menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Réussir à faire un jeu de grand groupe avec un enfant autiste

 Étant maman d’une jeune fille autiste, je me suis rapidement demandé la question suivante :  ma fille arrivera-t-elle à participer à un jeu de groupe? Je vous le confirme, Mélina, ma fille, arrive à jouer en grand groupe. Cependant, cela n’a pas toujours été le cas; j’ai dû apprendre à respecter son rythme de développement socioaffectif.

 

Toute petite, Mélina montrait peu d’intérêt pour jouer avec les autres. Elle aimait bien jouer en parallèle avec sa sœur et les jeux en duo, par exemple les jeux de chatouilles ou un petit jeu de cachette avec aide.

 

Une intervenante à la maison

À 4 ans, j’ai eu recours à une intervenante qui venait jouer avec Mélina à la maison quelques fois par semaine. Elle utilisait la technique de l’intervention comportementale intensive. Je dois dire que Mélina ne répondait pas bien à cette méthode qui était beaucoup trop rigide pour elle, mais je sais que certains enfants en ressortent grandis.

 

Un service de garde
C’est aussi à quatre ans que j’ai inscrit Mélina à un service de garde en milieu familial. Je l’accompagnais à temps partiel dans ce service de garde. Il faut dire que j’avais une grande confiance en l’éducatrice que j’aime beaucoup. Au service de garde, Mélina démontrait peu d’intérêt pour les autres enfants, mais nous nous amusions bien. Il arrivait cependant que Mélina ne veuille pas y aller. Parfois, nous repartions plus tôt que prévu.

 

L’intervenante au service de garde
Après avoir discuté de la situation avec l’intervenante, elle m’a suggéré d’intervenir au service de garde pour aider Mélina à jouer avec les autres. J’avais donc prévu une chanson, À la ferme de Maturin, avec des photos d’animaux. Au service de garde, l’éducatrice et moi nous sommes assises avec les enfants, en rond. Mélina était elle aussi assise avec le groupe. J’ai distribué les photos et nous avons chanté la chanson à plusieurs reprises, chaque fois en remplaçant le nom « Maturin » par le nom d’un enfant. À leur tour, les enfants montraient la photo de leur animal.

 

Durant ce temps, Mélina se levait à répétition. L’intervenante la replaçait aussitôt. Elle a dû l’assoir 3 ou 4 fois avant que Mélina tombe en grosse crise. J’ai alors exprimé mon désaccord à son intervenante et elle m’a expliqué que Mélina ne peut faire ce qu’elle veut comme ça…  Imaginez-moi, la maman super fatiguée et dépassée par les évènements. Je suis revenue à la maison avec une Mélina anxieuse et stressée de jouer avec des amis.

 

Avec du recul
À bien y penser, Mélina n’était pas rendue à cette étape; elle n’était pas prête pour les jeux de groupe. Je lui en demandais trop : de rester assis, d’attendre son tour, d’être entourée de plusieurs enfants. En plus, il y avait une chanson qui nécessitait qu’elle se concentre et les autistes ont de la difficulté à se concentrer sur plusieurs stimulus en même temps.

 

Penser qu’un enfant de 4 ans doit absolument jouer en groupe est une erreur. Parfois, le développement n’est pas au rendez-vous. D’autres apprentissages doivent être faits pour y arriver. 

 

Des solutions

Voici les solutions que j’ai trouvées.

 

Étape par étape
Je me suis alors rappelé ma valeur première : respecter le rythme de l’enfant. J’ai aussi pensé que jouer c’est magique et que si le plaisir n’est pas au rendez-vous, l’apprentissage ne le sera pas non plus.

 

Apprendre à jouer seul, à deux et en petit groupe
Avant de jouer au ballon en groupe, un poupon apprendra à le manipuler seul. Un trottineur apprendra à jouer à deux en le roulant vers une autre personne alors qu’un enfant de trois ou quatre ans pourra apprendre à jouer en petit groupe.

 

Avec les autistes, c’est pareil, sauf que parfois l’apprentissage est plus long. Il faut donc retenir ceci : si un enfant autiste semble avoir de la difficulté à jouer en grand groupe, il faut jouer d’abord à deux et par la suite en petit groupe pour finir par jouer en grand groupe! 

 

Parfois, y arriver peut représenter un long processus.

 

Éviter trop de règles et de stimulus
Un enfant autiste qui doit se concentrer sur le jeu, la musique et le mouvement des enfants autour de lui aura de la difficulté à suivre, car il y a trop de stimulus. Choisir des activités de groupe simples.

 

Je peux dire que c’est vraiment cette année que Mélina, maintenant âgée de 12 ans, a vraiment commencé à aimer les jeux de société. À l’occasion, lorsqu’un jeu est trop difficile, elle peut mal réagir. Elle est encore en apprentissage, mais au moins elle a du plaisir!

 

Réussir à faire un jeu de grand groupe avec un enfant autiste

 

 Mélina à gauche, à 9 ans avec sa grande sœur Coralie

 

Chantal Millette
Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Chantal MiletteChantal Milette

Chantal est une éducatrice passionnée. Pendant 6 ans elle a travaillé en garderie auprès des poupons; « Un coup de foudre » qu’elle se plaît à dire. Elle vous propose des activités adaptées et choisies spécialement pour ce groupe d’âge. Chantal possède aussi son propre site internet, la boîte des bébés; un site dédié aux intervenantes en pouponnière.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top