menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Question de proprioception

Bonjour Josiane,

 

J’aime beaucoup lire votre chronique. J’aimerais vous parler de mon petit garçon de 2 ans qui est suivi par un ergothérapeute. Je voulais savoir si c’était possible pour vous de me donner des idées d’activités ou de matériel à prioriser pour un enfant avec une hypersensibilité sensorielle et un problème de proprioception. Je fais le protocole de « brushing ». Je fais aussi des pressions, mais à part ça je voulais savoir si je devais faire autres choses pour l’aider.

 

Merci a l’avance.

 

Julie

 


 

 

Bonjour Julie,

 

Comme votre petit bonhomme est déjà suivi par un ergothérapeute, il serait bien sûr idéal de vous entretenir directement avec ce professionnel afin d’obtenir davantage de suggestions précises quant aux interventions indiquées pour cet enfant. Ceci dit, j’aimerais profiter de votre question pour vous offrir un peu d’information sur le protocole de « brushing » et les problèmes proprioceptifs chez les enfants afin de soutenir éducateurs et parents lorsque cette technique est recommandée. Du même coup, j’aimerais vous permettre de créer vous-même quelques jeux et activités qui vont dans le même sens.

 

Je vous invite d’abord à consulter deux chroniques antérieures dans lesquelles je donne un peu d’information sur les troubles sensoriels soit : Enfant avec des problématiques sensorielles et Hypersensibilité aux bruits.

 

Qu’est-ceque la proprioception?

 

Tels nos cinq sens extérieurs (vision, toucher, audition, gustation, olfaction) qui nous donnent de l’information sur l’environnement extérieur, nous avons aussi deux sens intérieurs qui nous fournissent de l’information sur le corps : le système proprioceptif (responsable de la proprioception) et le système vestibulaire.

 

La proprioception provient de la stimulation des muscles, des ligaments et des articulations. Elle nous donne de l’information sur la position du corps dans l'espace. Le système vestibulaire est situé dans l’oreille interne et fournit de l’information quant à la position de la tête qui permet un ajustement efficace de la posture en fonction de la position du corps. Cette information permet, entre autres, de bouger sans nécessairement avoir à penser à nos mouvements, par exemple, marcher sans regarder ni penser à nos pieds. Certains enfants semblent parfois démontrer des fragilités quant à la conscience du corps et une hypothèse de fragilités de traitement de l’information proprioceptive est alors souvent considérée.

 

Pourquoi stimuler le système proprioceptif?

 

La stimulation proprioceptive intensifie les repères du corps et favorise, entre autres, une meilleure conscience corporelle.

 

Dans un autre ordre d’idées, la stimulation proprioceptive a un effet calmant sur le système nerveux. C’est l’effet de calme et de bienêtre que l’on ressent après une période d’exercices ou un massage. Cet état favorise la disponibilité et la concentration. Il soutient aussi la régulation des comportements et des émotions. Des interactions plus positives et des apprentissages plus efficaces en résultent fréquemment.

 

Considérant ces effets, il arrive aussi aux ergothérapeutes de suggérer des activités proprioceptives avec l’objectif de normaliser  la réactivité du système afin de le rendre moins sensible et plus tolérant à des stimulus considérés agressants, certains bruits ou certaines textures par exemple. 

 

La pratique fréquente d’activités proprioceptives peut ainsi avoir de multiples effets positifs, sans négliger leur caractère ludique qui plait habituellement aux enfants.

 

Comment stimuler le système proprioceptif?

 

Toute forme d’exercice avec des contractions musculaires intenses et des impacts activera le système proprioceptif. Une administration passive, comme un massage avec des pressions profondes, peut aussi devenir une bonne source de stimulus proprioceptifs. Plus les muscles sont gros (muscles des cuisses vs muscles des doigts), plus la stimulation sera grande. Les étirements, par exemple, ne représentent pas une source importante de proprioception.

 

Le « brushing » ou le brossage thérapeutique est une technique parfois recommandée en ergothérapie afin de stimuler la conscience du corps ou diminuer les manifestations d’hypersensibilité. Il y a plusieurs façons d’utiliser la brosse, dont un protocole plus formel (Technique de Proprioception et de Pressions Profondes (TPPP)) qui est une méthode systématique et intensive d’offrir à l’enfant des stimulus proprioceptifs dans ses muscles et ses articulations. La technique a été créée par Madame Patricia Wilbarger, ergothérapeute.

 

L’objectif est l’administration de pressions profondes sur les muscles, mais pas la stimulation de la peau. Le brossage est toujours suivi d’une séquence de compression des articulations.

 

La TPPP doit être utilisée dans le cadre d’une diète sensorielle supervisée par un(e) ergothérapeute. Une diète sensorielle est un horaire personnalisé d’activités de stimulation sélectionnées pour  combler les besoins sensoriels spécifiques de l’enfant pour qui ce « menu » a été créé. Il est fortement déconseillé d’appliquer le « brushing » à un enfant sans que cela ait été recommandé par un(e) ergothérapeute.

 

Des idées de jeux proprioceptifs

 

Toutes les activités impliquant des sauts sur une surface dure.

 

Bataille d’oreillers, se faire écraser entre des coussins (jamais la tête), gros câlins.

 

Lutte amicale (ex. face à face et élevés sur leurs genoux, deux enfants se poussent mains contre mains).

 

Rouler sur le gazon ou dans une pente.

 

Souque à la corde ou à la serviette à deux.

 

Tirer, pousser ou transporter des objets lourds, par exemple, déplacer des livres, des poches de riz, des melons, un panier à linge.

 

Tirer l’enfant à plat ventre avec une corde. 

 

Pushups face à un mur ou en se soulevant le fessier sur une chaise.

 

Rouler un gros ballon sur le corps de l’enfant, massages (donner ou recevoir).

 

Collation croquante ou offrant de la résistance.

 

Merci pour cette question intéressante!

Josiane Caron Santha, ergothérapeute

 

Réf. Théorie de l’intégration sensorielle par Jean Ayres et Lucy Jane Miller, ergothérapeutes.

 

 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Josiane Caron SanthaJosiane Caron Santha

Diplômée d'une maîtrise en ergothérapie et ergothérapeute depuis 1998, Josiane Caron Santha est propriétaire d'Ergothérapie Les Mille-Pattes, une clinique pour enfants renommée pour ses services en ergothérapie et en autisme. Josiane compte également diverses expériences à titre d'auteure et de formatrice. Elle a récemment publié 'L'apprentissage du découpage chez l'enfant'.



Vidéos associées

5 activités pour promouvoir l'extension du poignet 5 activités pour promouvoir l'extension du poignet
5 activités pour promouvoir l'extension du poignet...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top