Dans la couverture, il y a de petites pochettes contenant de petits sacs de sable. Bien que cela aide bien des enfants, Mélina n’aimait pas trop sa couverture lourde. Une grosse couverture de type courtepointe peut représenter une belle alternative. Les courtepointes sont souvent plus pesantes qu’une couverture traditionnelle.

 

Besoin de pesanteur sur son corps
Mélina explore l’eau pour répondre à son besoin d’être enveloppée. Elle aime le massage avec des pressions fortes, quoique ce besoin est maintenant moins présent.

 

Toutou lourd
Mélina a apprécié le fait de pouvoir manipuler un toutou lourd. Certains enfants aimeront ressentir ce genre de toutou sur leur corps. Il peut les aider à dormir plus facilement, car il répond au besoin de pesanteur et calme beaucoup les enfants. On peut acheter un toutou lourd dans les magasins spécialisés, mais ils sont eux aussi assez dispendieux. Vous pouvez confectionner votre propre toutou lourd en ouvrant une peluche et en plaçant un sac de sable à l’intérieur avant de recoudre le tout (supervision nécessaire lors de la manipulation).

 

Chantal Millette
Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Chantal MiletteChantal Milette

Chantal est une éducatrice passionnée. Pendant 6 ans elle a travaillé en garderie auprès des poupons; « Un coup de foudre » qu’elle se plaît à dire. Elle vous propose des activités adaptées et choisies spécialement pour ce groupe d’âge. Chantal possède aussi son propre site internet, la boîte des bébés; un site dédié aux intervenantes en pouponnière.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top