menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Résoudre les problèmes rencontrés

Quand  les actions des poupons et trottineurs sont trop faciles à accomplir, les efforts ne sont pas mis de l’avant et l’apprentissage est moins présent.

 

Il faut permettre aux enfants de pouvoir résoudre des problèmes eux-mêmes. Cela favorise la « confiance  en soi ». Ils découvrent ce qu’ils sont capables de faire et ce qui est plus difficile pour eux.

 

Voici 2 exemples pour bien comprendre les étapes suivantes :

  1. Un bébé est pris sous une chaise, quel est votre premier réflexe? Soulever la chaise pour le dégager?
  2. Un trottineur essaie d’atteindre un jouet sur le comptoir. Allez-vous lui donner le jouet?

L’observation avant l’intervention
Il faut regarder avant d’agir.

  1. On remarque que le poupon ne penche pas la tête pour sortir. Il est donc coincé.
  2. Le trottineur est trop petit pour atteindre l’objet. Il ne lui manque que quelques centimètres.

Donner le temps aux enfants de trouver une solution
Si le poupon ou le trottineur n’est pas en danger ni en détresse, lui donner le temps de trouver sa propre solution. Vous mettre à sa hauteur et l’encourager au besoin.

 

Donner une piste de solution
Si l’enfant n’est toujours pas capable de résoudre le problème, lui offrir votre aide. Sans résoudre le problème pour lui, il est possible de :

  1. Lui baisser la tête avec votre main et l’encourager à sortir de sous la chaise seul.
  2. Placer un petit banc près de lui et attendre qu’il l’utilise pour atteindre son jouet.

En donnant aux poupons et trottineurs le temps de trouver une solution et en offrant votre aide si nécessaire, vous offrez la chance à ceux-ci d’apprendre à résoudre des problèmes.

 

Placer les poupons et les trottineurs dans des situations qu’ils peuvent maitriser
Il faut respecter le développement des poupons et trottineurs. Offrir un casse-tête de 6-8 morceaux à un enfant qui ne peut faire des casse-têtes de plus de 2 morceaux, c’est le placer dans une position difficile. Il vivra un échec et ne sera pas capable de résoudre le problème rencontré. Lui offrir un casse-tête de 3-4 morceaux et éviter de placer les morceaux pour lui. S’il éprouve de la difficulté, lui offrir des pistes de solution en repositionnant les morceaux devant ses yeux sans toutefois les placer.

 

Valoriser leurs réussites et les accompagner dans leurs échecs
Un trottineur qui a réussi à escalader une colline de gazon sera fier de lui. Le souligner en disant par exemple : « Regarde ce que tu as monté, tu as réussi bravo! » Par contre, s’il n’arrive pas à exécuter le défi de mettre son bas tout seul, l’encourager face à cet échec et lui proposer des solutions. Dire, par exemple : « Tu es triste. Cela peut parfois être difficile de mettre un bas. Viens, je vais t’aider. » Placer ensuite le bas sur ses orteils et l’encourager à tirer… Vous pourriez aussi offrir de très grands bas le lendemain et en faire un jeu. Encourager l’enfant à les enfiler de façon ludique.

 

Donner le temps aux poupons et trottineurs de faire leurs propres réussites
Vous êtes dans le corridor et un bébé commence à marcher à quatre pattes. Vos trottineurs sont déjà entrés dans le local. Votre retardataire se déplace lentement, mais surement. Laisser la chance à celui-ci de venir vous rejoindre. Ouvrir la porte du local et l’encourager à la franchir seul.

 

Les activités

Pour développer la conscience de soi en amenant les enfants à explorer l’expérience clé « Résoudre les problème rencontrés », proposer aux poupons des activités qui s’y rattachent.

 

Activités touchant l’expérience clé : Résoudre les problèmes rencontrés

 

Observer pour mieux intervenir
Observer votre groupe et noter les défis que les poupons et trottineurs tentent de relever. Par la suite, proposer des activités qui s’y rattachent.

Exemple 1 :
Vous observez qu’un bébé cherche à se mettre debout. Il en est à ses premières tentatives. Il n’y arrive pas et pleure. Déposer des objets tels qu’une boite de carton remplie de journaux au sol pour qu’il puisse se hisser debout. Laisser les objets à sa disposition dans votre coin moteur.

 

Exemple 2 :
Un grand trottineur cherche à découper pour la première fois une feuille de papier, mais il échoue à chaque tentative. Dans votre bac de pâte à modeler, ajouter des ciseaux en plastique. Les grands trottineurs pourront les utiliser pour couper la pâte à modeler.

 

Un obstacle simple
Pour les poupons qui commencent à se déplacer, déposer un jouet convoité derrière un objet qu’ils devront traverser. Observer les poupons pour voir s’ils passeront par-dessus, à côté ou encore s’ils essaieront de retirer l’objet.

