menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Tout ce qui bouge n’est pas hyperactif

Vous avez bien lu, tout ce qui bouge n’est pas hyperactif. Ces temps-ci, sans indiquer personne du doigt, j’entends souvent parler d’enfants hyperactifs. Un enfant qui bouge beaucoup obtient souvent l’étiquette « enfant hyperactif ». Aussitôt, on imagine un éventuel diagnostic et un futur besoin de prise de médication à l’école. Il faut faire attention de ne pas mettre tous les enfants dans la même catégorie. Oui, il se peut qu’un enfant qui bouge beaucoup et qui a une attention limitée reçoive un jour un diagnostic de TDAH. Cependant, ces diagnostics arrivent généralement à l’âge scolaire; très peu d’enfants en bas âge recevront un diagnostic de TDAH.

 

Pourtant, dans le langage populaire, on entend souvent parler d’enfants hyperactifs dès que les tout-petits démontrent un niveau d’activité plus élevé que les autres. Certains enfants ont un besoin plus grand de bouger, comme c’est le cas chez certains adultes. Ils auront besoin d’un peu plus de sport et leurs activités préférées consisteront à lancer le ballon, courir, aller au parc et se promener. Savez-vous quoi? C’est bien correct ainsi… Certains vont préférer les activités sédentaires, d’autres vont préférer bouger. Ici, on devrait alors parler d’enfants « actifs » et non d’enfants « hyperactifs ». Vous avez peut-être l’impression que l’on joue avec les mots, que ces deux termes signifient la même chose. Toutefois, pour un parent, cette simple distinction peut avoir un impact plus important que vous le croyez. Cela peut complètement changer la vision qu’il a de votre opinion par rapport à son enfant.

 

Une chose est certaine : si vous avez dans votre groupe des enfants actifs, vous devez répondre à leur besoin de bouger. Vous devez leur offrir plusieurs moments pour bouger et dépenser leur surplus d’énergie. Vous devez leur offrir des activités à l’extérieur et inclure dans les déplacements des mouvements associés à diverses démarches pour les faire bouger davantage. Il y a une chose à retenir : faites-les bouger! Un enfant qui a vidé son réservoir d’énergie sera disponible pour répondre à vos demandes, participer à vos routines et faire divers apprentissages.

 

Si vous observez un niveau d’activité plus élevé chez un enfant qui commencera à fréquenter l’école dans les prochains mois, il peut être important d’en discuter avec les parents. Sans porter de jugement et sans diagnostiquer précocement l’enfant, faites-leur part de vos observations de façon très objective. Ces informations pourraient être transmises à l’enseignante si les parents le souhaitent. Sans vouloir apposer d’étiquette, ce type d’information pourrait être bénéfique pour l’enfant et favoriser une entrée scolaire réussie. Si des interventions futures sont nécessaires, l’école pourra, avec ses diverses ressources, guider et outiller les parents et leur enfant.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée

 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top