menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Enfant hyper sensible au bruit 

Bonjour,
 
Je suis éducatrice à la pouponnière dans une nouvelle garderie qui vient d'ouvrir ses portes il y a 3 semaines seulement. J'ai un petit garçon de 14 mois qui est très sensible au bruit, surtout aux pleurs des autres enfants et aux bruits sourds. Il ne dort pas beaucoup, surtout à l'intérieur car le moindre petit bruit le dérange. Lorsqu'il entend des pleurs ou un autre bruit qu'il n'aime pas, il se met à pleurer lui-même et à se cogner la tête sur le plancher. Il a maintenant des bleus sur le front à force de s'être cogné le front sur le plancher et sur les jouets à chaque fois qu'il entend un bruit qui l'agresse.
 
Que faire? Je suis un peu dépassée et les parents le sont encore plus.
 
Merci,
Mélanie


Bonjour Mélanie,

 

C'est un réel défi pour un petit bonhomme sensible au bruit de gérer son quotidien. Le fait qu'il en arrive à s'en cogner la tête indique une réelle détresse chez cet enfant.

 

L'inconfort avec le bruit peut avoir plusieurs causes et il n'est pas possible de faire une interprétation exacte de l'état de cet enfant  sans avoir un portrait plus global du reste de son fonctionnement. Par exemple, il serait essentiel de savoir s'il est sensible à tous les bruits ou plutôt certains.

 

De plus, alors qu'il s'amuse, tolère-t-il le bruit des jouets qui  se cognent, des instruments de musique, des chansons que vous chantez en groupe, des paroles aigües d'un adulte qui fait un jeu de coucou ou de chatouilles avec lui? Est-il bruyant lui-même dans ses jeux? Est-il surtout sensible aux bruits qu'il ne contrôle pas (ceux que les autres enfants font)?   A-t-il les mêmes comportements à la maison? Est-il sensible à d'autres sensations (textures, lumières, mouvements, gouts, etc.) Dort-il bien à la maison?

 

Lorsqu'un système nerveux présente des hypersensibilités, il est essentiel, dans un premier temps, de s'assurer que l'enfant a suffisamment d'heures de sommeil et de d'abord identifier des stratégies qui supporteront l'enfant à ce niveau.

 

Ceci dit, voici quelques suggestions ainsi que des idées d'activités de groupe qui pourraient peut-être avoir un impact positif sur le bienêtre de cet enfant dans son environnement.

 

1. Faites fréquemment des activités motrices. Ces activités contribueront à diminuer l'état de stress de l'enfant. Ceci pourra contribuer à augmenter légèrement sa tolérance (cela lui en prendra un peu plus avant de se désorganiser).

 

2. Faites-lui un massage et donnez-lui une série de câlins serrés avant la sieste pour apaiser son système nerveux et contribuer à l'endormissement.

 

3. Faites jouer de la musique au moment de la sieste (douce et rythmique), toujours la même, afin que le système de l'enfant traite cette information auditive plutôt que les autres bruits disparates.

 

4. Jeux d'association d'images-bruits. Procurez-vous, si possible, un jeu de loto sonore qui vous permettra d'écouter une variété de bruits en même temps que vous regardez les images des objets qui causent chaque bruit. Cela permettra à l'enfant de développer des images mentales des causes des bruits qui lui permettront d'identifier leur source plus rapidement et ainsi diminuer l'effet du stress généré par un son qui n'est pas reconnu promptement. Si vous n'avez pas de jeu de loto sonore, plusieurs sites Internet contiennent des banques de bruits et d'images que vous pouvez associer.

 

5. Dessinez une échelle d'intensité de bruit à deux ou trois niveaux, par exemple, trois cercles de différentes grosseurs. Faites des jeux qui permettent d'associer le volume du bruit à son symbole sur l'échelle. Par exemple, cognez un petit peu sur un tambour en incitant les enfants à pointer le petit cercle. Refaites le tout avec un bruit moyen et ensuite un bruit fort. Répétez l'activité avec d'autres moyens, par exemple:

  • Varier le volume de la voix (chuchoter, parler, crier)
  • Chanter à différents volumes
  • Brasser un contenant avec du riz dedans à différentes intensités
  • Taper des mains doucement, moyennement, fortement
  • Danser en tapant doucement, moyennement et fortement du pied
  • Musique à différentes intensités

Lorsque l'enfant pleure à cause d'un bruit, je vous suggère de le prendre et de le serrer dans vos bras en supportant bien le contour de sa tête. Restez silencieuse, ne tentez pas de le réconforter en lui parlant.

 

Si ce type de comportement persiste malgré la période d'intégration dans le milieu de garde, il serait pertinent de suggérer aux parents d'en parler à leur pédiatre qui pourra les référer pour une consultation en ergothérapie.

 

Merci pour votre question!

 

Josiane Caron Santha

Ergothérapeute


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Josiane Caron SanthaJosiane Caron Santha

Diplômée d'une maîtrise en ergothérapie et ergothérapeute depuis 1998, Josiane Caron Santha est propriétaire d'Ergothérapie Les Mille-Pattes, une clinique pour enfants renommée pour ses services en ergothérapie et en autisme. Josiane compte également diverses expériences à titre d'auteure et de formatrice. Elle a récemment publié 'L'apprentissage du découpage chez l'enfant'.



Vidéos associées

Activité d'ergothérapie pour apprendre à dessiner (Dessin tactile) Activité d'ergothérapie pour apprendre à dessiner (Dessin tactile)
Comment stimuler la création de représentations mentales par le toucher?...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top