 

Quelques exemples d’objets (obstacles) :

  • Une grosse boite de carton
  • Un gros coussin ou plusieurs coussins
  • Tout plein de balles
  • Un tunnel

Les parcours pour les plus grands
Selon les habiletés des trottineurs, confectionner un parcours adapté. Inclure des tunnels  à traverser, des boites à escalader, des coussins à enjamber, etc. Leur donner le temps de bien compléter chaque étape et les encourager.

 

Le sol texturé
Selon les habiletés des enfants, confectionner un sol texturé. Déposer des objets mous sur le sol et recouvrir le tout d’une couverture. Fixer les côtés avec du ruban adhésif large. Laisser les bébés et trottineurs traverser la couverture à quatre pattes ou debout selon les solutions trouvées.

 

Idées d’objets mous à déposer sous la couverture :

  • Un gros coussin pour créer une petite colline
  • Des éponges
  • Des couvertures roulées placées les unes à coté des autres pour créer des déviations

La soupe
Pour les trottineurs qui commencent  à utiliser la cuillère, leur offrir d’explorer leur soupe avec deux ustensiles différents déposés sur leur plateau : une fourchette pour enfants et une cuillère. Les laisser trouver la solution.

 

Ballon suspendu
Suspendre un gros ballon de plage au plafond à l’aide d’un élastique en tissu. Le positionner selon les habiletés de chacun. Pour les poupons, l’accrocher plus bas pour qu’ils puissent le saisir en tendant les bras. Les bébés couchés au sol soulèveront peut-être leurs pieds pour y toucher. Pour les trottineurs, placer le ballon pour qu’il soit accessible et qu’ils puissent y toucher avec un objet. Déposer, par exemple, de petites raquettes au sol et les observer dans leur recherche de solution.

 

Marchepieds
Fabriquer de petits marchepieds sécuritaires en recouvrant des annuaires téléphoniques épais de ruban adhésif large de couleur (vendu dans les quincailleries).


Déposer les marchepieds au sol, près du mur. Fixer au mur des objets à saisir tels que :

  • Un gros autocollant
  • Un ballon de fête fixé avec l’électricité statique de vos cheveux
  • Une forme avec ventouses (que l’on colle dans le fond du bain)
  • Une image plastifiée

Il est aussi possible de simplement déposer un jouet sur un comptoir. Laisser les enfants trouver la solution, c’est-à-dire découvrir qu’ils peuvent grimper sur les marchepieds pour atteindre les objets.

 

Cherche et trouve

Trouver de petits défis pour les enfants qui ont acquis la permanence de l’objet.


Poupons :
Placer trois couvertures au sol devant eux (11 mois et plus environ). Sous une couverture, déposer un objet sonore comme un petit réveille-matin ou un objet musical. Laisser les poupons trouver l’objet.


Trottineurs :
Disposer plusieurs petites boites (ou sacs-cadeaux) au sol partout dans le local. Déposer votre jouet musical dans une des boites et inviter vos explorateurs à le trouver.

 

Le mystère de la collation
Il vous faudra des plats en plastique transparents avec des couvercles minces (exemple : des plats en plastique de marque Ziploc). Découper un gros trou rond au milieu de chaque couvercle. Verser des céréales sèches dans les plats et les fermer à l’aide des couvercles. Donner la collation aux enfants. Les observer pour voir s’ils trouveront  la solution, c'est-à-dire s’ils secoueront le plat pour faire tomber les céréales. Ils chercheront peut-être à ouvrir le couvercle. Sinon, les aider un peu.

 

Casse-tête géant graduel 

Adapter les défis aux réussites des enfants. Il vous faudra une grande affiche (ou une image provenant d’un gros sac-cadeau). Coller l’affiche sur un grand carton et la plastifier. Couper l’affiche en deux morceaux (il n’est pas nécessaire que ce soit deux morceaux égaux). Laisser les trottineurs assembler les deux morceaux. Une fois qu’ils sont capables de le faire, couper l’affiche de manière à obtenir 3 morceaux et ainsi de suite…

Boite à trous
Il vous faudra une belle boite de carton avec un couvercle. Sur le dessus, découper des trous de différentes grandeurs. Déposer, à côté de la boite, des balles assez petites pour passer dans les gros trous, mais trop grosses pour passer dans les petits trous. Laisser les poupons et trottineurs trouver les trous appropriés selon la grosseur des balles.

 

Chantal Millette
Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Chantal MiletteChantal Milette

Chantal est une éducatrice passionnée. Pendant 6 ans elle a travaillé en garderie auprès des poupons; « Un coup de foudre » qu’elle se plaît à dire. Elle vous propose des activités adaptées et choisies spécialement pour ce groupe d’âge. Chantal possède aussi son propre site internet, la boîte des bébés; un site dédié aux intervenantes en petite enfance.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top